Nous sommes le Lun Déc 09, 2019 12:06 am
(UTC - 5 heures )

Suivre le Domaine Bleu sur Twitter





 

 



Répondre au sujet  [ 46 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 4:08 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Une première femme de polygame de Bountiful témoigne
25 Janvier 2011
Radio Canada

Image

Une femme de la communauté de Bountiful a déclaré à la Cour suprême de Colombie-Britannique que les membres de sa communauté font l'objet de discrimination en raison de la loi canadienne qui interdit la polygamie.

La femme de polygame témoigne sous le couvert de l'anonymat et a été désignée comme le témoin n° 2. Elle a été mariée à l'âge de 16 ans et est mère de neuf enfants, dont deux qui ont quitté la communauté. Son mari a une deuxième femme.

Elle explique que les gens de l'extérieur de Bountiful ont des préjugés envers les membres de sa communauté mormone traditionaliste en raison de la loi canadienne qui interdit la polygamie. Elle a déclaré qu'elle n'était pas à l'aise de faire appel à des services extérieurs à sa communauté comme des services de soutien.

À la demande de Victoria, la Cour suprême de la province se penche sur la constitutionnalité des articles du Code criminel qui interdisent la pratique de la polygamie. Ces audiences sont un volet de la lutte qui oppose Victoria à la secte mormone de Bountiful.

La province tente de démontrer que l'article 293 du Code criminel, qui interdit la pratique de la polygamie, a préséance sur la Charte canadienne des droits et libertés, qui garantit notamment le droit à la liberté de religion.

Le plus haut tribunal de la province a déjà entendu d'autres femmes de différentes communautés polygames au Canada et aux États-Unis au cours des derniers mois, qui ont déclaré avoir été victimes de violence physique et psychologique dans leur communauté .

Des audiences qui intéressent l'Utah

D'autre part, le solliciteur général de l'état de l'Utah suit de près les audiences de la Cour suprême de la C.-B. 40 000 membres de sectes fondamentalistes de l'Église mormone habitent dans cet état et pratiquent la polygamie. Son porte-parole, Paul Murphy, dit qu'ils sont confrontés aux mêmes questions sur la légalité de la polygamie qu'examine la Cour suprême de la Colombie-Britannique.

http://fr-ca.actualites.yahoo.com/une-p ... 0-890.html
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 4:14 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Article datant du 22 novembre 2010

Polygamie : La Cour suprême en renfort
Mise à jour le lundi 22 novembre 2010 à 19 h 51

Image

L'article 293 du Code criminel, qui interdit la pratique de la polygamie et menace de cinq ans de prison quiconque la pratique, doit-il être maintenu? Voilà la question sur laquelle se penchera la Cour suprême de la Colombie-Britannique lundi, à la demande du gouvernement de la province.

Dans un camp se trouveront les procureurs généraux du Canada et de la Colombie-Britannique. Ils argueront qu'interdire les unions conjugales multiples demeure pertinent en 2010 et qu'agir autrement entraîne des risques pour les femmes, les enfants et la société en général.

Dans l'autre camp se trouve un amicus curiae (un ami de la cour), soit un avocat nommé par le tribunal pour plaider la cause inverse : l'article 293, argumentera-t-il, viole la Charte des droits et libertés, notamment le droit à la liberté de religion. Une trentaine de témoins devraient être entendus.

Une douzaine de parties ont obtenu le statut de participant et pourront présenter leur opinion au tribunal. Parmi eux se trouvent des opposants à la polygamie, comme le groupe Stop Polygamy in Canada et des partisans, dont l'Église fondamentaliste de Jésus-Christ des saints des derniers jours, d'obédience mormone.

La décision de solliciter l'avis de la Cour suprême de la Colombie-Britannique a été prise par le gouvernement de Gordon Campbell, l'automne dernier, après qu'il eut perdu une cause très médiatisée concernant la secte fondamentaliste mormone de Bountiful, dans le sud-est de la province.

