Nous sommes le Mar Nov 19, 2019 1:17 am
(UTC - 5 heures )

Suivre le Domaine Bleu sur Twitter





 

 



Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 MessagePublié: Sam Avr 30, 2011 5:51 pm 
Immortel du Domaine

Inscrit le: 19 Avr 2009
J'espère que les accusations sont fondées, car la carrière de cet auteur est foutue quoi qu'il arrive. C'est bizarre, mais je garde un certain doute dans ce cas-ci, car je m'explique mal comment la jeune fille ait pu se retrouver dans des chambres d'hôtel à son âge avec cet homme là si elle ne fait pas partie de son entourage immédiat????? Des fois y'a des jeunes filles qui se servent de ça pour attirer l'attention sans penser aux réelles conséquences que ça a sur la vie d'une personne. Je souhaite que ça ne soit pas le cas, sinon c'est un immense drame pour la personne accusée à tort.

Cependant, que ça soit vrai ou non, ce qui m'inquiète beaucoup c'est de constater la quantité de pédophiles qu'il y a. :eek: C'est fou. J'ai toujours su que ça existait, mais là avec internet je réalise qu'ils sont beaucoup plus nombreux que je le croyais. En tant que parents, il faut être plus que vigilants pour éviter que ça arrive à nos enfants. Je trouve ça vraiment triste pour les enfants. :/


Dernière édition par Capuchino le Sam Avr 30, 2011 5:51 pm, édité 1 fois au total.
Haut

 MessagePublié: Sam Avr 30, 2011 10:56 pm 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 10 Jan 2007
Consult1 a écrit:
Compte tenu de l'impact incroyable d'une telle nouvelle sur la carrière de quelqu'un, les médias pourraient d'abstenir de publiciser la chose avant l'enquête préliminaire. Si jamais la personne est innocente, sa réputation sera entachée à tout jamais... En plus, dans ce dossier-ci, il s'agit à première vue d'une accusatrice et non pas de fichiers informatiques. De fausses accusations sont toujours possibles - on l'a vu dans le cas d'un professeur d'éducation physique faussement accusé par un groupe de filles - est-il jamais retourné au travail?


Pour les médias, je suis parfaitement d'accord avec toi, la nouvelle n'aurait pas dû sortir avant d'avoir des preuves concrètes. Personnellement, je n'accuse pas cet homme mais j'ai pour mon dire qu'il n'y a pas de fumée sans feu dans les cas de pédophilie surtout que la fille a maintenant 16 ans et les actes se sont produit à 12 ans, il n'est pas rare qu'une victime décide de dénoncer plusieurs années après pour soulager son mal .

Dans le cas du professeur, c'était plus des enfantillages d'enfants, il a été innocenté, c'est triste pour lui mais je crois que malheureusement il a été l'exception à la règle ( un cas très rare d'injustice).
Haut
http://www.youtube.com/watch?v=-WVm38B6hhw

 MessagePublié: Dim Mai 01, 2011 1:08 am 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 08 Nov 2003
Localisation: à 10 pces de l'écran
Consult1 a écrit:
Compte tenu de l'impact incroyable d'une telle nouvelle sur la carrière de quelqu'un, les médias pourraient d'abstenir de publiciser la chose avant l'enquête préliminaire. Si jamais la personne est innocente, sa réputation sera entachée à tout jamais... En plus, dans ce dossier-ci, il s'agit à première vue d'une accusatrice et non pas de fichiers informatiques. De fausses accusations sont toujours possibles - on l'a vu dans le cas d'un professeur d'éducation physique faussement accusé par un groupe de filles - est-il jamais retourné au travail?



Dans le premier article sur le sujet on mentionne =


C'est justement par le biais d'Internet que Roussy aurait réussi à gagner la confiance de sa jeune admiratrice, qu'il avait à l'origine croisée dans un salon du livre.

Après des échanges de courriels, un premier rendez-vous aurait par la suite été fixé, puis les abus sexuels auraient commencé dans l'année qui a suivi.

