Nous sommes le Mer Nov 13, 2019 9:00 pm
(UTC - 5 heures )

Suivre le Domaine Bleu sur Twitter





 

 



Répondre au sujet  [ 568 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 24, 25, 26, 27, 28, 29  Suivant
Auteur Message
 MessagePublié: Sam Nov 12, 2011 9:41 am 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 12 Nov 2003
Localisation: Gatineau
Soleil47 a écrit:
[...]


Je ne vois pas en quoi on peut reprocher quoi que ce soit aux policiers de Gatineau, ce n'est pas aussi simple que nous, gens du public peuvent le penser.

Ce n'est pas parce qu'ils un portrait-robot d'un témoin dit important que l'on puisse penser qu'ils ont toutes les preuves en mains pour passer à l'arrestation et peut-être que ce n'est pas lui du tout qui a affaire à ce meurtre. Mieux vaut prendre un peu plus de temps et arrêter le bon individu.

Et si on parle de cas non réglés, on a qu'à regarder le cas de Diane Grégoire, pourtant, la SQ est dans le dossier et à date, le meurtrier court encore les rues.

Alors, ce qui revient à dire que même si les policiers de Gatineau avaient cédé l'enquête complète à la SQ, qu'on en serait peut-être encore là aussi.



:jap: :jap: :jap:

En plus la scène de crime a été dérangé par des jeunes. C'est difficile de trouver un coupable lorsque l'agresseur n'a aucun lien avec la victime.
Haut
Lison de Gatineau

 MessagePublié: Sam Nov 12, 2011 9:42 am 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 12 Nov 2003
Localisation: Gatineau
MME C a écrit:
[...]



Je ne sais pas si tu écris ça parce que tu veux faire un lien entre cet accident et les compétences de la SQ. Si oui, je pense qu'on ne peut pas juger tout l'ensemble d'un corps de profession avec ça, enfin c'est mon avis.



Je n'ai pas beaucoup d'estime pour les policiers de la SQ de la région de l'Outaouais. Ils servent surtout à donner des billets sur l'autoroute.
Haut
Lison de Gatineau

 MessagePublié: Sam Nov 12, 2011 10:14 am 
Illustre Pie

Inscrit le: 05 Juil 2011
Soleil47 a écrit:
[...]Je ne vois pas en quoi on peut reprocher quoi que ce soit aux policiers de Gatineau, ce n'est pas aussi simple que nous, gens du public peuvent le penser.

Ce n'est pas parce qu'ils un portrait-robot d'un témoin dit important que l'on puisse penser qu'ils ont toutes les preuves en mains pour passer à l'arrestation et peut-être que ce n'est pas lui du tout qui a affaire à ce meurtre. Mieux vaut prendre un peu plus de temps et arrêter le bon individu.

Et si on parle de cas non réglés, on a qu'à regarder le cas de Diane Grégoire, pourtant, la SQ est dans le dossier et à date, le meurtrier court encore les rues .

Alors, ce qui revient à dire que même si les policiers de Gatineau avaient cédé l'enquête complète à la SQ, qu'on en serait peut-être encore là aussi.


Je ne dis pas que c'est simple, mais dans le cas de Diane Grégoire, les policiers n'avaient rien pour travailler: pas de scène de crime, pas de corps, pas de témoins. Dans le cas de Valérie Leblanc, ils avaient une large scène de crime, au moins 4 témoins (ceux qui ont manipulé le corps), plus le supposé gars avec son bicycle, plus les caméras de surveillance du Cégep. On compare des pommes avec des oranges.

Oui, on en serait peut-être encore là si la SQ avait été appelée dès le début pour prendre l'enquête en charge, mais peut-être aussi que les chances auraient été meilleures.
Haut

 MessagePublié: Sam Nov 12, 2011 12:28 pm 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 09 Jan 2009
Marie-Lise a écrit:
[...]

La SQ a compétence sur tout le territoire du Québec et elle offre ses services aux corps de police municipaux qui veulent bien en faire la demande.

Contrairement à ce qui se passe en Ontario où la police municipale n'a pas de problèmes à demander toute l'aide nécessaire de la police provinciale, ce n'est pas un secret pour personne qu'au Québec il y a une chasse-gardée des polices municipales qui n'aiment pas que la SQ vienne mettre le nez dans leurs affaires.