Un tribunal de première instance venait d'annuler les accusations de polygamie déposées contre deux représentants de la secte de Bountiful, Winston Blackmore et James Oler. Les accusations avaient été déposées par un procureur spécial mandaté par le gouvernement provincial.

Ce procureur spécial était le troisième qui avait été nommé dans ce dossier. Les deux premiers n'avaient pas recommandé le dépôt d'accusations : ils préconisaient plutôt que Victoria sollicite un avis de la Cour suprême pour vérifier si les lois interdisant la polygamie étaient constitutionnelles.

Le 23 septembre 2009, la cour a précisément jugé que le gouvernement provincial n'aurait pas dû mandater un troisième procureur. En agissant de la sorte, a-t-elle conclu, le gouvernement ne cherchait qu'à obtenir ce qu'il voulait dans ce dossier, soit le dépôt d'accusations.

Blackmore, le chef de la secte, était accusé d'avoir épousé 19 femmes tandis que Oler, qui est membre de la même secte, était accusé d'en avoir épousé 3. Les deux hommes préconisent toujours le même mode de vie aujourd'hui.

http://www.radio-canada.ca/regions/colo ... ie-b.shtml
-----------------------------------------------------------------------

Article 293 du Code criminel

1. Est coupable d'un acte criminel et passible d'un emprisonnement maximal de cinq ans quiconque, selon le cas:
a) pratique ou contracte, ou d'une façon quelconque, accepte ou convient de pratiquer ou de contracter:
(i) soit la polygamie sous une forme quelconque,
(ii) soit une sorte d'union conjugale avec plus d'une personne à la fois, qu'elle soit ou non reconnue par la loi comme une formalité de mariage qui lie;
b) célèbre un rite, une cérémonie, un contrat ou un consentement tendant à sanctionner un lien mentionné aux sous-alinéas a)(i) ou (ii), ou y aide ou y participe.

2. Lorsqu'un prévenu est inculpé d'une infraction visée au présent article, il n'est pas nécessaire d'affirmer ou de prouver, dans l'acte d'accusation ou lors du procès du prévenu, le mode par lequel le lien présumé a été contracté, accepté ou convenu. Il n'est pas nécessaire non plus, au procès, de prouver que les personnes qui auraient contracté le lien ont eu, ou avaient l'intention d'avoir, des rapports sexuels.
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 4:39 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 03 Fév 2006
Localisation: Québec
Sincèrement, même si c'est une question qui ne me préoccupe pas beaucoup personnellement, je vois mal comment on peut interdire à 2 adultes consentants et sachant que l'autre est déjà marié de convoler avec cette personne.

En autant que ce soit juste d'un bord comme de l'autre, qu'on puisse autant avoir plusieurs conjoints hommes ou femmes, je ne vois pas de problème.
On n'est pas obligé d'y adhérer non plus si ça ne fait pas partie de notre système de valeurs...
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 5:24 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 04 Mai 2010
Moi ce qui me dérange le plus est l'âge légal des mariages (16 avec consentement des parents). Si cela pouvait être monté à 18 ans, cela épargnerait peut-être quelques excès dans ce genre de communautés, car on pourrait traduire les hommes en justice pour détournement de mineure. J'ai moins de difficulté avec la polygamie qu'avec la ''traite'' des jeunes filles dans les communautés closes (souvent des branches fondamentalistes de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours), car elles se marient tôt avec des hommes parfois de deux-trois fois leur âge. 18 n'est que deux ans de plus, mais si ça peut donner des recours en justice ...
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 5:29 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Déc 2009
Nikki a écrit:
Sincèrement, même si c'est une question qui ne me préoccupe pas beaucoup personnellement, je vois mal comment on peut interdire à 2 adultes consentants et sachant que l'autre est déjà marié de convoler avec cette personne.

En autant que ce soit juste d'un bord comme de l'autre, qu'on puisse autant avoir plusieurs conjoints hommes ou femmes, je ne vois pas de problème.
On n'est pas obligé d'y adhérer non plus si ça ne fait pas partie de notre système de valeurs...