... aux chambres d'hôtel



donc la jeune fille devait avoir gardé ces échanges-là dans son ordi j'imagine..... :chepa:

je suis pleinement d'accord que le système judiciaire est ben mal fait là-dessus et ce dans toutes les causes quelles soient économiques, sexuelles, etc......me semble que rendu en 2011, ils devraient trouver moyen de fonctionner autrement quand ils arrêtent quelqu'un.
Haut

 MessagePublié: Dim Mai 01, 2011 7:44 am 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 19 Avr 2004
Localisation: Montréal
Capuchino a écrit:
J'espère que les accusations sont fondées, car la carrière de cet auteur est foutue quoi qu'il arrive. C'est bizarre, mais je garde un certain doute dans ce cas-ci, car je m'explique mal comment la jeune fille ait pu se retrouver dans des chambres d'hôtel à son âge avec cet homme là si elle ne fait pas partie de son entourage immédiat????? Des fois y'a des jeunes filles qui se servent de ça pour attirer l'attention sans penser aux réelles conséquences que ça a sur la vie d'une personne. Je souhaite que ça ne soit pas le cas, sinon c'est un immense drame pour la personne accusée à tort.

Cependant, que ça soit vrai ou non, ce qui m'inquiète beaucoup c'est de constater la quantité de pédophiles qu'il y a. :eek: C'est fou. J'ai toujours su que ça existait, mais là avec internet je réalise qu'ils sont beaucoup plus nombreux que je le croyais. En tant que parents, il faut être plus que vigilants pour éviter que ça arrive à nos enfants. Je trouve ça vraiment triste pour les enfants. :/


Je peux pas comprendre comment on peut espérer que les accusations soient fondées ?! :??:
Haut

 MessagePublié: Dim Mai 01, 2011 7:50 am 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Déc 2009
Skarhet a écrit:
[...]


Je peux pas comprendre comment on peut espérer que les accusations soient fondées ?! :??:



Genre... j'espère pour l'accusé que les accusations sont fondées et que ce n'est pas une frime qui fera que sa vie est foutu suite à la médiatisation de tout ça.... C'est sur qu'elle ne veut pas dire, "j'espère que les accusations sont fondées et qu'une petite à vécu une telle atrocité".


Dernière édition par Placeress le Dim Mai 01, 2011 7:51 am, édité 1 fois au total.
Haut

 MessagePublié: Dim Mai 01, 2011 9:21 am 
Immortel du Domaine

Inscrit le: 19 Avr 2009
Skarhet a écrit:
[...]


Je peux pas comprendre comment on peut espérer que les accusations soient fondées ?! :??:

Tu crois vraiment que c'est dans ce sens là que j'ai dit ça? Eh ben....
Haut

 MessagePublié: Dim Mai 01, 2011 1:25 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 19 Avr 2004
Localisation: Montréal
Capuchino a écrit:
[...]

Tu crois vraiment que c'est dans ce sens là que j'ai dit ça? Eh ben....


Ça m'a porté à confusion c'est tout...
Haut

 MessagePublié: Dim Mai 01, 2011 9:09 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 01 Sep 2006
Frasie a écrit:
[...]


Je suis d'accord, des pédophiles il y en a depuis toujours, avant c'était dans les secrets de familles et facile à taire, aujourd'hui avec la technologie, ils se font prendre et de plus il y a un autre phénomène, les gens sont beaucoup plus sensibilisés et ouvert pour la dénonciation qu'à l'époque, avant c'était honteux d'admettre ce genre de chose, maintenant c'est glorifiant et presqu'un devoir de le faire pour empêcher que cela se reproduise . Les victimes ne se sentent plus jugées mais réconfortées en dénoncant.


Je ne comprends tellement pas ce qualicatif de glorifiant.

En quoi une personne victime d'un pédophile peut-elle se glorifier? C'est tellement loin de leur réalité à ses victimes?

Pour l'instant je n'ai aucune idée si cet homme est coupable ou pas.