Ce que la SQ peut faire de plus? Elle enquête sur plusieurs meurtres par année. En toute logique, elle a nécessairement une plus grande expertise et une plus grande capacité de les résoudre qu'un service de police municipal qui, lui, enquête sur un ou deux meurtres par année!


:jap:
Haut

 MessagePublié: Sam Nov 12, 2011 2:24 pm 
Avatar du membre
Manitou de la Parlotte

Inscrit le: 05 Mai 2011
Marie-Lise a écrit:
[...]

Je ne dis pas que c'est simple, mais dans le cas de Diane Grégoire, les policiers n'avaient rien pour travailler: pas de scène de crime, pas de corps, pas de témoins. Dans le cas de Valérie Leblanc, ils avaient une large scène de crime, au moins 4 témoins (ceux qui ont manipulé le corps), plus le supposé gars avec son bicycle, plus les caméras de surveillance du Cégep. On compare des pommes avec des oranges.

Oui, on en serait peut-être encore là si la SQ avait été appelée dès le début pour prendre l'enquête en charge, mais peut-être aussi que les chances auraient été meilleures .


Je suis bien d'accord là-dessus. On ne sait pas si ça aurait été mieux, mais au moins les ressources auraient été plus grandes. On dit toujours que deux têtes valent mieux qu'une, ça devrait s'appliquer aux corps de police... Mettre en commun leur expertise et leurs ressources quand il s'agit de ce genre de crime, ça serait pas une mauvaise chose...
Haut
MME C

 MessagePublié: Sam Nov 12, 2011 2:29 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Déc 2009
Effectivement, les guegerre de clan n'ont pas leur place....... tout devrait etre mit en oeuvre plutôt que de faire des guerres de clochers. S'il.y a une impasse médicale, on demande aux collègues, ca devrait etre idem pour la police..... l'ego ne devrait pas avoir un lien.
Haut

 MessagePublié: Mar Nov 15, 2011 7:57 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Un centre de désintoxication critique le travail des policiers
15 novembre 2011 à 18h42
Par Doug Hempstead

Le directeur d'un centre de désintoxication de Gatineau affirme que les policiers municipaux ont tenté de le faire sentir coupable de ne pas remettre une liste de ses clients pour les aider à résoudre le meurtre de Valérie Leblanc.

Le corps de l'étudiante âgée de 18 ans a été retrouvé derrière le cégep de l'Outaouais le 23 août dernier. Peu de temps après cette mort suspecte, des enquêteurs de la police de Gatineau ont remis une lettre à Yves Séguin, du Centre d'intervention et de prévention en toxicomanie de l'Outaouais, lui demandant de fournir «la liste des personnes étant passé par le centre au cours des trois derniers mois».

M. Séguin a refusé et a demandé à l'agent qui lui avait livré la lettre de revenir avec un mandat, sans quoi il refuserait de lui transmettre ces informations.

«La confidentialité est la règle d'or ici, a indiqué le directeur du centre. Ce n'est pas que nous ne voulons pas aider la police, mais ce qu'ils demandent, nous ne pouvons pas le donner.»

Yves Séguin a souligné qu'il contacte systématiquement les policiers lorsqu'il est mis au parfum d'une activité criminelle ou d'une potentielle menace à la sécurité d'autrui. «Mais il n'y a rien eu de tout cela», a-t-il assuré.

Le porte-parole de la police, Pierre Lanthier, soutient que ses enquêteurs n'ont rien exigé du directeur du centre, mais qu'ils lui ont seulement demandé s'il était possible d'avoir une telle liste.

«Il ne s'agissait pas d'une obligation, a assuré l'agent Lanthier. Ça fait partie de l'enquête de demander des détails comme ça. Nous avons fait parvenir des lettres semblables à de nombreux groupes.»

Le porte-parole de la police a tenu à souligner qu'il ne faut pas en déduire que la personne qui a tué Valérie Leblanc souffrait de problèmes de toxicomanie.

La police n'a toujours aucun suspect dans cette affaire.

