Nous sommes le Mer Juil 06, 2022 6:27 pm
(UTC - 5 heures , Heure d’été)

Suivre le Domaine Bleu sur Twitter





 



Répondre au sujet  [ 575 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27 ... 29  Suivant
Auteur Message
 MessagePublié: Dim Août 09, 2020 4:27 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 18 Avr 2003
Localisation: Québec
Je n'ai pas trouvé de sujet ouvert pour les explosions de Beyrouth, je voulais vous faire part de cet intéressant message de Myca... :top:

https://www.lesoleil.com/arts/musique/m ... e742264ff1
Haut

 MessagePublié: Dim Août 09, 2020 4:45 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 10 Avr 2003
Localisation: lavaltrie
c vrai j`oubliais que c la terre natale de Mika
Haut
"La vie serait bien plus heureuse si nous naissions à 80 ans et nous approchions graduellement de nos 18 ans"
Mark Twain




ImageImage

 MessagePublié: Ven Sep 04, 2020 3:47 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 18 Avr 2003
Localisation: Québec
Éric Salvail comparution...

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/17 ... e-couronne
Haut

 MessagePublié: Jeu Oct 01, 2020 6:34 am 
Avatar du membre
Modérateur

Inscrit le: 03 Fév 2006
Localisation: Québec
Cette histoire est assez effrayante :/
Ça se passe ici au Québec, là.. Pas dans le fin fond du sud américain ..
https://www.lapresse.ca/actualites/2020 ... condes.php
Haut

 MessagePublié: Jeu Oct 01, 2020 8:50 am 
Avatar du membre
Caïd de la Causette

Inscrit le: 30 Jan 2009
J'ai visionné la vidéo. Ça fait horriblement mal au coeur. Personne, peu importe l'origine, l'âge, le sexe, ne mérite de se faire traiter et insulter ainsi, sans aucune considération pour sa dignité humaine.

Cette fois-ci, ça a été filmé. Enfin, cela peut être dénoncé, avec des preuves tangibles. Combien de fois est-ce arrivé avant, à combien de personnes? Je souhaite sincèrement que les responsables à la tête des organisations procéderont à des changements en profondeur, pour que ces gestes et ces traitements racistes cessent immédiatement. C'est intolérable.
Haut

 MessagePublié: Ven Oct 02, 2020 12:57 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 21 Sep 2003
Localisation: Montréal
Nikki a écrit:
Cette histoire est assez effrayante :/
Ça se passe ici au Québec, là.. Pas dans le fin fond du sud américain ..
https://www.lapresse.ca/actualites/2020 ... condes.php


C'est tellement honteux :( Comment peut-on être des professionnelles, supposées soulager, soigner, réconforter, et agir de la sorte, en plus d'être aussi mal engueulées. Déjà que je trouve inacceptable de tutoyer des patients...Elles font honte à toute la profession d'infirmière. Combien de personnes ont-elles rabrouées ainsi? Dire que cette femme est morte peu de temps après avoir vécu cela, c'est d'une telle tristesse et désolation.
Haut

https://bighugelabs.com/flickr/profilewidget/recent/d4a800/1d0016/7135088@N02.jpg

 MessagePublié: Dim Oct 18, 2020 12:23 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Lévis
:gluk: Ouf...c'est drastique, devant la Cour pénale de New York, la décapitation est à la mode.

À Manhattan, une statue de Méduse tenant la tête coupée de Persée fait débat
15 octobre 2020

Image

Une sculpture de l’artiste argentin Luciano Garbati vient d’être installée face à la Cour pénale de New York, où a été jugé Harvey Weinstein. Symbole de la lutte contre les violences sexuelles, l’œuvre fait débat.

Quand la mythologie grecque rejoint le mouvement #MeToo... Depuis ce mardi 13 octobre - et jusqu’à la fin du mois d’avril -, une sculpture défie la Cour pénale de New York, à cet endroit même où Harvey Weinstein a été condamné en mars 2020. Réalisée par l’artiste argentin Luciano Garbati, elle représente l’une des sœurs Gorgone, Méduse, tenant dans ses mains la tête de Persée. «Icône de la justice», souligne le communiqué de presse, la figure de Méduse est devenue un puissant symbole de rage et de pouvoir du courant féministe.

