Nous sommes le Sam Déc 07, 2019 7:16 pm
(UTC - 5 heures )

Suivre le Domaine Bleu sur Twitter





 

 



Répondre au sujet  [ 46 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 MessagePublié: Dim Fév 20, 2011 8:06 am 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 08 Nov 2003
Localisation: à 10 pces de l'écran
Et il faut voir écrit que les familles assistaient gracieusement à cette cérémonie de mariage :sarcastic: ........et plus loin lire que la plupart des 400 enfants ont été remis aux familles... :/ :chepa:
Haut

 MessagePublié: Mer Nov 23, 2011 2:42 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
La polygamie est illégale, tranche la Cour suprême de C-B
23 novembre 2011

Image

La Presse Canadienne
Vancouver

La Cour suprême de Colombie-Britannique a statué, mercredi, que la loi canadienne qui interdit la polygamie est valide, parce que les préjudices causés aux femmes et aux enfants d'une famille polygame doivent supplanter la liberté religieuse du père.

La province avait demandé aux tribunaux de valider la constitutionnalité de la loi canadienne sur les mariages multiples, étant donné l'échec de deux poursuites contre des dirigeants de la communauté polygame de Bountiful, en Colombie-Britannique.

Pendant deux mois, le juge a entendu des experts mais aussi des anciennes et des actuelles épouses de polygames, dans le but d'évaluer s'il s'agit d'une pratique dommageable ou d'une tradition protégée par la liberté de religion.

Le juge en chef Robert Bauman admet que la section 293 du Code criminel interdisant la polygamie viole la liberté religieuse dont jouit chaque Canadien en vertu de la Charte canadienne des droits. Mais cette violation est raisonnable, estime la cour, compte tenu de l'importance des préjudices causés aux femmes et aux enfants de ces familles.

Avant même le dépôt de ce jugement, les observateurs de la scène judiciaire prédisaient déjà qu'il serait vraisemblablement porté en appel jusqu'en Cour suprême du Canada.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/qu ... cueil_POS1
Haut

 MessagePublié: Mer Nov 23, 2011 7:44 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Polygamie : même la liberté de religion ne peut la justifier
Le blogue de Manon Cornellier
23 novembre 2011

Il aura fallu plus de 60 ans pour que le gouvernement de la Colombie-Britannique demande aux tribunaux de se prononcer sur la constitutionnalité des dispositions du Code criminel interdisant la polygamie. Soixante ans pendant lesquels la communauté mormone polygame de Bountiful a pu vivre tranquille.

La Cour suprême de la province s’est finalement prononcée et selon elle, cette interdiction, même si elle peut contrevenir à la liberté de religion de certains, se justifie dans une société libre et démocratique car la pratique de la polygamie, dit la cour, fait trop de mal aux femmes, aux enfants, à la société en général et à l’institution du mariage monogame. Des maux dont la décision de 280 pages fait la triste liste.

Isolée et repliée sur elle-même, la communauté de Bountiful a été créée en 1946 et a vécu dans l’indifférence générale. Le village voisin de Creston s’en accommodait même bien puisque cela assurait à ses commerces une clientèle nombreuse. Mais avec les années, des femmes ont fui la communauté, les témoignages se sont multipliés. On a alors découvert les mariages imposés à un très jeune âge à des hommes beaucoup plus vieux, les maux associés à l’obligation de cohabiter avec d’autres épouses, les conséquences d’unions consanguines, les abus psychologiques, sexuels ou physiques, l’éducation limitée de la plupart des enfants.

Plusieurs procureurs généraux de la province ont pensé poursuivre, mais ils se sont d’abord buté sur l’absence de témoins disposés à parler. Puis, il y a eu la crainte de voir les dispositions du Code criminel tomber sous le coup de la liberté de religion. Les rapports sur la question se sont multipliés, jusqu’à ce que Wally Oppal, procureur général sous Gordon Campbell, en ait assez.