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/region ... 84240.html
Haut

 MessagePublié: Mer Nov 16, 2011 12:30 pm 
Avatar du membre
Administrateur

Inscrit le: 10 Oct 2005
Marie-Lise a écrit:
"Un mois s'est écoulé depuis la diffusion du portrait-robot d'un «témoin important» dans le dossier du meurtre de Valérie Leblanc, à Gatineau, mais les policiers ne sont toujours pas près d'en arriver à une arrestation."

Ça ne me surprend tellement pas...! :sarcastic:

La famille de Valérie doit être tellement frustrée de voir que la police de Gatineau n'est pas plus avancée dans ce dossier. Pendant qu'ils étudient les informations, le ou les psychos qui ont commis ce meurtre sordide se promenent parmi nous à Gatineau ou dans les environs. Si le SPVG était passé par dessus son orgueil et avait cédé l'enquête complète à la SQ dès la première minute, peut-être qu'on n'en serait pas là!



C'est pas non plus comme si c'était le seul meurtre non résolu au Québec. Et pourtant, plusieurs de ces enquêtes pour meurtres sont faites par la SQ... La SQ peut se planter aussi des fois...
Haut
Image

Some people deserve to be hi-fived.... in the face.... with a chair!

 MessagePublié: Jeu Nov 17, 2011 1:55 am 
Illustre Pie

Inscrit le: 05 Juil 2011
Jadomo a écrit:
[...]
C'est pas non plus comme si c'était le seul meurtre non résolu au Québec. Et pourtant, plusieurs de ces enquêtes pour meurtres sont faites par la SQ... La SQ peut se planter aussi des fois...


Un chirurgien fait 30 interventions par année et son collègue en fait 1 par année: lequel a de grosses chances d'avoir plus d'expérience et d'expertise?

La SQ enquête sur environ 30 homicides par année et le SPVG enquête sur à peine 1 homicide par année: lequel des corps policiers a de grosses chances d'avoir plus d'expérience et d'expertise?

Oui, la SQ aussi se plante des fois, c'est sûr, mais quand il s'agit de résoudre un meurtre complexe, toutes les ressources et les outils additionnels qu'elle offre aux corps policiers municipaux devraient être les bienvenus, mais les CPM sont réticents à accepter son aide, à moins d'absolue nécessité, et ils préfèrent continuer leur chasse gardée et se draper dans leur orgueuil. C'est juste ça que je dis.
Haut

 MessagePublié: Jeu Nov 17, 2011 6:52 am 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 12 Nov 2003
Localisation: Gatineau
Les policiers ont reçu des centaines d'appel après la parution du portrait-robot. L'équipe sur l'enquête vérifie chaque appel.

La SQ de l'Outaouais s'occupe du crime organisé. Je ne pense pas que les policiers aient plus d'expérience dans les cas de meurtre.
Haut
Lison de Gatineau

 MessagePublié: Jeu Nov 17, 2011 9:46 am 
Illustre Pie

Inscrit le: 05 Juil 2011
Lison48 a écrit:
(...) La SQ de l'Outaouais s'occupe du crime organisé. Je ne pense pas que les policiers aient plus d'expérience dans les cas de meurtre.


Tu sembles dire que la SQ de l'Outaouais ne s'occupe que du crime organisé. Pourquoi alors c'est la SQ qui a rencontré le mari de la mère de la petite fille de 7 ans qui a été retrouvée assassinée à son domicile à Cantley le mois passé?

En 2007, Kelly Morrisseau, enceinte de 7 mois, avait été retrouvée dans le Parc de la Gatineau, baignant dans son sang, et elle est morte plus tard à l'hôpital. C'est aussi le SPVG qui conduisait l'enquête. Ils avaient publié un portrait-robot, la description de l'auto, avaient reçu une centaine d'appels et vérifiaient toutes les informations. Ils cherchent encore le meurtrier.
Haut

 MessagePublié: Jeu Nov 17, 2011 9:51 am 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 12 Nov 2003
Localisation: Gatineau
Marie-Lise a écrit:
[...]


Tu sembles dire que la SQ de l'Outaouais ne s'occupe que du crime organisé. Pourquoi alors c'est la SQ qui a rencontré le mari de la mère de la petite fille de 7 ans qui a été retrouvée assassinée à son domicile à Cantley le mois passé?