L’œuvre réinterprète une statue exposée sur la piazza della Signoria à Florence, en Italie, conçue par l’artiste italien de la Renaissance Benvenuto Cellini. Celle-ci célèbre le héros grec Persée debout sur le corps de Méduse qui brandit la tête de la jeune femme. Une scène inspirée de la mythologie grecque qui raconte que Poséidon s'éprend de Méduse, fille de Phorcys et de Céto, et finit par la violer dans un temple dédié à Athéna. Bien que victime, Méduse est punie par cette même déesse qui la transforme en Gorgone, une créature dont le regard a le pouvoir de pétrifier les personnes qui la regardent. Avec l’aide des dieux, le héros Persée chasse ensuite Méduse avant de la décapiter.

Dans sa version moderne réalisée en 2008, Luciano Garbati a voulu inverser les rôles : une Méduse triomphante tient dans sa main la tête coupée de Persée - l'artiste prêtant ses propres traits à la figure masculine. Sa manière à lui de dénoncer les violences sexistes et sexuelles. Lors de sa candidature au programme new-yorkais «Art in the Parks», l’artiste argentin a d’ailleurs rappelé que «pendant des millénaires, on disait aux femmes que si elles étaient violées, c’était de leur faute».

Une sculpture qui fait débat

Néanmoins, des voix se sont élevées devant l’installation de l'œuvre. Des féministes ont notamment regretté que la pièce, destinée à honorer le mouvement #MeToo, ait été créée par un homme. C'est le cas de l'activiste Wagatwe Wanjuki qui écrit sur Twitter : «#Metoo a été lancé par une femme noire, mais une sculpture d’un personnage européen par un mec est ce qui est mis en avant ? Soupir». En cause, le fait que #MeToo a émergé dans le contexte de l’affaire Weinstein, après une vague de témoignages encourageant la prise de parole des femmes. D'autres critiques ciblent le choix d'attribuer la tête tranchée à Persée plutôt qu'à Poséidon, le violeur de Méduse. Certains s'offusquent également de la morphologie attribuée à Méduse - jeune et désirable - alors que le mythe la dépeint comme laide, voire monstrueuse.

Pour autant, le New York Times rappelle qu’en 2018, les images de cette statue de Méduse avaient envahi le web. Elle était alors devenue le symbole de la rage féminine.

https://madame.lefigaro.fr/societe/a-new-york-une-statue-de-meduse-devient-le-symbole-du-mouvement-me-too-151020-183054
Haut

 MessagePublié: Dim Oct 18, 2020 1:44 pm 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 02 Fév 2007
Localisation: Un monde qui ne va pas bien
Anya a écrit:
:gluk: Ouf...c'est drastique, devant la Cour pénale de New York, la décapitation est à la mode.

À Manhattan, une statue de Méduse tenant la tête coupée de Persée fait débat
15 octobre 2020

Image

Une sculpture de l’artiste argentin Luciano Garbati vient d’être installée face à la Cour pénale de New York, où a été jugé Harvey Weinstein. Symbole de la lutte contre les violences sexuelles, l’œuvre fait débat.

Quand la mythologie grecque rejoint le mouvement #MeToo... Depuis ce mardi 13 octobre - et jusqu’à la fin du mois d’avril -, une sculpture défie la Cour pénale de New York, à cet endroit même où Harvey Weinstein a été condamné en mars 2020. Réalisée par l’artiste argentin Luciano Garbati, elle représente l’une des sœurs Gorgone, Méduse, tenant dans ses mains la tête de Persée. «Icône de la justice», souligne le communiqué de presse, la figure de Méduse est devenue un puissant symbole de rage et de pouvoir du courant féministe.

L’œuvre réinterprète une statue exposée sur la piazza della Signoria à Florence, en Italie, conçue par l’artiste italien de la Renaissance Benvenuto Cellini. Celle-ci célèbre le héros grec Persée debout sur le corps de Méduse qui brandit la tête de la jeune femme. Une scène inspirée de la mythologie grecque qui raconte que Poséidon s'éprend de Méduse, fille de Phorcys et de Céto, et finit par la violer dans un temple dédié à Athéna. Bien que victime, Méduse est punie par cette même déesse qui la transforme en Gorgone, une créature dont le regard a le pouvoir de pétrifier les personnes qui la regardent. Avec l’aide des dieux, le héros Persée chasse ensuite Méduse avant de la décapiter.

