Nous sommes le Jeu Juil 18, 2019 12:53 pm
(UTC - 5 heures )

Suivre le Domaine Bleu sur Twitter





 

 



Répondre au sujet  [ 492 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 21, 22, 23, 24, 25  Suivant
Auteur Message
 MessagePublié: Dim Déc 16, 2018 12:17 pm 
Avatar du membre
Modérateur

Inscrit le: 24 Oct 2003
Localisation: 450
Mortine a écrit:
J'ai regardé deux épisodes de Léo sur Illico. J'ai trouvé ça profondément mauvais. :gla:


Continue, ça vaut la peine. La série est longue à démarrer, je l'ai bien aimé. :)
Haut
Image

 MessagePublié: Mer Déc 26, 2018 10:53 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 10 Oct 2009
Localisation: Laval
On vient de finir cette série. Personnellement je n'ai pas eu peur du tout. On a bien aimé même si par bout faut être concentré pour suivre l'histoire!


Anya a écrit:
Cette série complètement effrayante de Netflix fait le buzz actuellement

Image

Depuis son lancement le 12 octobre dernier sur Netflix, la série d’horreur The Haunting of Hill House génère un buzz incroyable. Il fallait donc s’y attarder pour voir de quoi il s’agit. En dépit de ma nature sensible, j’ai donc entrepris hier mon visionnement qui allait s’avérer chargé d’émotions et d’effroi. D’emblée, je peux vous dire que cette proposition ne s’adresse pas à tous et surtout pas aux coeurs trop sensibles. L’anticipation y est à son comble, les sursauts sont légion, les ombres inquiétantes et les fantômes pullulent.

Mais The Haunting of Hill House est plus qu’une simple série d’horreur aux effets faciles. C’est en fait un drame humain et familial qui se joue sur fond d’horreur. On y découvre le destin d’une famille marquée à jamais après une nuit sordide. Réadaptation moderne d’un roman de Shirley Jackson, The Haunting of Hill House raconte l’histoire de cinq frères et sœurs ayant grandi dans la maison hantée la plus célèbre des États-Unis. Un soir, le père et les enfants sont forcés de fuir l’endroit, laissant derrière la mère qu’ils ne reverront pas. Les enfants seront à jamais stigmatisés par cet événement pour lequel ils n’auront que très peu d’explications. Devenus adultes, ils tenteront de composer, chacun à sa façon, avec les séquelles. Certains y parviendront mieux que d’autres. Mais un nouveau drame dans la famille viendra tout faire basculer…

La suite :
http://showbizz.net/2018/10/18/cette-serie-completement-effrayante-de-netflix-fait-le-buzz-actuellement/
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 01, 2019 2:26 pm 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 03 Nov 2003
Localisation: Mascouche
J'ai regardé "You" (Parfaite) sur Netflix, que je me suis clanché en 2 jrs.

Le rôle principal est tenu par Penn Badgley qui incarnait Dan Humphrey dans "Gossip Girl". Également, il y a John Stamos qui a un rôle secondaire (que j'ai pas reconnu sur le coup).

En gros, c un gérant de librairie qui rencontre une cliente et a le coup de foudre pour elle. Il s'active à la retrouver, devient totalement obsédé par elle en cherchant à connaitre tous les détails de sa vie, car il est persuadé qu'ils sont faits l'un pour l'autre.

La série est construite sur les pensées du gars. Ça fait repenser à notre façon d'exposer notre vie sur les réseaux sociaux, car le gars accède à une foule d'infos sur la fille avec une facilité...
Le gars est l'anti-héros par excellence dont faut se méfier de ses airs un peu niais!!!

Ah pis si vous déménagez dans un genre de loft au rez-de-chaussée à New York, qui a de grandes fenêtres.... METTEZ DES RIDEAUX BATARD! :gla:
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 01, 2019 5:02 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 27 Jan 2005
Localisation: Montréal
Fannie a écrit:
J'ai regardé "You" (Parfaite) sur Netflix, que je me suis clanché en 2 jrs.

Le rôle principal est tenu par Penn Badgley qui incarnait Dan Humphrey dans "Gossip Girl". Également, il y a John Stamos qui a un rôle secondaire (que j'ai pas reconnu sur le coup).