Pour la ville de Gatineau, il s'occupe surtout du crime organisé et des gangs de rue. Cantley ne fait pas partie de la ville de Gatineau, c'est pour ça que c'est la SQ qui s'en occupe.

Je ne me souviens pas d'avoir entendu parler de cette cause.
Haut
Lison de Gatineau

 MessagePublié: Jeu Nov 17, 2011 1:32 pm 
Illustre Pie

Inscrit le: 05 Juil 2011
Je sais que Cantley fait partie de la MRC-des-Collines et que ses policiers n'ont pas le niveau nécessaire pour prendre en charge les dossiers de meurtres. Donc c'est la SQ qui a pris la relève dans l'enquête sur le meurtre de la petite fille de 7 ans.

J'ignore si le principal travail de la SQ de l'Outaouais est de s'occuper du crime organisé et des gangs de rue et de donner des contraventions de vitesse sur la 50, mais de dire qu'ils n'ont pas plus d'expérience, et surtout d'outils, que le SPVG pour enquêter sur des meurtres, désolée, mais je ne suis pas d'accord. La police de Gatineau a un niveau 3 en ce qui concerne les mesures d'urgence et ses services de soutien. La SQ a un niveau 6 en ce qui concerne les mêmes services, donc nécessairement plus d'outils et plus de ressources.

Le meurtre de Kelly Morisseau en 2007 avait fait les manchettes locales et nationales.


Dernière édition par Marie-Lise le Jeu Nov 17, 2011 1:43 pm, édité 1 fois au total.
Haut

 MessagePublié: Jeu Nov 17, 2011 3:05 pm 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 12 Nov 2003
Localisation: Gatineau
Marie-Lise a écrit:
Je sais que Cantley fait partie de la MRC-des-Collines et que ses policiers n'ont pas le niveau nécessaire pour prendre en charge les dossiers de meurtres. Donc c'est la SQ qui a pris la relève dans l'enquête sur le meurtre de la petite fille de 7 ans.

J'ignore si le principal travail de la SQ de l'Outaouais est de s'occuper du crime organisé et des gangs de rue et de donner des contraventions de vitesse sur la 50, mais de dire qu'ils n'ont pas plus d'expérience, et surtout d'outils, que le SPVG pour enquêter sur des meurtres, désolée, mais je ne suis pas d'accord. La police de Gatineau a un niveau 3 en ce qui concerne les mesures d'urgence et ses services de soutien. La SQ a un niveau 6 en ce qui concerne les mêmes services, donc nécessairement plus d'outils et plus de ressources.

Le meurtre de Kelly Morisseau en 2007 avait fait les manchettes locales et nationales.



Je me souviens de l'autochtone Kelly Morisseau. C'est le cas de la petite fille de Cantley que je n'ai pas entendu parlé.
Haut
Lison de Gatineau

 MessagePublié: Jeu Nov 17, 2011 4:34 pm 
Illustre Pie

Inscrit le: 05 Juil 2011
Lison48 a écrit:
[...]
Je me souviens de l'autochtone Kelly Morisseau. C'est le cas de la petite fille de Cantley que je n'ai pas entendu parlé.


Lison, je comprends que t'as pas entendu parler de la petite fille de Cantley! Je sais pas pantoute pourquoi j'ai écrit Cantley, et deux fois à part de ça. :gla: Ayoye. Je voulais dire "Chelsea", bien entendu!! ;) C'est pas tout à fait dans le même bout, n'est-ce pas! :D

Remarque que c'est pas la première fois que je fais la même erreur lors de conversations et que j'inverse le nom des deux municipalités. :gluk: Parce que les noms se ressemblent, j'imagine.


Dernière édition par Marie-Lise le Jeu Nov 17, 2011 4:35 pm, édité 1 fois au total.
Haut

 MessagePublié: Jeu Nov 17, 2011 4:53 pm 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 12 Nov 2003
Localisation: Gatineau
Marie-Lise a écrit:
[...]