Je suis fortement contre le fait que de fausses accusations soient portées contre quelqu'un car non seulement cela détruit-il sa vie et sa réputation, mais ça vient aussi nuire à la crédibilité des vrais victimes qui ont besoins d'être crues et comprises.

Même quand il est prouvé que la victime dit vrai, il y a toujours quelqu'un pour la juger, la blâmer etc...
Haut
Mamie vous aime mes petits amours !!!



Oh, surtout n'éteignez pas la lumière en l'enfant!!!

 MessagePublié: Dim Mai 01, 2011 9:52 pm 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 10 Jan 2007
Rose-des-bois a écrit:
[...]


Je ne comprends tellement pas ce qualicatif de glorifiant.

En quoi une personne victime d'un pédophile peut-elle se glorifier? C'est tellement loin de leur réalité à ses victimes?

Pour l'instant je n'ai aucune idée si cet homme est coupable ou pas.

Je suis fortement contre le fait que de fausses accusations soient portées contre quelqu'un car non seulement cela détruit-il sa vie et sa réputation, mais ça vient aussi nuire à la crédibilité des vrais victimes qui ont besoins d'être crues et comprises.

Même quand il est prouvé que la victime dit vrai, il y a toujours quelqu'un pour la juger, la blâmer etc...


Tu as raison, je me suis mal exprimée, je n'ai pas employé le bon mot, je voulais dire que les victimes se sentent soulagés qu'enfin justice soit faite.Pour le jugement des victimes. il y en aura toujours malheureusement, c'est la même chose dans beaucoup de sphère de la socièté mais je sais par expérience que de dénoncer fait du bien à la personne concernée.


Dernière édition par Frasie le Dim Mai 01, 2011 9:56 pm, édité 1 fois au total.
Haut
http://www.youtube.com/watch?v=-WVm38B6hhw

 MessagePublié: Dim Mai 01, 2011 9:59 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 01 Sep 2006
Frasie a écrit:
[...]


Tu as raison, je me suis mal exprimée, je n'ai pas employé le bon mot, je voulais dire que les victimes se sentent soulagés qu'enfin justice soit faite.Pour le jugement des victimes. il y en aura toujours malheureusement, c'est la même chose dans beaucoup de sphère de la socièté mais je sais par expérience que de dénoncer fait du bien à la personne concernée.


Merci de préciser te pensée, Frasie! :)
Haut
Mamie vous aime mes petits amours !!!



Oh, surtout n'éteignez pas la lumière en l'enfant!!!

 MessagePublié: Dim Mai 01, 2011 10:04 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 08 Nov 2003
Localisation: à 10 pces de l'écran
Frasie a écrit:
[...]


Tu as raison, je me suis mal exprimée, je n'ai pas employé le bon mot, je voulais dire que les victimes se sentent soulagés qu'enfin justice soit faite.Pour le jugement des victimes. il y en aura toujours malheureusement, c'est la même chose dans beaucoup de sphère de la socièté mais je sais par expérience que de dénoncer fait du bien à la personne concernée.



C'est glorifié par l'entourageet la population. On souligne le courage de dénoncer, de parler, de porter des accusations alors qu'avant les victimes de ces actes étaient vu comme ceux et celles qui brisaient la famille, la réputation de quelqu'un " d'important "....
Haut

 MessagePublié: Dim Mai 01, 2011 10:38 pm 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 10 Jan 2007
tuberale a écrit:
[...]



C'est glorifié par l'entourageet la population. On souligne le courage de dénoncer, de parler, de porter des accusations alors qu'avant les victimes de ces actes étaient vu comme ceux et celles qui brisaient la famille, la réputation de quelqu'un " d'important "....