Le problème c'est que dans plusieurs communautés, cela se fait avec des mineures... et qu'on ne permet pas aux femmes de faire de même.
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 5:58 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 11 Oct 2006
Je m'avance et ce n'est qu'une hypothèse, mais je me demande si la polygamie n'est pas interdite pour éviter qu'un homme marie plusieurs femmes et fasse plus d'enfants que sa capacité de s'en occuper. Et que dans ce cas là, l'état en aurait la charge(par le biais du BS par exemple).

C'est peut-être aussi juste une vieille loi qui reflétait les moeurs du temps?
Haut
ImageImage

ImageImage

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 6:54 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 08 Nov 2003
Localisation: à 10 pces de l'écran
Placeress a écrit:
[...]



Le problème c'est que dans plusieurs communautés, cela se fait avec des mineures... et qu'on ne permet pas aux femmes de faire de même.



C'est les 2 notions dans ce sujet qui sont à prendre en considération et non la polygamie comme tel. Tsé s'ils insistent pour se prévaloir de la Charte, celle-ci prévaut l'égalité entre les sectes hors chez les mormons seul les hommes sont polygames donc leur religion contrevient à la Charte. Hors si un sujet, ici la polygamie de religieux mormons, est touché par 2 articles de la Charte soit leur liberté de religion et du coup l'égalité entre les sexes, se contredisent si on veut........on fait quoi?.....Tu les libères de prison pour respecter leur liberté de religion et arrivé à l,autre coin de rue tu les arrêtes pour contrevenir à la Charte ??... :chepa: Comment trancher sinon en sortant de la Charte pour s'en tenir à d'autres lois

Et les mineures...autre débat, encore plus sérieux et malgré l'image désolante du vieux vicieux de 60 ans avec une petite fille de 16 ans...d'un autre côté, une jeune fille 16 ans peut obtenir le droit de se marier avec son jeune amoureux si les parents y consentent non ?....alors comment empêcher cela si le père mormon accepte de donner sa fillette de 16 ans à son voisin de 60 ans.??? Et comment savoir ce que l,enfant pense réellement de tout cela quand elle a vécu retiré du monde pour vivre dans l'esprit mormon, elle ne vit pas la même réalité que nos filles de 16 ans ! Doit-on considérer cela comme une différence de moeurs simplement, une coutume différente de nos propres valeurs ou il faut défendre cette jeune fille. ??? :chepa:
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 7:48 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 04 Mai 2010
Je suis la première à défendre la liberté de culte, la liberté de conscience et le respect des coutumes et traditions des autres. Mais ma limite concerne l'âge. À 18 ans, au moins elle sera une adulte consentante aux yeux de la loi. Or, à 16 ans, ce n'est pas le cas, surtout qu'il faut un consentement parental pour le mariage avant 18 ans. Ce n'est pas à mes yeux une personne entièrement ''consentante'', même si dans les faits, tout la prédispose à faire le même choix deux ans plus tard. Mais il faut quand même mettre des limites ; va-t-on permettre le mariage avec des mineures pour une question ''religieuse'' ? Si on élimine cet aspect et qu'on en revient à la loi judiciaire, on parle d'un contrat de mariage, qui doit s'établir entre deux personnes majeures. Et quel est l'âge de la majorité ? 18, 19 dans certaines provinces ? L'âge de la majorité (et du consentement) ne devrait pas dépendre de la religion à laquelle on adhère aux yeux de la loi. Même sans mariage, mon cousin de 24 ans ne pourrait entretenir une relation amoureuse et sexuelle avec une jeune fille de 15 ans, même si l'âge de consentement est fixé à 14 ans. La loi calcule également l'écart d'âge entre le/la mineur(e) et son partenaire ... ce devrait être appliqué pareil. Or, avec la clause qui permet d'annuler cet encadrement, dans la mesure ou les parents acceptent le mariage de leur adolescente avec un adulte, quel que soit son âge, on entre dans une zone grise dont profitent bien les fondamentalistes pour fixer les mariages ...
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 8:37 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 03 Fév 2006
Localisation: Québec
Par ailleurs, rien n'interdit à un homme (et à une femme) d'avoir plusieurs conjoints non marié, d'avoir plusieurs maisons et d'entretenir plusieurs enfants. À ma connaissance, il n'y a pas non plus de contrainte quant au nombre d'enfants qu'on a le droit de faire.