Lison, je comprends que t'as pas entendu parler de la petite fille de Cantley! Je sais pas pantoute pourquoi j'ai écrit Cantley, et deux fois à part de ça. :gla: Ayoye. Je voulais dire "Chelsea", bien entendu!! ;) C'est pas tout à fait dans le même bout, n'est-ce pas! :D

Remarque que c'est pas la première fois que je fais la même erreur lors de conversations et que j'inverse le nom des deux municipalités. :gluk: Parce que les noms se ressemblent, j'imagine.



OK, j'en ai entendu parler de ce cas. Oui, c'est mêlant des fois Cantley et Chelsea, 2 villes avec un nom anglophone de chaque côté de la rivière Gatineau. :lol:
Haut
Lison de Gatineau

 MessagePublié: Mar Nov 29, 2011 4:21 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Meurtre de Valérie Leblanc
À la recherche de nouvelles informations

Par Hugo Bourgoin
29 novembre 2011

Image

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) mène une nouvelle offensive afin de faire progresser l'enquête sur le meurtre de la jeune Valérie Leblanc, retrouvée sans vie derrière le Cégep de l'Outaouais, le 23 août dernier.

Plus tôt aujourd'hui, des policiers du SPVG et de la Sûreté du Québec (SQ) se sont lancés dans une véritable opération de collecte d'informations dans le secteur de la scène du crime, soit le quartier Mont-Bleu. Le travail devrait se poursuivre au plus tard jusqu'à jeudi.

Image

L'opération vise principalement à rencontrer le plus de résidants possible près du pavillon Gabrielle-Roy, derrière lequel a été faite la macabre découverte. Les policiers utiliseront alors un questionnaire visant à «valider certains détails et à faire appel à la mémoire et aux sens de l'observation des citoyens».

«En faisant du porte-à-porte et en diffusant de nouvelles informations, nous espérons qu'un citoyen reconnaîtra le vélo, se rappellera certains détails ou fera le lien avec une personne qu'ils ont remarquée. Nous encourageons la population à ne pas hésiter à nous contacter pour communiquer toute information qui pourrait être pertinente, aussi anodine peut-elle sembler», a déclaré le sergent Jean-Paul LeMay, porte-parole du SPVG.

Cette nouvelle démarche fait suite à de nouvelles informations reçues de la part du public. Au total, plus d'un millier d'informations ont été fournies aux policiers depuis le début de l'enquête.

Nouveaux détails

Les autorités profitent de l'occasion pour préciser la description du «témoin important» dévoilée le mois dernier.

L'homme recherché aurait une démarche plutôt particulière suggérant qu'il a une légère difficulté à marcher. Il devrait notamment forcer pour ramener sa jambe de l'arrière vers l'avant. Cette démarche ne serait pas nécessairement un handicap.

Concernant le vélo de montagne de l'homme, il semble que le guidon droit ne serait pas de bonne qualité. Le vélo serait noir avec une ligne rouge sur le cadre supérieur.

Image

Valérie Leblanc, 18 ans, a été retrouvée morte par des passants derrière le Cégep de l'Outaouais. La police a dévoilé, à la mi-octobre, le portrait-robot d'un «témoin important» dans cette affaire, mais aucune percée majeure n'a encore été réalisée. Il y a deux semaines encore, le SPVG avouait ne pas être près d'une arrestation.

Toute personne ayant des informations peut communiquer en toute confidentialité avec les enquêteurs au dossier en appelant le (819) 243-2346, poste 6677. L'organisme Jeunesse au Soleil offre d'ailleurs une récompense de 10 000$ pour quiconque fournira des renseignements permettant d'arrêter le coupable.

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/faitsd ... 60002.html
Haut

 MessagePublié: Mar Nov 29, 2011 8:24 pm 
Illustre Pie

Inscrit le: 05 Juil 2011
1er septembre 2011
La police de Gatineau dit rechercher un témoin important (...) Il a été aperçu sur le lieu de la découverte du cadavre, le 23 août. Selon ce qu'ont rapporté les témoins, l`individu (...) marchait d'un pas décidé à côté de son vélo de montagne noir.
********************
http://www.cyberpresse.ca/le-droit/actu ... ortant.php?

