Nous sommes le Dim Sep 26, 2021 11:14 am
(UTC - 5 heures )

Suivre le Domaine Bleu sur Twitter





 

 



Répondre au sujet  [ 79 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message
 MessagePublié: Mer Mars 17, 2021 1:54 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Jan 2009
Localisation: Laval
On ne rigole pas avec la COVID à «Star Académie»

Marie-Josée R. Roy
Mardi, 16 mars 2021

Aux gens qui poussent les hauts cris sur les médias sociaux en voyant les candidats de Star Académie se rapprocher, s’enlacer ou chanter dans un même micro, soyez rassurés: on ne rigole pas avec la COVID dans la plus célèbre école de la province, tout un bataillon de mesures sanitaires étant appliquées pour tenir le virus à distance de beaucoup plus de deux mètres.

«La COVID, on pourrait passer trois heures à en parler et on n’aurait pas terminé. C’est un dossier qui m’a occupée toute la dernière année», glisse Isabelle Nault, productrice déléguée aux quotidiennes, qui a été enrôlée dans l’équipe de Star Académie au moment où les écoles fermaient, au début de la pandémie, en mars 2020.

«Nous, on avait 15 personnes qui venaient vivre ensemble, et qui ne pouvaient pas être en distanciation sociale, ni porter un masque à l’écran 24 heures sur 24», ajoute la productrice, en mentionnant que mille et une précautions ont été envisagées, plusieurs mois avant le lancement récent de Star Académie à l’antenne.

Des contacts ont rapidement été établis avec la Santé publique, chaque corps de métier, au Québec (dont les productions télévisées) ayant son médecin assigné à l’instance gouvernementale. Un protocole strict a ainsi été mis en place, et Productions Déferlantes suivait – et suit encore – la situation de la pandémie de près.

Nombreux tests

Comme il se doit, nos participants se sont soumis à une quarantaine de deux semaines, chacun confiné dans sa chambre d’hôtel, avant de sauter dans l’autobus pour Waterloo. Ce n’est donc pas depuis le 14 février que William, Lunou, Annabel et les autres sont séparés de leurs proches, mais bien depuis la mi-janvier.

Biron Groupe Santé, toujours partenaire de la production, s’est chargé de tester dûment nos nouvelles étoiles pour s’assurer que personne n’était infecté.

«Les académiciens ont subi trois ou quatre tests dans le processus de quarantaine pour pouvoir vivre ensemble à l’académie, informe Isabelle Nault. Mais tous les invités qui sont à l’écran et les professeurs, par contre, ne font pas partie de cette bulle. Ils ne sont pas testés avant leur passage, mais pour eux, les normes sanitaires de tous les plateaux de tournage s’appliquent : distanciation à deux mètres, masques dans les déplacements, à l’entrée et à la sortie...»

Dans les variétés du dimanche, les danseurs portent des masques, distinction facilement oubliable pour le téléspectateur dans le feu des chorégraphies. Quant à l’équipe technique dans l’ombre, elle applique les normes de la CNESST en vigueur dans le milieu de la télévision (mains régulièrement désinfectées, lunettes de protection et masques). Les pièces où évoluent les académiciens sont de surcroît nettoyées et désinfectées après chaque occupation.

«Dans l’académie, le milieu de vie et le milieu de travail sont vraiment séparés, précise Isabelle Nault. La plupart de l’équipe technique ne croisera pas les candidats, de tous les cinq mois que durera l’émission.»

Informations

La COVID et ses aléas n’ont semble-t-il jamais insécurisé les candidats, qui avaient déjà de costauds défis devant eux au début du périple.

«On a fait des réunions sur Zoom avec eux. On leur a fait rencontrer notre médecin de la Santé publique, qui leur a expliqué notre protocole et pourquoi on faisait ça. Ils ont reçu beaucoup d’informations à ce sujet-là. C’est sûr qu’ils avaient beaucoup de questions, mais j’ai l’impression qu’on leur a bien répondu.»

Y aurait-il davantage de va-et-vient, de visites d’invités, d’agitation à l’académie si ce n’était du coronavirus? L’indésirable a-t-il affecté considérablement le contenu des quotidiennes de Star Académie? Isabelle Nault avance que les candidats sortiraient peut-être plus souvent en période normale, mais leur horaire de cours chargé contraindrait quand même les possibilités de divertissement.

«C’est du côté des invités internationaux qu’on est plus limités, signale la productrice. Mais on ne peut jamais baisser la garde. On est toujours dans la crainte que quelqu’un déroge. On ne s’assoit sur rien, on est toujours sur le qui-vive pour que les normes soient respectées en tout temps.»