Dans sa version moderne réalisée en 2008, Luciano Garbati a voulu inverser les rôles : une Méduse triomphante tient dans sa main la tête coupée de Persée - l'artiste prêtant ses propres traits à la figure masculine. Sa manière à lui de dénoncer les violences sexistes et sexuelles. Lors de sa candidature au programme new-yorkais «Art in the Parks», l’artiste argentin a d’ailleurs rappelé que «pendant des millénaires, on disait aux femmes que si elles étaient violées, c’était de leur faute».

Une sculpture qui fait débat

Néanmoins, des voix se sont élevées devant l’installation de l'œuvre. Des féministes ont notamment regretté que la pièce, destinée à honorer le mouvement #MeToo, ait été créée par un homme. C'est le cas de l'activiste Wagatwe Wanjuki qui écrit sur Twitter : «#Metoo a été lancé par une femme noire, mais une sculpture d’un personnage européen par un mec est ce qui est mis en avant ? Soupir». En cause, le fait que #MeToo a émergé dans le contexte de l’affaire Weinstein, après une vague de témoignages encourageant la prise de parole des femmes. D'autres critiques ciblent le choix d'attribuer la tête tranchée à Persée plutôt qu'à Poséidon, le violeur de Méduse. Certains s'offusquent également de la morphologie attribuée à Méduse - jeune et désirable - alors que le mythe la dépeint comme laide, voire monstrueuse.

Pour autant, le New York Times rappelle qu’en 2018, les images de cette statue de Méduse avaient envahi le web. Elle était alors devenue le symbole de la rage féminine.

https://madame.lefigaro.fr/societe/a-new-york-une-statue-de-meduse-devient-le-symbole-du-mouvement-me-too-151020-183054


Un symbole à double tranchant...
Les références culturelles modifient la lecture des symboles... selon...
J'ajoute qu'avec la décapitation de cet enseignant français, non loin de Paris, les têtes coupées sont dans l'actualité.
En passant, j'ai lu que le tueur avait brandi la tête de sa victime sur Twitter avant d'être abattu. Méchant barbare :zinzin:
Haut

 MessagePublié: Mer Oct 21, 2020 1:16 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 06 Nov 2003
Je trouve la statue magnifique! Et avec l'histoire derrière, elle prend encore plus son sens...
Haut
Because they don't have a voice, you'll never stop hearing mine.

Great minds discuss ideas. Average minds discuss events. Small minds discuss people. - Eleanor Roosevelt

 MessagePublié: Sam Nov 28, 2020 11:24 am 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 10 Avr 2003
Localisation: lavaltrie
En entrevue à Radio-Canada, Amélie Lemieux raconte comment elle se rebâtit à la suite de la mort tragique de ses
filles Norah et Romy Carpentier en juillet.




Quatre mois après le « drame de Saint-Apollinaire », la maman de Norah et Romy Carpentier estime que cette tragédie était
imprévisible. En entrevue à Radio-Canada, Amélie Lemieux confie que les questions restent nombreuses, mais elle apprend
à lâcher prise. Elle invite la population à faire de même.

Vivre ou mourir? Amélie Lemieux admet s’être posé la question, au cours des derniers mois. Est-ce que je vais rejoindre ma
famille ou je continue? J'ai décidé de continuer, explique-t-elle pour la première fois depuis les événements de juillet,
alors que Martin Carpentier tuait ses deux filles, Norah et Romy, à la suite d’un accident de voiture.

La douleur est cependant toujours vive et la peine tellement grande que, pour continuer, elle doit accepter qu’il restera
toujours des trous dans l’histoire. C'est un deuxième deuil. Je dois faire le deuil de ne pas avoir de réponse.

Amélie Lemieux est convaincue que si c'est arrivé à Martin [Carpentier], ça peut arriver à n'importe qui. Rien ne laissait
présager quoi que ce soit lorsqu’elle l’a vu plus tôt dans la journée.