En 2008, des accusations ont été portées contre deux des leaders de la secte, dont Winston Blackmore, qui se vantait d’avoir 26 femmes et plus de 110 enfants. Mais les accusations sont tombées pour des raisons techniques, incitant finalement le gouvernement à procéder à un renvoi devant la Cour suprême de la province afin de trancher une fois pour toute la question constitutionnelle.

La décision de cette cour peut encore être contestée devant la Cour d’appel de Colombie-Britannique puis devant la Cour suprême du Canada, ce qui ne surprendrait personne, mais la première manche a été gagnée.

http://www2.lactualite.com/cornellier/2 ... justifier/
Haut

 MessagePublié: Sam Nov 26, 2011 1:56 pm 
Avatar du membre
Seigneur de la Causerie

Inscrit le: 05 Mai 2008
Localisation: Québec
Je ne veux pas relancer le débat mais on a eu une discussion sur la polygamie avec ma directrice de thèse récemment car on a des résultats de notre recherche en lien avec ça...

Ma directrice disait qu'elle a découvert un article qui parlait que des militantes afghanes et de d'autres pays où la polygamie est répandue expliquait que la polygamie malgré tout ces mauvais côtés, était une façon pour elles de s'émanciper et se proclamait féministes (au grand étonnement des féministes occidentales qui sont totalement contre cette idée)

Les femmes expliquaient que le fait que leur famille était comme un genre de coopérative et que les responsabilités étaient plus partagées entre les femmes leurs offraient des possibilités, de la liberté et des opportunités que ne leur aurait pas permis la monogamie dans ce pays.

Ça vient vraiment nous chercher dans nos représentations sociales qui sont totalement différentes de l'émancipation etc... au même titre que nos représentations de la violence... Dans les études en général, beaucoup de femmes immigrantes originaires de ces pays parlent d'avoir eu des relations sexuelles forcées et inadéquates avec leur mari sans pour autant dire qu'il s'agit de violence sexuelle. Cependant, si cette pratique aurait été de la part d'un conjoint qui n,était pas leur mari, elles expliquent qu'elles auraient indiqué que c'est de la violence sexuelle...

C'est vraiment une question de clash entre les représentations sociale du féminisme, du rôle des femmes, de l'union conjugale et de la violence ;)
Haut
ImageImage

 MessagePublié: Sam Nov 26, 2011 2:19 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 03 Fév 2006
Localisation: Québec
Moi aussi je me définie comme féministe, et pourtant, je ne suis pas contre la polygamie, en autant qu'elle s'applique autant à un sexe qu'à l'autre.

Cette façon de vivre serait à l'opposée de ce que je veux pour moi, mais ça reste que je vois mal comment on peut interdire à une personne d'avoir plus d'un époux-épouse, au même titre que je voyais mal comment on pouvait interdire à 2 hommes ou 2 femmes de se marier...
Haut
Image

 MessagePublié: Lun Juil 24, 2017 6:42 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Tout lire >> Winston Blackmore et James Oler reconnus coupables de polygamie 
24 juillet 2017
Winston Blackmore et James Oler sont reconnus coupables de polygamie, selon un jugement rendu lundi par la juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique, Sheri Ann Donegan.
Winston Blackmore et James Oler, qui ont dirigé deux sectes distinctes dans la communauté de Bountiful, dans le sud-est de la Colombie-Britannique, étaient accusés d’avoir de nombreuses épouses. Dans le cas de Winston Blackmore, le procureur de la province en a dénombré 27, avec lesquelles il aurait eu plus de 145 enfants.
Dans le cas de James Oler, il aurait épousé 5 femmes, mais le nombre de ses enfants est inconnu.


Image
Winston Blackmore avec ses filles issues de ses mariages.
Haut

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet  [ 46 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3


Recherche dans le sujet:
Aller vers:  

© 2003-2018 Domaine Bleu enr.