La quotidienne de Star Académie est présentée du lundi au jeudi, à 19 h 30, à TVA.


source:
https://www.journaldemontreal.com/2021/ ... r-academie
Haut

 MessagePublié: Mer Mars 17, 2021 6:33 pm 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 01 Mai 2011
Guillaume est encore en danger et plusieurs pensent que son répertoire et style de chant country sont les raisons pour lesquelles le candidat doit chanter une nouvelle fois pour rester à l’académie.

Article ici : https://www.narcity.com/fr-ca/divertissement/la-mise-en-danger-de-guillaume-lafond-star-acadmie-fait-ragir
Haut

 MessagePublié: Mer Mars 17, 2021 8:48 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 17 Avr 2003
Localisation: Québec
Zara aussi a été en danger il y a quelques semaines alors qu'elle avait reçu le vote du public. Yoan a gagné à la Voix avec du country. Ça m'étonnerait que ce soit la raison pour la mise en danger de Guillaume. Je crois qu'on a l'intention de faire partir Zara et on a mis deux concurrents plus forts avec elle pour s'assurer de son départ. J'avoue que c'est spécial.
Haut

 MessagePublié: Jeu Mars 18, 2021 5:13 pm 
Manitou de la Parlotte

Inscrit le: 21 Mars 2009
J'ai plutôt l'impression qu'ils veulent faire partir Maeva. Il y a 3 chanteuses un peu dans le même genre (Queenie, Annabel et Maeva). S'ils veulent de la diversité dans les styles, il faudrait qu'ils gardent Zara qui a un style plus unique. La personne qui chante en dernier a toujours eu le vote du public à date, et c'est Zara cette semaine.

Est-ce que quelqu'un sait combien il reste de semaines? À un moment donné il va falloir qu'ils en éliminent plus qu'un par semaine sinon ça va finir au mois de juin.
Haut

 MessagePublié: Sam Mars 20, 2021 2:38 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Jan 2009
Localisation: Laval
Mika débarque à «Star Académie»

Marie-Josée R. Roy
Samedi, 20 mars 2021

On l’attendait avec impatience. Avec toute sa douce folie, sa couleur, son énergie, son puissant bagage et son immense culture, Mika, illustre directeur artistique de «Star Académie», débarquera enfin à l’académie de Waterloo mardi, pour déposer quelques étoiles dans les yeux des académiciens et, espère-t-il, les faire rêver grand.

On rejoint Mika en vidéoconférence, via Skype, dans le vaste et magnifique logis de l’Estrie où il est confiné depuis son arrivée au Québec. Sa «cage dorée», blague-t-il, «à une heure et demi de Montréal, un peu plus loin que Waterloo...».

C’est l’heure du dîner. Le chanteur mitonne devant nous, en jasant, un poulet chasseur avec bucatini. Il énumère ses ingrédients – tomates, origan, olives, câpres, basilic et vin rouge – et incline sa casserole pour nous faire saliver devant le résultat. Pas de doute, Mika est aussi bon cuisinier qu’auteur-compositeur-interprète, musicien et bête de scène.

On lui demande si sa quarantaine, entamée huit jours plus tôt, se passe bien. «Je me réveille tous les jours très tôt, détaille Mika. Je suis en train de livre des livres super. Je suis devenu obsédé par la "house music" des années 1990. Et Brahms. Je suis en train de bouffer tout le Brahms que je peux....»

Valoriser la niche

On le «rencontre» pour discuter de «Star Académie», mais son implication concrète dans l’émission, à titre de directeur artistique, Mika en parle seulement du bout des lèvres, bien décidé à ne révéler aucune surprise.

L’artiste dirige plutôt la conversation sur des préoccupations réveillées, entre autres, par la soirée des prix Grammy, diffusée la veille. Préoccupations, on l’entend entre les lignes, qu’il emmènera avec lui à l’académie de Waterloo et au studio MELS de Saint-Hubert pour y sensibiliser les académiciens.

«Je me suis rendu compte d’un truc assez triste, commence-t-il. Avant, quand j’étais plus jeune, il y avait toujours des librairies, des bibliothèques de musique, où je pouvais récupérer des livres, des CD, des vinyles, et confronter l’album en entier. J’apprenais des trucs. J’écoutais la musique dans un contexte. La musique était contextualisée.»

«Aujourd’hui, on ouvre Spotify, on a l’embarras du choix... mais on n’écoute rien. On est manipulés par les algorithmes, par les éditeurs qui nous disent quoi écouter, qui décident quoi mettre de l’avant, mais on est en train de perdre vraiment la discographie large.»