Martin, ses filles, c'était toute sa vie.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1752712/amelie-lemieux-drame-saint-apollinaire-norah-romy-martin-carpentier
Haut
"La vie serait bien plus heureuse si nous naissions à 80 ans et nous approchions graduellement de nos 18 ans"
Mark Twain




ImageImage

 MessagePublié: Sam Nov 28, 2020 11:36 am 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 10 Avr 2003
Localisation: lavaltrie
Découverte d’un garçon martyrisé


Découverte d’un garçon martyrisé Une nouvelle histoire d’horreur à Granby



Un juge de la Cour du Québec vient d’écorcher la DPJ dans une affaire troublante. Un adolescent de 17 ans, martyrisé par sa mère,
a été découvert par hasard par un huissier à Granby. Il avait pourtant fait l’objet d’une dizaine de signalements à la DPJ.


Quand il a été secouru, l’adolescent de 17 ans « semblait provenir d’un camp de concentration », selon un pédiatre. Il avait des os
fracturés, ne pouvait plus marcher, était incontinent.

Il avait sur les genoux des callosités, un épaississement de la peau, à force de se déplacer à quatre pattes, notamment pour
s’occuper de ses deux petits frères. Il souffrait de dénutrition grave.

Sa mère le battait avec une tige de métal. La femme de Granby l’avait retiré de l’école il y a deux ans.


suite...

https://www.lapresse.ca/actualites/2020-11-26/decouverte-d-un-garcon-martyrise/une-nouvelle-histoire-d-horreur-a-granby.php
Haut
"La vie serait bien plus heureuse si nous naissions à 80 ans et nous approchions graduellement de nos 18 ans"
Mark Twain




ImageImage

 MessagePublié: Sam Nov 28, 2020 5:15 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 18 Avr 2003
Localisation: Québec
Ça sert à quoi et à qui la DPJ si ce n'est pas pour protéger les enfants? Il y a eu une dizaine de signalements et on décide de fermer le dossier. Le personnel dormait au gaz? Cette femme était sûrement malade, pourquoi ne pas lui enlever ses enfants et la dénoncer? Une mère normale fait tout pour éduquer,protéger ses enfants et voir à leur bien-être. Celle-ci ne l'était pas pour être capable de martyriser son fils de la sorte.

Ce n'est pas juste un "pétage de coche" subit si ce jeune garçon était aussi amoché. Il y a longtemps qu'il se faisait tabasser au point d'être quasi mourant. Une vraie bénédiction qu'il ait été sauvé de justesse par un pur inconnu de passage.

Pauvre garçon, il portera des séquelles morales toute sa vie. C'est tellement triste ces histoires de maltraitance et pire encore quand celle-ci vient des parents. Ça me remplit de peine et en même temps de colère. :(
Haut

 MessagePublié: Sam Nov 28, 2020 6:45 pm 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 02 Fév 2007
Localisation: Un monde qui ne va pas bien
joanna a écrit:
Ça sert à quoi et à qui la DPJ si ce n'est pas pour protéger les enfants? Il y a eu une dizaine de signalements et on décide de fermer le dossier. Le personnel dormait au gaz? Cette femme était sûrement malade, pourquoi ne pas lui enlever ses enfants et la dénoncer? Une mère normale fait tout pour éduquer,protéger ses enfants et voir à leur bien-être. Celle-ci ne l'était pas pour être capable de martyriser son fils de la sorte.

Ce n'est pas juste un "pétage de coche" subit si ce jeune garçon était aussi amoché. Il y a longtemps qu'il se faisait tabasser au point d'être quasi mourant. Une vraie bénédiction qu'il ait été sauvé de justesse par un pur inconnu de passage.