C'est a cela que je pensais en écrivant glorifiant, mais ça dépend toujours de l'interprétation des mots employés. Pour moi, j'encourage la dénonciation et j'ai beaucoup d'admiration pour le courage des victimes de le faire et de passer au travers le processus judiciaire. C'est une cause qui me tiens à coeur et je glorifie les victimes :jap:
Haut
http://www.youtube.com/watch?v=-WVm38B6hhw

 MessagePublié: Lun Mai 02, 2011 3:44 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Publié le 02 mai 2011 à 16h30 | Mis à jour à 16h30
Coupable ou non, la carrière de l'écrivain Maxime Roussy est compromise

Clovis Roussy
L'auteur est cousin de l'écrivain Maxime Roussy, accusé d'agressions sexuelles sur une mineure.

Étant un proche de Maxime Roussy, la nouvelle de sa mise en accusation pour agressions sexuelles sur une mineure m'a profondément bouleversé. Mais la réaction du public face à ces accusations m'a affecté encore plus durement. C'est en quelque sorte en réponse au tapage médiatique et aux réponses outrées de son entourage que j'écris cette lettre, destinée à manifester à Maxime un peu d'appui dans cette grave histoire.

Je n'essaierai pas de prouver l'innocence de Maxime sur la base d'arguments foireux tels que «c'est la meilleure personne au monde» et «il n'aurait jamais pu faire une chose pareille». Ce n'est pas mon boulot de toute façon. Même si, en mon for intérieur, c'est exactement ce que je pense, je sais que comme je suis un de ses proches, on me taxera de naïveté et d'incrédulité émotive. Je tenterai donc simplement de vous sensibiliser à la situation intenable que vit Maxime malgré la présomption d'innocence à laquelle il a droit.

Maxime est un écrivain qui a publié des romans pour adolescentes extrêmement populaires. Son lectorat, majoritairement constitué de jeunes filles, lui vouait une véritable vénération. Du jour au lendemain, sur la base d'allégations provenant d'une seule personne dont on ignore encore l'identité, l'ensemble de ses fans l'a renié.

Il fallait vraiment lire les commentaires haineux laissés sur sa page Facebook officielle pour y croire, avant que celle-ci ne soit fermée. D'une manière ou d'une autre, sa carrière d'écrivain est gravement compromise. S'il est déclaré coupable, vous penserez que ce n'est que justice. Mais s'il est innocent, c'est un véritable drame.

Le fait est qu'une telle phobie sociale entoure les crimes sexuels de nos jours qu'il est en pratique impossible pour les accusés de maintenir un réseau d'appui. Du jour au lendemain, sans tenir compte de sa présomption d'innocence, les organismes avec lesquels Max faisait affaire ont coupé toute relation avec lui.

Phobie-Zéro, une organisation qui vient en aide aux victimes de phobies et de troubles anxieux dont Max était le porte-parole, l'a elle aussi balancé par la fenêtre. Ses fans l'ont abandonné, certains de ses collègues écrivains également. Max est résolument seul face à l'adversité.

Il est désormais considéré comme l'ennemi public numéro 1. La couverture médiatique de l'affaire a été lamentablement biaisée. Il fallait lire l'article de Rue Frontenac dans lequel le journaliste, en présentant l'oeuvre littéraire de Max, prenait soin de mentionner Sick Sex, un roman d'horreur «dans lequel la sexualité prenait une grande place». Dans ces circonstances, il lui sera extrêmement difficile de se défendre efficacement.

La question, pour nous, n'est pas de savoir s'il est coupable ou innocent. Dans un cas comme dans l'autre, la réaction générale face aux accusations, encouragés par les médias qui ont déjà établi plus ou moins explicitement sa culpabilité, est injuste. Même s'il est déclaré innocent, il lui sera extrêmement difficile de reconstituer son cercle de relations sociales. Des accusations pareilles, ça tache et ça salit. Maxime est définitivement stigmatisé, et c'est un sort injuste.

Un choc terrible

Il ne faut pas en vouloir aux fans d'avoir réagi aussi violemment. La majorité d'entre eux sont de très jeunes filles qui ne font pas très bien la différence entre accusation et condamnation. Max était pour elles un véritable modèle, et avec raison: la nouvelle de sa mise en accusation a dû être un choc terrible. Je plains les lecteurs et les lectrices qui ont vu leur auteur favori être ainsi crucifié sur la place publique.