Mika s’enflamme, appuyant son propos d’exemples tangibles. «Si tu veux écouter de la musique classique, tu commences avec quoi? Tu vas entendre Puccini 150 000 fois, mais tu n’entendras jamais Fischer-Dieskau chantant du Schubert. Et c’est la même chose pour le jazz: tu entends Ella Fitzgerald, Billie Holiday, toutes les mêmes choses, encore et encore, mais jamais les petits trucs de Charlie Parker, de tous les géants du jazz qui n’ont jamais été super commerciaux...»

«On a un peu ce problème partout. On perd maintenant cette capacité de contextualiser la musique, et énormément de répertoire se perd. Je trouve ça très triste. Ce sont quelques pensées de ma quarantaine, et j’ai décidé que j’allais confronter ça, non seulement dans ma vie personnelle, mais aussi en général. La commercialisation et la manipulation qu’on est en train de souffrir dans cette industrie, je pense que c’est super important de monter une résistance à ça, et d’y répondre.»

À son avis, le plus intéressant de la récente soirée des Grammys a été concentré dans les «before Grammy», la cérémonie du dimanche après-midi.

«J’espérais tellement qu’avec Internet et le "streaming", la niche pourrait vraiment grandir, prendre sa place. Qu’on pourrait tous être d’accord sur le fait qu’on a le droit d’être différents, d’avoir des préférences différentes, et d’assumer notre droit de sauter d’un club à l’autre, avec beaucoup de joie. Ce n’est pas ce qui est en train de se passer. Il y a une sorte d’homogénéité qui s’impose. Et c’est terrible.»

Superhéros musicaux

C’est ce qui ressort le plus de l’entrevue: l’hétéroclite, la marge, l’éclaté, voilà ce qui fait vibrer Mika. L’icône britannico-libanaise affirme que le pouvoir de la musique peut transformer les «outsiders» en superhéros. Il cite en exemple Bowie et Blondie. Et il aimerait propulser les candidats de «Star Académie» comme des «héros de Marvel musicaux». Il leur a d’ailleurs déjà proposé un exercice en ce sens.

«C’est là qu’est l’importance de la vraie différence, de la valeur de chaque sorte de geste artistique. J’ai expliqué ce concept aux académiciens, et je leur ai demandé de dresser une liste de cinq à dix chansons où, s’ils devaient exprimer leur fantaisie la plus cachée, la partie d’eux qui les rend vraiment uniques, et qui leur provoque le plus de problèmes dans la vraie vie, quelles sont ces chansons qui leur donnent la liberté de les exprimer? Sans peur, sans honte? Je leur ai dit: "Oubliez le supermarché! Je m’en fiche, de vos «storys» sur Instagram! Je me fiche de la quarantaine, de tout ce qui se passe..."»

«Et les réponses sont extrêmement intéressantes, poursuit Mika. Car certaines personnes ont compris. Le truc que je veux dire, c’est: trouve ta niche. C’est bien d’aimer Beyoncé, mais ça ne va pas vraiment t’aider. Et là, un autre dit: Sufjan Stevens. Ou Tori Amos. Ou des trucs que, moi, je ne connaissais même pas. Et là, tu te dis que, celui-là, il a compris. Il est ouvert.»

Rigueur et excellence

Mika fait partie du personnel de l’école «Star Académie», mais ne l’appelez surtout pas professeur. On le verra en atelier à l’académie mardi, puis il dirigera la cohorte d’élèves dans des numéros de son cru dans les variétés des deux dimanches suivants.

À quoi ressembleront les espérés tableaux? On le répète: on n’en saura pas beaucoup à l’avance...«Dans l’un, j’utilise ma vie et ma musique pour leur faire comprendre qui je suis, et pourquoi je suis là. Je leur donne accès total. La deuxième semaine, ça sera entièrement misé sur eux», se limite à répondre Mika.

D’accord. Mais encore, que retiendront les étudiants de leurs échanges avec une vedette internationale de sa stature? L’exigence et la préparation, relève le principal intéressé. Surtout en cette époque d’abondance d’artistes, du monde au bout des doigts et de démocratisation du processus d’enregistrement de la musique.