Pauvre garçon, il portera des séquelles morales toute sa vie. C'est tellement triste ces histoires de maltraitance et pire encore quand celle-ci vient des parents. Ça me remplit de peine et en même temps de colère. :(


Je partage pleinement tes sentiments face à cette tragédie. Mais, voici que l'espoir pour cet enfant qu'on dit exceptionnellement résiliant vient donner de l'espoir. Comme il a 18 maintenant, il a accepté que son pédiatre raconte un peu son histoire...

https://www.lapresse.ca/actualites/2020 ... -mieux.php
Haut

 MessagePublié: Lun Nov 30, 2020 8:01 pm 
Avatar du membre
Manitou de la Parlotte

Inscrit le: 12 Mai 2009
Mais je pense à ça, ceux dont les enfants sont retirés de l'école, il n'y a pas moyen que quelqu'un fasse au moins quelques visites de vérification ? Il me semble que c'est déjà assez anormal :/ Et vaut mieux prévenir que ... s'endeuiller, si on peut dire ça comme ça...
Haut

 MessagePublié: Jeu Jan 14, 2021 11:16 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Déc 2009
nancy31f a écrit:
En entrevue à Radio-Canada, Amélie Lemieux raconte comment elle se rebâtit à la suite de la mort tragique de ses
filles Norah et Romy Carpentier en juillet.




Quatre mois après le « drame de Saint-Apollinaire », la maman de Norah et Romy Carpentier estime que cette tragédie était
imprévisible. En entrevue à Radio-Canada, Amélie Lemieux confie que les questions restent nombreuses, mais elle apprend
à lâcher prise. Elle invite la population à faire de même.

Vivre ou mourir? Amélie Lemieux admet s’être posé la question, au cours des derniers mois. Est-ce que je vais rejoindre ma
famille ou je continue? J'ai décidé de continuer, explique-t-elle pour la première fois depuis les événements de juillet,
alors que Martin Carpentier tuait ses deux filles, Norah et Romy, à la suite d’un accident de voiture.

La douleur est cependant toujours vive et la peine tellement grande que, pour continuer, elle doit accepter qu’il restera
toujours des trous dans l’histoire. C'est un deuxième deuil. Je dois faire le deuil de ne pas avoir de réponse.

Amélie Lemieux est convaincue que si c'est arrivé à Martin [Carpentier], ça peut arriver à n'importe qui. Rien ne laissait
présager quoi que ce soit lorsqu’elle l’a vu plus tôt dans la journée.

Martin, ses filles, c'était toute sa vie.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1752712/amelie-lemieux-drame-saint-apollinaire-norah-romy-martin-carpentier



Il y a eu un reportage quand même intéressant sur le déroulement des recherches à JE tantôt ..
Haut

 MessagePublié: Jeu Jan 21, 2021 1:39 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Lévis
Un rapport accablant pour la gouverneure générale Julie Payette

Image

Le rapport sur les allégations de harcèlement en milieu de travail et l’environnement toxique qui régnait au bureau de la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, serait dévastateur, selon des sources ayant pu le consulter.

Les conclusions du rapport d’une firme indépendante sont à ce point accablantes que le maintien de Mme Payette à son poste serait difficile, d'après les mêmes sources auxquelles a eu accès Radio-Canada.

Le quotidien The Globe and Mail rapporte également, dans son édition de jeudi, que le rapport serait accablant pour Mme Payette.

Des sources ont également indiqué au réseau anglais de Radio-Canada, CBC, que la secrétaire de la gouverneure générale, Assunta Di Lorenzo, qui fait également l’objet d’allégations de harcèlement au travail, a récemment retenu les services d’un avocat.

Ces sources ont requis l’anonymat, car elles ne sont pas autorisées à parler publiquement.

La reine appelée en renfort ?

Le chef du Conseil privé de la Reine au Canada, Dominic LeBlanc, supervise l’examen des pratiques en vigueur sous Mme Payette et il devrait fournir des recommandations au premier ministre Justin Trudeau sur la manière de remédier à la situation.

Dans l’éventualité où une gouverneure générale soit mêlée à une controverse et que le gouvernement souhaite la voir quitter son poste, la solution la plus simple serait que le premier ministre Trudeau lui demande discrètement de démissionner. Mais, si Mme Payette décide de s’accrocher à son poste, M. Trudeau serait dans l’obligation de se tourner vers le palais de Buckingham pour demander le secours de la reine afin de nommer un nouveau ou une nouvelle gouverneure générale.

En juillet dernier, le Bureau du Conseil privé a mandé les services d’une firme spécialisée en relations de travail pour examiner les pratiques en cette matière sous la gouverne de Mme Payette à la suite d’un reportage de la chaîne CBC News. Une douzaine de fonctionnaires et d’anciens employés y soutenaient, sous couvert de l’anonymat, que Mme Payette avait rabaissé, réprimandé et humilié publiquement le personnel de Rideau Hall.