29 novembre 2011
(...) la police de Gatineau a dévoilé de nouvelles précisions sur sa description (...) aurait également une démarche particulière, un peu lourde, suggérant une légère difficulté à marcher. Il aurait été aperçu par plusieurs témoins près du lieu où le corps de l'étudiante de 18 ans a été retrouvé (...)
******************
Euh... Est-ce que les témoins, qui semblent les mêmes, ont vu le même gars...?? Il me semble que si quelqu'un a une démarche un peu lourde, qu'il doit forcer pour ramener sa jambe de l'arrière vers l'avant, donc qu'il a une difficulté à marcher, il peut pas marcher d'un pas décidé.... :gluk:


Dernière édition par Marie-Lise le Mar Nov 29, 2011 8:25 pm, édité 1 fois au total.
Haut

 MessagePublié: Ven Déc 02, 2011 12:27 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Meurtre de Valérie Leblanc
Une centaine de nouvelles informations

Hugo Bourgoin
2 décembre 2011 à 12h12

La dernière offensive du Service police de la Ville de Gatineau (SPVG) pour obtenir de nouveaux détails dans le dossier du meurtre de la jeune Valérie Leblanc semble avoir porté fruits.

Près d'une centaine de nouvelles informations ont été recueillies au cours des derniers jours à la suite d'une vaste opération qui a été menée sur le terrain de mardi à jeudi. Pendant ces trois jours, une trentaine d'enquêteurs du SPVG et de la Sûreté du Québec (SQ) ont visité plus de 1500 logements et rencontré près de 3000 personnes pour tenter de soutirer la moindre information.

Mardi, le SPVG avait annoncé qu'il amorçait une importante opération de cueillette d'informations dans le secteur du quartier Mont-Bleu à proximité du Cégep de l'Outaouais, derrière lequel a été retrouvé le corps de Valérie Leblanc.

Les nouveaux renseignements seront compilés puis analysés au cours des prochaines semaines. Il faut dire qu'avant même le début de cette offensive, le SPVG cumulait déjà plus d'un millier d'informations relativement à cette scabreuse affaire.

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/faitsd ... 21256.html
Haut

 MessagePublié: Ven Déc 09, 2011 6:26 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Meurtre de Valérie Leblanc
Aucune accusation pour outrage au cadavre

9 décembre 2011

Image

Après plusieurs semaines d'étude, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a finalement fait savoir qu'aucune accusation n'allait être déposée concernant l'enquête d'outrage au cadavre de Valérie Leblanc, dont le corps a été retrouvé derrière le Cégep de l'Outaouais le 23 août dernier.

Quelques jours après le meurtre, le Service de police de la Ville de Gatinesu (SPVG) avait annoncé qu'il menait une enquête parallèle pour outrage au cadavre de la jeune femme de 18 ans ainsi que pour entrave au travail des policiers.

L'enquête visait les jeunes gens qui avaient fait la découverte du corps. Le SPVG affirmait alors qu'il avait de bonnes raisons de croire que des gestes inappropriés avaient été posés sur le cadavre de Valérie Leblanc.

Or, le DPCP a étudié les dossiers soumis et a conclu que les preuves ne permettent pas de démontrer qu'il y ait eu une intention criminelle dans cette affaire.

La famille de la victime a de la difficulté à accepter cette décision. La grand-mère paternelle de Valérie, Huguette Leblanc, est en colère. Elle croit que la décision concernant l'intention criminelle ne revenait pas au DPCP, mais bien à un juge. Mme Leblanc pense que des accusations auraient dû être déposées concernant cette affaire.

«Je me sens toute shakée en dedans... de rage! Je ne comprends pas ça! Où s'en va notre justice? C'est un outrage au cadavre. Ils savaient ce qu'ils faisaient», a-t-elle déclaré.

Pendant ce temps, le SPVG cherche toujours à identifier le «témoin important» qui pourrait être lié au meurtre de la jeune femme. Jusqu'à maintenant, plus d'un millier d'informations ont été recueillies concernant cette affaire.

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/faitsd ... 62156.html
Haut

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet  [ 568 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 24, 25, 26, 27, 28, 29  Suivant


Recherche dans le sujet:
Aller vers:  

© 2003-2018 Domaine Bleu enr.