La situation est d'autant plus lamentable que Max est quelqu'un de profondément intègre. Il m'a moi-même servi de mentor et de modèle dans plusieurs domaines. Rarement dans ma vie, j'ai eu l'occasion de côtoyer quelqu'un d'aussi inspirant. Mis à part son talent d'écrivain, sa gentillesse et son sens de l'humour absolument démesuré (au point d'en être parfois troublant, il est vrai), Max est doté d'un véritable sens moral et de principes d'une rigueur rare.

Dans le cadre de son travail, Max réalise un travail formidable auprès des jeunes. Chacun de ses romans jeunesse démontre sa compréhension et son respect profonds des adolescents. Il faut l'entendre, dans chacune de ses conférences dans les écoles, encourager ses fans à se réaliser, à se faire confiance et à s'estimer. Max démontre dans chacun des aspects de sa vie un authentique dévouement et une admirable conscience sociale.

C'est la raison pour laquelle je ne peux absolument pas me résoudre à envisager, ne serait-ce qu'un instant, que les accusations pesant sur lui ne soient fondées. Voir quelqu'un d'aussi vertueux et d'aussi engagé être ainsi réduit à l'image d'un monstre est enrageant et bouleversant. Vous n'avez pas idée à quel point cela m'affecte. Le monde manque de gens comme Max.

J'ai lu plusieurs commentaires de fans outrées qui, si elles n'arrivaient pas à en croire leurs oreilles, ne pouvaient considérer une autre possibilité que les accusations pesant contre Max soient fondées, sur la foi de l'argument suivant: «Quelle fan serait assez détraquée pour aller inventer une histoire pareille?» C'est en effet extrêmement troublant.

La question, ici, n'est pas d'établir la vérité ou de supposer ce qui a pu se passer. C'est le travail de la justice et je ne veux faire aucune présomption déplacée. Mais il me paraît essentiel de souligner que la possibilité que les accusations pesant sur Max soient fausses existe. Je le répète, la possibilité existe. Je n'affirme rien, je veux juste qu'il soit clair que rien ne nous oblige à croire d'emblée qu'il est coupable. Les fausses accusations d'agressions sexuelles sur des mineurs constituent un phénomène social bien réel, corollaire des dispositions très strictes prises à l'égard des prédateurs sexuels. Ces mesures légales ont leur raison d'être: la protection des victimes et l'absolue nécessité de mettre les prédateurs sexuels hors d'état de nuire les rendent nécessaires.

Mais elles ont pour effet pervers d'ouvrir la porte à ce genre d'abus: sur la base du moindre témoignage, l'accusé se retrouve immédiatement isolé et socialement stigmatisé. De nombreuses carrières, notamment des vocations d'enseignants, ont été détruites à la suite de telles allégations qui se sont révélées fausses. Les motifs pouvant donner lieu à ces accusations infondées sont multiples: il ne s'agit pas toujours de méchanceté, d'un pur désir de nuire ou de l'appât du gain. La possibilité qu'il soit innocent existe, et au nom de l'admiration et du respect profond que j'éprouve pour Max, je m'y cramponnerai jusqu'au bout.

L'important, encore une fois, est de ne pas porter de jugement. Il nous faut faire confiance à la justice pour établir la vérité, et entretemps, garder toutes les possibilités à l'esprit. En vertu de la présomption d'innocence à laquelle Max a droit, il est essentiel de ne pas le condamner prématurément et de lui accorder le bénéfice du doute.

Courage, mon vieux. Tu es un fantassin féroce, je t'aime de tout mon coeur.

http://www.cyberpresse.ca/opinions/2011 ... cueil_POS1
Haut

 MessagePublié: Mar Juil 19, 2011 10:46 am 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Publié le 19 juillet 2011 à 11h13 | Mis à jour à 11h13
L'enquête préliminaire de l'auteur jeunesse Maxime Roussy fixée en mai 2012

Image

Caroline Touzin
La Presse

Soupçonné d'avoir agressé sexuellement l'une de ses jeunes admiratrices, l'auteur jeunesse Maxime Roussy aura son enquête préliminaire en mai 2012.