La seule chose, c'est qu'il est interdit d'en marier plusieurs, mais pas de coucher avec. Pour moi, ce n'est qu'une question de moeurs...
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 8:43 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 04 Mai 2010
Exact, mais moi ce qui m'inquiète, c'est ce qui relève du légal (âge des conjoints).

Les polyamoureux existent et ils sont plus nombreux qu'on le pense. Seulement, ils doivent bien se plier à certaines lois par rapport à leurs partenaires (et une personne mineure, ça ne passerait pas). Que les gens contractent des unions, ''officielles'' ou non, par rapport à plus d'un partenaire ne me dérange pas. Mais d'impliquer des mineurs dans le processus sous prétexte que la religion le permet, habituellement je suis ouverte à bien des choses par rapport aux religions, mais celle-là, je ne l'aime pas :/
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 8:50 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 03 Fév 2006
Localisation: Québec
Je suis d'accord pour les mineurs... Mais de toute façon, je ne crois pas qu'ils se privent de toute façon...

Mais fondamentalement, pour moi le débat de la polygamie est avant tout un débat de moeurs... une valeur morale à laquelle on adhère ou pas.

Perso, dans mon couple, et dans la majorité des couples que je connais, la fidèlité est une valeur importante, mais cela ne devrait pas pour autant définir la force de loi...
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 9:00 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Déc 2009
Le Conseil du statut de la femme se prononce contre la polygamie - La polygamie : une atteinte à l'égalité des sexes

QUÉBEC, le 13 nov. 2010 /CNW Telbec/ - La présidente du Conseil du statut de la femme, Mme Christiane Pelchat, rend aujourd'hui public l'avis du Conseil, La polygamie au regard du droit des femmes. Cet avis paraît au moment où la Cour suprême de la Colombie-Britannique est appelée à se prononcer sur la constitutionnalité de l'article 293 du Code criminel du Canada, interdisant la polygamie. Cette question est à l'étude à la suite d'un renvoi adressé, en octobre 2009, à la Cour suprême par le ministre de la Justice de cette province dans le contexte d'accusations portées contre des chefs religieux d'une communauté mormone pratiquant la polygamie depuis longtemps, en vertu de leurs croyances religieuses.

« La polygamie institutionnalise l'inégalité des sexes, perpétue la subordination des femmes et nie leur droit à la dignité humaine, a déclaré la présidente. L'analyse des conséquences sociales liées à la polygamie démontre qu'elles sont néfastes pour les femmes et les enfants, même quand cette pratique est légalement admise. La liberté de religion a ses limites. Ici, l'égalité des sexes doit freiner cette pratique issue de sociétés patriarcales qui visent l'infériorisation des femmes. »
Pour le Conseil, les conséquences d'une légalisation de la polygamie au Canada seraient multiples. La polygamie porte clairement atteinte à la dignité des femmes et à leur droit à l'égalité, garanti par les chartes canadienne et québécoise. Le Canada manquerait aussi à ses engagements internationaux relatifs à l'adoption de mesures assurant l'égalité des droits entre les sexes, principe totalement nié dans le mariage polygame. Par ailleurs, en autorisant la polygamie, le Canada deviendrait le seul pays occidental à le faire, ce qui le rendrait très attrayant pour ceux qui adhèrent à cette pratique.

