Nous sommes le Jeu Juil 18, 2019 4:52 pm
(UTC - 5 heures )

Suivre le Domaine Bleu sur Twitter





 

 



Répondre au sujet  [ 285 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 11, 12, 13, 14, 15
Auteur Message
 MessagePublié: Jeu Juin 06, 2019 9:44 am 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 16 Déc 2004
Semblerait qu'elle n'a pas été euthanasiée, elle s'est simplement laissée mourir... Très triste peu importe!

Tout lire >> L’euthanasie de Noa Pothoven n’a pas été autorisée 
L'adolescente Noa Pothoven, qui souffrait de dépression après avoir été victime de viols durant son enfance, est décédée après avoir cessé de s'alimenter et de boire, mais n'a pas été euthanasiée, a déclaré mercredi une clinique aux Pays-Bas.
Haut

 MessagePublié: Jeu Juin 06, 2019 10:16 am 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Merci Kolem, je n'avais pas vu la nouvelle.
Haut

 MessagePublié: Mar Juin 11, 2019 8:47 am 
Avatar du membre
Administrateur

Inscrit le: 10 Oct 2005
Anya a écrit:
Je suis pour l'aide médicale à mourir, mais à 17 ans, bien de la misère avec ça... :(

Euthanasiée à 17 ans en raison de graves souffrances psychologiques

Une adolescente de 17 ans a été euthanasiée en toute légalité aux Pays-Bas, dimanche , en raison de souffrances psychologiques qu’elle a développées à la suite d’agressions et d'un viol.

Noa Pothoven, qui était active sur les médias sociaux, a diffusé un long message sur sa page Instagram, dans lequel elle a raconté qu’elle «respirait, mais qu’elle ne vivait plus», rapporte le «New York Post».

L'adolescente d'Arnhem a obtenu le droit de mettre fin à ses jours après que des agressions sexuelles et des viols commis lorsqu’elle était plus jeune l'ont amenée à développer un trouble de stress post-traumatique, une dépression et l'anorexie.

Elle a été agressée trois fois dans sa jeunesse. Les deux premiers incidents étaient des actes de violence alors qu'elle assistait à des fêtes d'enfants, avant d'être violée par deux hommes à l'âge de 14 ans.

«Après des années de combat, je suis épuisée, a-t-elle confié. Cela fait un moment que je cesse de manger et de boire, et après de nombreuses discussions et évaluations, il a été décidé de me laisser partir parce que ma souffrance est insupportable.»

La jeune femme, convaincue de sa décision, a même écrit à ses amis de ne pas essayer de la convaincre que c’était une mauvaise idée: «C’est ma décision, et elle est finale [...] L’amour est de me laisser partir».

En 2017, 6585 personnes ont choisi de se faire euthanasier aux Pays-Bas.

Photo:
https://www.journaldemontreal.com/2019/06/04/euthanasiee-a-17-ans-en-raison-de-graves-souffrances-psychologiques-1



En même temps, plusieurs personnes souffrent tellement qu'elles en viennent au suicide. Elle aurait pu attenter elle même à sa vie et mourrir d'une manière beaucoup plus violente, que ses proches restent traumatisés par la découverte, qu'ils demeurent dans l'incompréhension et surtout, dans la culpabilité. Pire, elle aurait pu se rater... je me dis qu'au moins, de cette façon, le tout s'est déroulé en douceur et sereinement..
Haut
Image

Some people deserve to be hi-fived.... in the face.... with a chair!

 MessagePublié: Mar Juin 11, 2019 8:49 am 
Avatar du membre
Administrateur

Inscrit le: 10 Oct 2005
kolem a écrit:
Semblerait qu'elle n'a pas été euthanasiée, elle s'est simplement laissée mourir... Très triste peu importe!

Tout lire >> L’euthanasie de Noa Pothoven n’a pas été autorisée 
L'adolescente Noa Pothoven, qui souffrait de dépression après avoir été victime de viols durant son enfance, est décédée après avoir cessé de s'alimenter et de boire, mais n'a pas été euthanasiée, a déclaré mercredi une clinique aux Pays-Bas.



J'aurais du lire plus loin... c'est horrible de finir ses jours de cette manière :(
Haut
Image

Some people deserve to be hi-fived.... in the face.... with a chair!

 MessagePublié: Jeu Juin 27, 2019 5:52 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 28 Jan 2009
Localisation: Près d'un lac
Franchement, c'est malade ça... :gluk:

Blessée par balle, elle est accusée de l'homicide involontaire de son foetus

Image

Une femme de l'Alabama qui s'est fait tirer dessus et dont le foetus est mort dans l'altercation a été accusée d'homicide involontaire, tandis que la femme qui aurait ouvert le feu sur elle a été libérée.

Selon le média local « AL. Com », Marshae Jones, âgée de 28 ans, a été accusée mercredi par un grand jury du comté de Jefferson. En décembre dernier, la femme, qui était enceinte de cinq mois, s'était fait tirer dans le ventre par Ebony Jemison lors d'une dispute concernant le père de l'enfant.

Mme Jemison, âgée de 23 ans, faisait face auparavant à une accusation d'homicide involontaire, mais le grand jury a refusé de l'accuser puisque selon les informations de la police, c'est Mme Jones qui aurait provoqué la querelle. Mme Jemison aurait ouvert le feu pour se défendre.

Le lieutenant de police de Pleasant Grove, Danny Reid, avait affirmé à l'époque que « la seule vraie victime » était le foetus, qui avait été impliqué dans l'altercation contre son gré et qui « était dépendant de sa mère pour le protéger du danger ».

Le bureau du procureur de district de Bessemer Cutoff n'a pas répondu à un appel pour commenter l'affaire.

Des groupes de défense des femmes ont exprimé leur effroi face à cette situation.

Lynn Paltrow, directrice générale du groupe National Advocates for Pregnant Women, souligne que plusieurs femmes aux États-Unis ont été accusées d'homicide involontaire ou de meurtre pour avoir eu un avortement ou subi une fausse-couche. Selon elle, l'Alabama est l'un des principaux États qui accuse des femmes pour des crimes liés à leur grossesse. De plus, des centaines de femmes ont été accusées pour avoir exposé leur embryon ou leur foetus à des drogues, a ajouté Mme Paltrow.

Mais c'est la première fois qu'elle entend parler d'une femme accusée après avoir été blessée par balle.

« Cela nous amène à un nouveau niveau d'inhumanité et d'illégalité à l'égard des femmes enceintes », a-t-elle déploré.

L'arrestation de Mme Jones a aussi suscité les critiques du Yellowhammer Fund, qui collecte des fonds pour aider les femmes à avoir accès à l'avortement.

« L'État de l'Alabama prouve encore que du moment qu'une personne tombe enceinte, sa seule responsabilité est de produire un enfant vivant et en santé. Il considère que toute mesure prise par une femme enceinte qui pourrait compromettre cette naissance vivante est un acte criminel », a dénoncé la présidente du groupe, Amanda Reyes.
https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201906/27/01-5231881-blessee-par-balle-elle-est-accusee-de-lhomicide-involontaire-de-son-foetus.php
Haut

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet  [ 285 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 11, 12, 13, 14, 15


Recherche dans le sujet:
Aller vers:  

© 2003-2018 Domaine Bleu enr.