L'homme de 35 ans est inculpé de six chefs d'accusation, dont agression sexuelle armée et leurre informatique. Les actes qui lui sont reprochés se seraient déroulés de 2006 à 2010 dans la région montréalaise, alors que la victime avait moins de 16 ans.

Son dossier revenait en cour, ce matin, au palais de justice de Montréal. Représenté par avocat, l'auteur jeunesse était absent.

Maxime Roussy a comparu une première fois le 27 avril dernier au palais de justice de Chicoutimi (il réside au Saguenay). Il a pu reprendre sa liberté après avoir versé une caution en argent de 3000 $ et présenté une garantie additionnelle de 2000 $.

Le tribunal lui a interdit d'entrer en contact avec des mineurs, incluant ses propres enfants. Il lui est également interdit d'utiliser un ordinateur ou tout autre appareil pour accéder à internet. Les contacts avec sa présumée victime auraient été établis par courriel.

Roussy est ensuite revenu devant le tribunal, cette fois-ci à Montréal, le 6 juin dernier pour faire modifier l'une de ses conditions. Il peut désormais voir ses quatre enfants sous la supervision d'un autre adulte.

Ce matin, l'avocate de défense Me Valentina Corsetti, qui agissait pour Me Isabelle Schurman, a représenté Roussy devant le tribunal. L'enquête préliminaire a été fixée aux 2 et 3 mai 2012.

Au terme de l'enquête préliminaire, un juge déterminera si la preuve est suffisante pour que l'accusé soit cité à procès.

Maxime Roussy a signé les populaires séries Pakkal et Le blogue de Namasté. Le personnage principal de cette dernière série, qui en est à son septième tome, est une adolescente de 14 ans. Le tournage de l'adaptation télé et web du Blogue de Namasté, qui devait commencer au printemps dernier, a été mis sur la glace à l'annonce de l'arrestation de l'auteur à succès.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/qu ... cueil_POS3
Haut

 MessagePublié: Mar Juil 19, 2011 3:08 pm 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 29 Déc 2009
Localisation: Montréal
Mais la fille n'était pas consentante lorsqu'elle le rencontrait à l'hôtel? Il semble qu'elle y soit allée à plusieurs reprises, non pas que je ne veux défendre l'auteur, mais j'ai des doutes...


Dernière édition par x-superficial-x le Mar Juil 19, 2011 3:10 pm, édité 1 fois au total.
Haut

 MessagePublié: Mar Juil 19, 2011 3:55 pm 
Avatar du membre
Modérateur

Inscrit le: 15 Mars 2005
Localisation: Ici
x-superficial-x a écrit:
Mais la fille n'était pas consentante lorsqu'elle le rencontrait à l'hôtel? Il semble qu'elle y soit allée à plusieurs reprises, non pas que je ne veux défendre l'auteur, mais j'ai des doutes...


Elle avait 14 ans, même si elle avait été consentante l'âge légal de consentement est fixé à 16 ans donc s'il n'est pas coupable d'agression il l'est de détournement de mineure. Faut être tata en viarge pour aller se mettre dans l'eau chaude comme ca. Pas trop pitié pour ma part.
Haut
Qu'on se le dise : Chacun sa connerie!! - Claude Dubois ;)

 MessagePublié: Mar Juil 19, 2011 4:09 pm 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 05 Mai 2009
Malike a écrit:
[...]


Elle avait 14 ans, même si elle avait été consentante l'âge légal de consentement est fixé à 16 ans donc s'il n'est pas coupable d'agression il l'est de détournement de mineure. Faut être tata en viarge pour aller se mettre dans l'eau chaude comme ca. Pas trop pitié pour ma part.