En gros, c un gérant de librairie qui rencontre une cliente et a le coup de foudre pour elle. Il s'active à la retrouver, devient totalement obsédé par elle en cherchant à connaitre tous les détails de sa vie, car il est persuadé qu'ils sont faits l'un pour l'autre.

La série est construite sur les pensées du gars. Ça fait repenser à notre façon d'exposer notre vie sur les réseaux sociaux, car le gars accède à une foule d'infos sur la fille avec une facilité...
Le gars est l'anti-héros par excellence dont faut se méfier de ses airs un peu niais!!!

Ah pis si vous déménagez dans un genre de loft au rez-de-chaussée à New York, qui a de grandes fenêtres.... METTEZ DES RIDEAUX BATARD! :gla:


J'ai commencé avant hier j'aime beaucoup ça!!!
C'est cool de retrouver Penn Bagdley... qui joue essentiellement une version exponentielle de son perso dans Gossip Girl (Dan Humphrey etait un ti peu creep aussi :p ) :lol:
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 01, 2019 5:39 pm 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 10 Oct 2009
Localisation: Laval
Je viens de finir You (Parfaite) moi aussi, c'est bon j'ai aimé. Et comme Fannie a mentionné franchement un appart à NY pas de rideau et que tu passe ton temps à baiser devant la fenêtre ça manque de réalisme mais bon.... j'ai hâte à la saison 2!
Haut

 MessagePublié: Lun Jan 07, 2019 9:19 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 23 Jan 2010
Il y a beaucoup de narration
Haut

 MessagePublié: Lun Jan 07, 2019 9:23 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 29 Nov 2006
J’ai écouté Killing Eve, j’ai bien aimé ça... c’est vraiment plein d’humour noir...
Haut

 MessagePublié: Lun Jan 07, 2019 4:43 pm 
Avatar du membre
Modérateur

Inscrit le: 24 Oct 2003
Localisation: 450
myrage22 a écrit:
J’ai écouté Killing Eve, j’ai bien aimé ça... c’est vraiment plein d’humour noir...


J'ai regardé aussi la série, j'ai aimé. Coeur sensible s'abstenir. :crazy:
Haut
Image

 MessagePublié: Lun Jan 07, 2019 4:47 pm 
Avatar du membre
Modérateur

Inscrit le: 24 Oct 2003
Localisation: 450
J'ai aussi regardé L'amie prodigieuse sur Club Illico, excellente série. :top:
Haut
Image

 MessagePublié: Lun Jan 07, 2019 5:04 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 08 Juil 2003
Localisation: Chicoutimi
Dans mes 2 semaines de vacances de Nowel, j'ai écouté les saisons 1 et 2 de Private Eyes et la saison 1 de Burden of Truth, 2 séries que j'ai vraiment adoré ! Hier j'ai commencé You. J'aime bien aussi, sauf qu'il y a beaucoup trop de narration.
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 08, 2019 12:18 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 17 Mai 2005
Elise-Gisèle a écrit:
J'ai aussi regardé L'amie prodigieuse sur Club Illico, excellente série. :top:

J'ai ADORÉ cette série j'ai réservé le livre pour la suite...
Haut
ImageImage ImageImage

 MessagePublié: Mer Jan 30, 2019 3:22 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 08 Jan 2009
Localisation: southshore(bas du fleuve reject)
sex education sur Netflix.... vraiment bon. :love:
Haut

 MessagePublié: Mer Jan 30, 2019 9:00 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Premier orgasme télévisuel de 2019
Hugo Dumas - 30 janvier 2019

J’ai été complètement charmé par la comédie dramatique Sex Education de Netflix, aussi offerte en français sous le titre d’Éducation sexuelle.

En un week-end, j’ai engouffré les huit épisodes d’une heure de cette série britannique d’ados pas comme les autres. La trame sonore éclectique (The Smiths, Talking Heads, The Cure), l’esthétisme nouveau rétro de la série et, surtout, l’empathie et la maturité qui se dégagent du scénario, tout fonctionne avec Sex Education.