La secrétaire et amie de longue date de Mme Payette, DiLorenzo, est, pour sa part, accusée d’intimidation du personnel.

Mme Payette avait déclaré, deux jours après la diffusion du reportage, être "profondément préoccupée par les reportages des médias" et "qu'elle prend très au sérieux le harcèlement et les questions liées au milieu de travail et je suis tout à fait d'accord et je me réjouis de l'examen indépendant".

Plus de détails à venir.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1764840/gg-julie-payette-rapport-relations-travail-harcelement
Haut

 MessagePublié: Jeu Jan 21, 2021 7:30 pm 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 02 Avr 2003
Localisation: Beauce
Anya a écrit:
Un rapport accablant pour la gouverneure générale Julie Payette

Image


Plus de détails à venir.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1764840/gg-julie-payette-rapport-relations-travail-harcelement



Bon, elle a fini par donner sa démission. si seulement ils pourraient abolir ce poste
Haut
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse.

 MessagePublié: Ven Jan 22, 2021 1:01 am 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Lévis
Image
Haut

 MessagePublié: Sam Jan 23, 2021 12:01 am 
Avatar du membre
Administrateur

Inscrit le: 11 Oct 2005
C'est enfin ma chance de devenir la représentante de la Reine :love:

:gla:

Elle était due pour sa teinture hein! Maudit confinement! :gla:
Haut
Image

Some people deserve to be hi-fived.... in the face.... with a chair!

 MessagePublié: Mar Jan 26, 2021 11:22 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Lévis
Les gestes reprochés à Julie Payette incluraient des « contacts physiques »

Image

Des « contacts physiques » non sollicités et non désirés de la part de l’ex-gouverneure générale Julie Payette ont été signalés au cabinet indépendant chargé d’examiner son comportement à l’égard de son ancien personnel, selon des sources de CBC.

Selon ces sources, les plaignants dans le cadre de l’enquête indépendante sur les allégations de climat de travail toxique à Rideau Hall ont affirmé que le harcèlement verbal de l'ancienne gouverneure générale à l'égard du personnel a parfois dépassé le domaine des insultes et de l'humiliation pour donner lieu à des "contacts physiques".

Ces "contacts physiques" auraient été suffisamment intimidants pour que des employés se sentent menacés.

Environ une centaine de fonctionnaires ont accepté de témoigner dans cette affaire. Les conclusions du rapport de la firme Quintet ont poussé Mme Payette et sa secrétaire Assunta Di Lorenzo à démissionner le 21 janvier.

Ces conclusions sont "sérieuses" et "inquiétantes", a déjà admis publiquement le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, qui a promis que le rapport serait rendu public aussi rapidement que possible.

Sa publication est attendue au cours des prochains jours.

Rideau Hall et le Bureau du premier ministre n’ont pas voulu commenter spécifiquement les allégations de "contacts physiques" avant la publication du rapport.

Pendant ce temps, le premier ministre Justin Trudeau continue de faire l'objet de critiques de la part des partis d'opposition concernant la manière dont Mme Payette a été sélectionnée pour occuper le poste de gouverneure générale.

Le fait qu'il a lui-même choisi l'ex-astronaute plutôt que de se tourner vers un comité consultatif pour suggérer des candidats appropriés, comme l'avait fait l'ancien premier ministre Stephen Harper, est montré du doigt. Les partis d'opposition accusent M. Trudeau de s'être laissé emporter par la célébrité de Mme Payette sans prendre suffisamment en compte ses qualifications.

Au lendemain de la démission de Mme Payette, Justin Trudeau a soutenu que le processus de sélection avait été rigoureux. Il a néanmoins promis de "renforcer et améliorer" l'évaluation des antécédents des personnes auxquelles sont confiées de telles fonctions.

Avec les informations de CBC

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1766156/julie-payette-contacts-physiques-rapport-climat-toxique
Haut

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet  [ 575 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27 ... 29  Suivant


Recherche dans le sujet:
Aller vers:  

© 2003-2018 Domaine Bleu enr.