Dans son avis, le Conseil analyse les enjeux d'une éventuelle légalisation de la polygamie au Canada, sous l'angle de ses retombées sociales sur les femmes et les enfants. Il traite de cette pratique chez les mormons vivant en Amérique du Nord et dans des contextes musulmans et africains. Il examine les répercussions de la polygamie dans un contexte d'immigration à partir du cas de la France, puis déconstruit les arguments en faveur de la polygamie au regard des droits des femmes et des enfants.

Dans son avis, le Conseil conclut que la décriminalisation, préconisée notamment par les mormons canadiens, n'est pas la solution aux problèmes complexes associés à la polygamie, mais qu'elle ne ferait, au contraire, que les amplifier, et ajoute que la politique actuelle de non-intervention de l'État en matière de polygamie donne libre cours aux violations des droits des personnes les plus vulnérables au sein des groupes minoritaires. Le Conseil formule donc 11 recommandations s'inscrivant dans une approche tridimensionnelle portant sur le droit, l'immigration et l'aspect social.

« La polygamie est explicitement interdite au Canada, elle doit le demeurer. Il ne faut pas banaliser le phénomène; il serait naïf de croire qu'il suffit de décriminaliser la polygamie pour éliminer tous les problèmes qui y sont liés », a conclu Mme Pelchat.

Le Conseil du statut de la femme a pour mission de conseiller le gouvernement et d'informer la population sur les questions d'égalité entre les femmes et les hommes.

http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/co ... c3892.html
Lien:
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 9:09 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 03 Fév 2006
Localisation: Québec
Des fois, je trouve que les conseils de ce genre victimisent beaucoup les femmes. Ce ne sont pas de petits êtres sans défense, surtout de nos jours où nous avons à peu près autant de sièges de cadres, médecins, avocats, ingénieurs etc...

Pourquoi est-ce qu'une femme serait forcément victime là-dedans?.. de un au Canada, on a le libre-choix de se marier ou pas, charte à l'appui, et de deux, toujours au Canada, généralement les lois sont faites égalitaires entre les sexes.

Mais bon, perso, c'est un sujet qui me touche peu...
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 9:29 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Déc 2009
Nikki a écrit:
Des fois, je trouve que les conseils de ce genre victimisent beaucoup les femmes. Ce ne sont pas de petits êtres sans défense, surtout de nos jours où nous avons à peu près autant de sièges de cadres, médecins, avocats, ingénieurs etc...

Pourquoi est-ce qu'une femme serait forcément victime là-dedans?.. de un au Canada, on a le libre-choix de se marier ou pas, charte à l'appui, et de deux, toujours au Canada, généralement les lois sont faites égalitaires entre les sexes.

Mais bon, perso, c'est un sujet qui me touche peu...



Ben Nikki.. chez les mormons... les femmes sont comme ont était il y a 80 ans... j'imagine que si on s'est battu pour en arriver là aujourd'hui... ce n'est pas pour reconnaitre que tout était ben correct jadis...

Il n'y a aucune égalité dans ces communautés.. aucune..
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 9:34 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 08 Nov 2003
Localisation: à 10 pces de l'écran
Nikki a écrit:
Des fois, je trouve que les conseils de ce genre victimisent beaucoup les femmes. Ce ne sont pas de petits êtres sans défense, surtout de nos jours où nous avons à peu près autant de sièges de cadres, médecins, avocats, ingénieurs etc...

Pourquoi est-ce qu'une femme serait forcément victime là-dedans?.. de un au Canada, on a le libre-choix de se marier ou pas, charte à l'appui, et de deux, toujours au Canada, généralement les lois sont faites égalitaires entre les sexes.

Mais bon, perso, c'est un sujet qui me touche peu...



Je ne suis pas d'accord quand elles parlent des femmes adultes c'est certain.........mais concernant un enfant de 16 ANS........tu en connais toi dans nos milieux qui épouserait de gaité de cœur un vieux de soixante ans???......il y a là une forme quasi-certaine d'assujettissement de cette future femme au monde sexiste des hommes âgés mormons. Me semble de les voir se scandaliser si un femme mormon dans la soixantaine épousait un ti-cul de 16 ans? Dès lors que le contraire est un interdit pour eux c'est donc du sexisme pur et simple sous le couvert d'un truc religieux. Et nettement il faudra bien établir une bonne fois pour toute la prépondérance de l'égalité des sexes sur le fait religieux et ce pour plusieurs sujets divers partout au Canada.