Tout fonctionne, sauf pour Otis (Asa Butterfield), 16 ans, un ado incapable de se masturber. Oui, ça arrive. Blocage total. Pourtant, Otis vit dans un milieu hyper progressiste. Sa maman flamboyante (formidable Gillian Anderson) travaille comme sexologue, enchaîne les conquêtes masculines et aucun sujet, même les plus tabous, ne la gêne. Mais rien à faire. Le pauvre Otis reste pris avec son problème.

Au cœur de toutes les intrigues, le personnage d’Otis a été imaginé avec une finesse rarement vue dans une production dépeignant la sexualité adolescente.

Il est doux, ouvert d’esprit, allumé, brillant, respectueux et pas du tout renfermé.

Son intelligence vive l’amènera, au premier épisode, à prodiguer de judicieux conseils au bully de l’école aux prises avec a) un énorme pénis et b) des troubles érectiles. Le mot se passera rapidement et Otis deviendra le sexologue attitré de son école secondaire, même s’il n’a pas d’expérience pratique dans le domaine.

C’est qu’à force de côtoyer sa mère thérapeute, Otis a récupéré des trucs fort utiles pour les séances qu’il dirige comme un pro.

Incapacité à éjaculer, sexe lesbien ou vagin trop étroit : Otis aborde des problèmes extrêmement variés pendant ses consultations, qui débouchent sur des moments drôles, juste assez malaisants, mais jamais gnangnans.

Au premier coup d’œil, Sex Education ressemble à American Pie, Love, Simon ou n’importe quel autre Mean Girls usiné par Hollywood. On y trouve la clique des populaires, le gai ostracisé, le président de l’école et capitaine de l’équipe de natation, de même que le clan des nerds attablés à des jeux de catapultes ou de cartes Magic.

Mais plus on progresse dans l’écoute des épisodes, plus les stéréotypes se désagrègent et les personnages révèlent leurs multiples couches.

Oui, on y parle beaucoup de sexe, mais aussi de pauvreté, d’intimidation et de lutte des classes sociales. Vraiment, cette série a tout pour elle (référence ici à un film d’ados classique de 1999 mettant en vedette Rachael Leigh Cook).
Haut

 MessagePublié: Mer Jan 30, 2019 9:56 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 08 Jan 2009
Localisation: southshore(bas du fleuve reject)
Anya a écrit:
Premier orgasme télévisuel de 2019
Hugo Dumas - 30 janvier 2019

J’ai été complètement charmé par la comédie dramatique Sex Education de Netflix, aussi offerte en français sous le titre d’Éducation sexuelle.

En un week-end, j’ai engouffré les huit épisodes d’une heure de cette série britannique d’ados pas comme les autres. La trame sonore éclectique (The Smiths, Talking Heads, The Cure), l’esthétisme nouveau rétro de la série et, surtout, l’empathie et la maturité qui se dégagent du scénario, tout fonctionne avec Sex Education.

Tout fonctionne, sauf pour Otis (Asa Butterfield), 16 ans, un ado incapable de se masturber. Oui, ça arrive. Blocage total. Pourtant, Otis vit dans un milieu hyper progressiste. Sa maman flamboyante (formidable Gillian Anderson) travaille comme sexologue, enchaîne les conquêtes masculines et aucun sujet, même les plus tabous, ne la gêne. Mais rien à faire. Le pauvre Otis reste pris avec son problème.

Au cœur de toutes les intrigues, le personnage d’Otis a été imaginé avec une finesse rarement vue dans une production dépeignant la sexualité adolescente.

Il est doux, ouvert d’esprit, allumé, brillant, respectueux et pas du tout renfermé.

Son intelligence vive l’amènera, au premier épisode, à prodiguer de judicieux conseils au bully de l’école aux prises avec a) un énorme pénis et b) des troubles érectiles. Le mot se passera rapidement et Otis deviendra le sexologue attitré de son école secondaire, même s’il n’a pas d’expérience pratique dans le domaine.

C’est qu’à force de côtoyer sa mère thérapeute, Otis a récupéré des trucs fort utiles pour les séances qu’il dirige comme un pro.

Incapacité à éjaculer, sexe lesbien ou vagin trop étroit : Otis aborde des problèmes extrêmement variés pendant ses consultations, qui débouchent sur des moments drôles, juste assez malaisants, mais jamais gnangnans.