Peut-être que je me trompe, mais avant 2008, l'âge de consentement était fixé à 14 ans. C'est seulement depuis mai 2008 qu'il est passé à 16 ans.

Je ne sais pas quel âge elle avait en 2006, mais peut-être qu'elle avait 14 ans. Par contre, faudrait voir au moment où la loi a changé si elle avait 16 ans ou encore 15 ans.
Haut

 MessagePublié: Mar Juil 19, 2011 4:21 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 03 Fév 2006
Localisation: Québec
Zarmela a écrit:
[...]


Peut-être que je me trompe, mais avant 2008, l'âge de consentement était fixé à 14 ans. C'est seulement depuis mai 2008 qu'il est passé à 16 ans.

Je ne sais pas quel âge elle avait en 2006, mais peut-être qu'elle avait 14 ans. Par contre, faudrait voir au moment où la loi a changé si elle avait 16 ans ou encore 15 ans.


Oui, sauf qu'il ne fallait pas qu'il y ait plus de 5 ans entre les partenaires. Si c'était plus, c'était considéré comme du détournement de mineur. Je ne sais pas si ça a changé?
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Juil 19, 2011 4:28 pm 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 05 Mai 2009
Nikki a écrit:
[...]


Oui, sauf qu'il ne fallait pas qu'il y ait plus de 5 ans entre les partenaires. Si c'était plus, c'était considéré comme du détournement de mineur. Je ne sais pas si ça a changé?


Je pense que le 5 ans c'est applicable seulement si le ou la jeune a 14 ou 15 ans. Par exemple, avec la loi actuelle, une adolescente de moins de 16 ans (disons de 14 ans) peut avoir un rapport sexuel, mais seulement avec un partenaire qui a maximum 5 ans de plus qu'elle.

Mais tu as peut-être raison aussi, je ne me souviens plus de la loi avant 2008. Peut-être qu'il y avait une limite de 5 ans de différence d'âge pour les mineurs de 14 à 17 ans.


Dernière édition par Zarmela le Mar Juil 19, 2011 4:32 pm, édité 2 fois au total.
Haut

 MessagePublié: Mar Juil 19, 2011 5:37 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Majorité sexuelle au Canada

Au Canada, la majorité sexuelle est 16 ans. La Loi sur la lutte contre les crimes violents (1er mai 2008) a fixé la majorité sexuelle a 16 ans (la loi autorise les relations sexuelles avec les adolescents de 14 ou 15 ans si la différence d'âge entre les partenaires est de moins de 5 ans : par exemple, une personne qui a 14 ans avec un partenaire qui a 16 ans). Avant 2008, la majorité sexuelle était de 14 ans, mais le Tackling Violent Crime Act a changé cela. Il existe aussi une loi qui rend illégale toute relation anale en dessous de 18 ans. Par contre, cette disposition a été déclarée inconstitutionnelle par les cours d'appel fédérales, ainsi que par les cours d'appel de l'Ontario, de la Colombie-Britannique et du Québec. Les tribunaux ont jugé qu'elle était discriminatoire envers les hommes homosexuels, et qu'elle viole la Charte canadienne des droits et libertés. Cependant, tant que la disposition est inscrite au Code criminel, il est possible que des personnes soient incriminées pour ces faits. C'est pourquoi des groupes font pression afin que l'âge de consentement soit le même pour les relations anales ou vaginales.

Pour ce qui est de la légalité du mariage, l'âge minimal est de 16 ans pour un mariage civil. Néanmoins, en dessous de 18 ans, il faut obtenir le consentement des parents ou des tuteurs. Toutefois, si une émancipation totale est accordée à un mineur, ce qui est possible dès l'âge de 14 ans, cette règle ne s'applique pas.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Majorit%C3 ... _au_Canada


Dernière édition par Anya le Mar Juil 19, 2011 5:38 pm, édité 1 fois au total.
Haut

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant


Recherche dans le sujet:
Aller vers:  

© 2003-2018 Domaine Bleu enr.