La polygamie en soit, il n'y a rien là tant qu'à moi et j'y vois plus un truc légal difficile à gérer un moment donné sur la répartition du patrimoine, etc.. qu'une histoire de moeurs. Mais le milieu mormon est très fermé sur lui-même et cela devient vraiment difficile de déterminer si ces femmes mariés si jeunes en ayant passé leur enfance dans le but de cette perspective le font avec le même libre arbitre que pourrait le faire une jeune fille provenant d'un milieu plus moderne disons. Mais bon on verra bien le jugement de la cour suprème........en souhaitant qu'il n'y aie pas de mormons trop près du gouvernement pour faire balancer la sentence en leur faveur.
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 9:35 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 03 Fév 2006
Localisation: Québec
Placeress a écrit:
[...]



Ben Nikki.. chez les mormons... les femmes sont comme ont était il y a 80 ans... j'imagine que si on s'est battu pour en arriver là aujourd'hui... ce n'est pas pour reconnaitre que tout était ben correct jadis...

Il n'y a aucune égalité dans ces communautés.. aucune..


Je suis d'accord là-dessus. Mais c'est là qu'il faut agir, sortir ces femmes-là de leur dépendance et les éduquer en conséquence. Se battre pour elles, d'accord...

Je n'aime pas qu'on assume que parce que des communautés ne vivent pas de façon égalitaire entre les sexes, que toutes les décisions un peu controversées nuisent à toutes les femmes. Pour moi, c'est faux et ça entretient l'idée d'un sexe faible...
Je pense que la majorité des femmes canadiennes vivent de façon égalitaires, même si c'est certain qu'il y a toujours des femmes battues ou abusées... Et ça, malheureusement, je pense que ça n'arrêtera jamais à moins de changer la nature physique des femmes...
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 9:38 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 03 Fév 2006
Localisation: Québec
tuberale a écrit:
[...]



Je ne suis pas d'accord quand elles parlent des femmes adultes c'est certain.........mais concernant un enfant de 16 ANS........tu en connais toi dans nos milieux qui épouserait de gaité de cœur un vieux de soixante ans???......il y a là une forme quasi-certaine d'assujettissement de cette future femme au monde sexiste des hommes âgés mormons. Me semble de les voir se scandaliser si un femme mormon dans la soixantaine épousait un ti-cul de 16 ans? Dès lors que le contraire est un interdit pour eux c'est donc du sexisme pur et simple sous le couvert d'un truc religieux. Et nettement il faudra bien établir une bonne fois pour toute la prépondérance de l'égalité des sexes sur le fait religieux et ce pour plusieurs sujets divers partout au Canada.

La polygamie en soit, il n'y a rien là tant qu'à moi et j'y vois plus un truc légal difficile à gérer un moment donné sur la répartition du patrimoine, etc.. qu'une histoire de moeurs. Mais le milieu mormon est très fermé sur lui-même et cela devient vraiment difficile de déterminer si ces femmes mariés si jeunes en ayant passé leur enfance dans le but de cette perspective le font avec le même libre arbitre que pourrait le faire une jeune fille provenant d'un milieu plus moderne disons. Mais bon on verra bien le jugement de la cour suprème........en souhaitant qu'il n'y aie pas de mormons trop près du gouvernement pour faire balancer la sentence en leur faveur.


Mais moi je pense que l'idée qui doit changer chez les mormons, c'est leur propension à vouloir marier/coucher avec une fille de 16 ans, et le fait d'en marier juste une ne changera rien à ça, le bonhomme de 60 ans qui le veut couchera avec de toute façon, mariée ou pas, ou ils se passera des choses sous la couverture (jeu de mot volontaire) comme le bon pasteur de Montréal qui avait ''marié'' une fillette de 10 ans... Même s'il a été reconnu coupable, il a quand même couché quoi, 2-3 ans avec?.. Ça l'a pas empêché de le faire...
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 9:39 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Déc 2009
Nikki a écrit:
[...]