Au premier coup d’œil, Sex Education ressemble à American Pie, Love, Simon ou n’importe quel autre Mean Girls usiné par Hollywood. On y trouve la clique des populaires, le gai ostracisé, le président de l’école et capitaine de l’équipe de natation, de même que le clan des nerds attablés à des jeux de catapultes ou de cartes Magic.

Mais plus on progresse dans l’écoute des épisodes, plus les stéréotypes se désagrègent et les personnages révèlent leurs multiples couches.

Oui, on y parle beaucoup de sexe, mais aussi de pauvreté, d’intimidation et de lutte des classes sociales. Vraiment, cette série a tout pour elle (référence ici à un film d’ados classique de 1999 mettant en vedette Rachael Leigh Cook).


c'est lui qui m'a donné le goût d'essayer. Et très bon.
Haut

 MessagePublié: Ven Fév 01, 2019 1:37 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Netflix annonce une deuxième saison pour Sex Education

Image

Netflix vient tout juste d'annoncer, via une courte vidéo publiée sur YouTube, que la populaire série Sex Education aura une deuxième saison et des millions de fans sont probablement en train de sauter de joie à travers le monde.

La vidéo fait par ailleurs une hilarante allusion à la célèbre scène du film Mean Girls dans laquelle les différentes rumeurs concernant la vilaine Regina George sont relatées par
les étudiants qui fréquentent la même école secondaire qu'elle. Dans la vidéo, ce sont les fameux conseils sexuels d'Otis Milburn (Asa Butterfield), le personnage principal dont
la mère est sexologue, qui sont racontés.

La deuxième saison, dont la date de sortie n'a pas été annoncée par Netflix pour le moment, comportera huit épisodes.

Haut

 MessagePublié: Mar Fév 12, 2019 5:35 am 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 27 Jan 2005
Localisation: Montréal
Quelqu'un a écouté The Staircase sur Netflix, c'est un documentaire sur la mort d'une femme dans les escaliers de sa maison... c'est MALADE. JE CAPOTE. haha
Haut

 MessagePublié: Mar Fév 12, 2019 10:22 am 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 13 Sep 2005
*Raphaëlle* a écrit:
Quelqu'un a écouté The Staircase sur Netflix, c'est un documentaire sur la mort d'une femme dans les escaliers de sa maison... c'est MALADE. JE CAPOTE. haha



Oui je l'ai écouté! Très bon!

Dans le même genre.. Evil Genius, j'ai bien aimé aussi!
Haut

 MessagePublié: Sam Fév 16, 2019 8:24 am 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 12 Nov 2003
Moi j’écoute You sur Netflix ses jours-ci.
Haut

 MessagePublié: Mar Fév 19, 2019 1:51 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 12 Nov 2003
bouquet a écrit:
sex education sur Netflix.... vraiment bon. :love:


Je suis à moitié de saison et j’aime bien :)
Haut

 MessagePublié: Ven Fév 22, 2019 8:19 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Cette série absolument terrifiante de Netflix aura finalement une suite

Image

Netflix confirme aujourd’hui que la série à succès The Haunting of Hill House aura une suite qui devrait paraître sur la plateforme en 2020.

Le créateur Mike Flanagan et le producteur Trevor Macy seront de retour pour ce nouvel opus qui s’inspirera d’une oeuvre de Henry James intitulée The Turn of the Screw.

Dans ce roman, on raconte les aventures d’une gouvernante engagée pour prendre soin de deux enfants dans une immense maison de campagne. Sa tâche se compliquera largement lorsque des fantômes qui hantent le manoir prendront en grippe les deux enfants.

La deuxième saison s’intitulera The Haunting of Bly Manor.

On comprend ainsi que nous ne renouerons pas avec la famille Crain dont le drame était dépeint dans la première saison.

Rappelons que la série de Netflix a connu un énorme succès, séduisant les adeptes d’horreur partout à travers le monde. Si vous n’avez pas encore regardé The Haunting of Hill House, il faut remédier à la situation dès maintenant!
Haut

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet  [ 492 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 21, 22, 23, 24, 25  Suivant


Recherche dans le sujet:
Aller vers:  

© 2003-2018 Domaine Bleu enr.