Je suis d'accord là-dessus. Mais c'est là qu'il faut agir, sortir ces femmes-là de leur dépendance et les éduquer en conséquence. Se battre pour elles, d'accord...

Je n'aime pas qu'on assume que parce que des communautés ne vivent pas de façon égalitaire entre les sexes, que toutes les décisions un peu controversées nuisent à toutes les femmes. Pour moi, c'est faux et ça entretient l'idée d'un sexe faible...
Je pense que la majorité des femmes canadiennes vivent de façon égalitaires, même si c'est certain qu'il y a toujours des femmes battues ou abusées... Et ça, malheureusement, je pense que ça n'arrêtera jamais à moins de changer la nature physique des femmes...



Bien en fait.. les lois sur la polygamie à ce que je sache.. ça touche pas mal ces groupes.. sinon, y'a pas grand débat.


L'autre élément, c'est que le mec en question... si c'est le même que celui d'un reportage, aurait quelque chose comme 117 enfants..... juste au niveau des droits des enfants, DPJ... comment on peut croire que deux parents peuvent subvenir aux besoins affectifs, sécurité, etc... de 117 enfants... un moment donné... je pense que bcp trop de concept de base sont impliqués dans ce sujet.
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 9:40 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Déc 2009
Nikki a écrit:
[...]


Mais moi je pense que l'idée qui doit changer chez les mormons, c'est leur propension à vouloir marier/coucher avec une fille de 16 ans, et le fait d'en marier juste une ne changera rien à ça, le bonhomme de 60 ans qui le veut couchera avec de toute façon, mariée ou pas, ou ils se passera des choses sous la couverture (jeu de mot volontaire) comme le bon pasteur de Montréal qui avait ''marié'' une fillette de 10 ans... Même s'il a été reconnu coupable, il a quand même couché quoi, 2-3 ans avec?.. Ça l'a pas empêché de le faire...



Dans les règles.. le mormons ne peut pas coucher s'il n'est pas marié... d'où les raisons qui font qu'ils veut en marier 450 et les préparer très jeune...
Haut

 MessagePublié: Mar Jan 25, 2011 9:44 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 03 Fév 2006
Localisation: Québec
Placeress a écrit:
[...]



Bien en fait.. les lois sur la polygamie à ce que je sache.. ça touche pas mal ces groupes.. sinon, y'a pas grand débat.


L'autre élément, c'est que le mec en question... si c'est le même que celui d'un reportage, aurait quelque chose comme 117 enfants..... juste au niveau des droits des enfants, DPJ... comment on peut croire que deux parents peuvent subvenir aux besoins affectifs, sécurité, etc... de 117 enfants... un moment donné... je pense que bcp trop de concept de base sont impliqués dans ce sujet.


Perso, je dis juste que pour moi, ce sont deux débats différents.

1 - Le fait d'autoriser les gens à pratiquer la polygamie, dans la mesure où la loi existe pour tous sans égard au sexe, à l'âge ou à l'orientation sexuelle
2 - Le fait de pouvoir se marier ou non dans les communautés mormones ne changera rien à ce qui se passe réellement. C'est là qu'il faut agir, et éduquer les filles et femmes à faire reconnaitre leurs droits.

Si nos mères et nos grands-mères ont pu le faire, je suis convaincue qu'une jeune femme des années 2000 le peut aussi.

Pour le nombre d'enfants, on peut déjà en faire tant qu'on veut, avec autant de personnes qu'on le veut alors pour moi ce n'est pas vraiment un argument...
Haut
Image

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet  [ 46 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant


Recherche dans le sujet:
Aller vers:  

© 2003-2018 Domaine Bleu enr.