«L’excellence et la rigueur sont encore plus importantes. Une chanteuse baroque qui remplit des salles de 200 personnes n’a pas moins de valeur que quelqu’un qui remplit une salle de 25 000 personnes. Si on oublie les chiffres de "stream" et les "likes" sur Instagram, qu’est-ce qui reste pour quantifier la valeur d’une personne? C’est l’excellence, la rigueur, et toutes les qualités qui rendent une personne unique», expose en guise de conclusion celui qui estime que, après ses nombreux spectacles chez nous, ses passages à «Star Académie 2012» et «La Voix 2016», un arrêt d’invité d’honneur (réclamé par lui-même!) à «En direct de l’univers» et un duo avec Pierre Lapointe («Six heures d’avion nous séparent»), entre autres lettres d’amour au Québec, sa participation à «Star Académie» cimentera encore davantage le lien précieux qu’il entretient avec les Québécois.

source:
https://www.journaldequebec.com/2021/03 ... r-academie
Haut

 MessagePublié: Dim Mars 21, 2021 10:00 am 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 20 Sep 2003
Localisation: Montréal
J'ai hâte de voir ce qu'il va leur apporter. J'aime ce qu'il propose à date :)
Haut

https://bighugelabs.com/flickr/profilewidget/recent/d4a800/1d0016/7135088@N02.jpg

 MessagePublié: Ven Avr 02, 2021 8:08 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Jan 2009
Localisation: Laval
Lara Fabian se confie sur son implication à l’Académie
Samuel Pradier
31 mars 2021
Six semaines après le coup d'envoi de Star Académie, la directrice Lara Fabian a accepté de dresser un premier bilan de cette expérience, qui dépasse ses attentes et tout ce qu'elle avait imaginé. Impliquée au quotidien avec les jeunes Académiciens, elle semble s'épanouir totalement dans ce nouveau rôle.

• À lire aussi: Lara Fabian explique pourquoi elle a choisi de s’installer à la campagne québécoise

Lara, est-ce que l’expérience Star Académie que vous vivez actuellement est celle que vous aviez imaginée?
L’expérience de transmission, je m’y attendais, mais je vis surtout une aventure humaine qui va beaucoup plus loin que ce que j’aurais cru. J’ai parfois du mal à m’endormir, parce que je réfléchis à ce que je viens de dire aux Académiciens. Je me réveille en pensant à eux. Je ne parle que de ça avec mon mari et ma fille, à la maison. Je regarde même les quotidiennes, moi qui ne me suis jamais regardée de ma vie... Pour moi, ça dépasse la façon que j’ai de m’engager dans mon métier. C’est comme si une page s’était tournée dans ma manière de faire mon métier en tant que chanteuse, et qu’un nouveau livre s’ouvrait dans ma façon d’envisager ma vie en tant que guide pour ces jeunes.

Votre mari et votre fille sont-ils un peu jaloux du temps que vous ne passez pas avec eux?
Gabriel, es-tu jaloux de ne pas me voir suffisamment? (Réponse de son conjoint au téléphone:) J’ai l’habitude, mais je chéris chaque fois que je peux la reprendre pour moi.

Vous avez une grande proximité avec les Académiciens. Comment expliquez-vous le fait qu’ils se confient aussi facilement à vous?
Quand tu es à 100 % dans l’écoute et que tu es entièrement présent lorsque quelqu’un parle en face de toi, ça se sent. Et en étant entendu, il va te parler. Trop souvent, dans la vie, on a peu de temps pour être complètement à l’écoute de l’autre. J’ai été l’oreille de pas mal de gens; c’est un peu dans ma nature. Je pense aussi que les Académiciens me font confiance. Il y a des choses qu’on peut se dire et que je vais garder pour moi. On est au sein d’une production très humaine et très clémente. Quand je me permets de demander d’arrêter les caméras et de couper les micros quelques minutes, la production le fait vraiment. C’est assez magique pour les jeunes. Ensuite, quand on est devant les caméras, il y a quelque chose en moi qui oublie qu’on est à la télé. C’est peut-être tout ça qui crée cette écoute.

On a l’impression qu’ils sont de passage à la télé, mais pas forcément dans votre vie. Avez-vous aussi ce sentiment?
Tout à fait. Je suis, par exemple, en contact avec Meghan Oak depuis qu’elle a quitté l’Académie. J’essaie de la brancher avec quelques personnes de mon entourage afin de lui offrir des possibilités. C’est une démarche normale pour moi, ça ne s’arrête pas quand la caméra s’éteint. Ensuite, ce sera à leur discrétion et en fonction de ce qu’ils veulent. Mais moi, je serai là s’ils en ont besoin.

Dans ce contexte, est-ce délicat pour vous de leur dire des choses plus difficiles à entendre?
C’est difficile, mais c’est parfois nécessaire. Par exemple, Maëva a travaillé toute la semaine dernière pour épurer et simplifier son interprétation. Elle l’a réussie à merveille dans sa prestation de mise en danger, mais elle s’est servie des autres prestations comme d’un exutoire. C’est comme si tout ce que je lui avais passé pendant la semaine n’avait servi que pour trois minutes. J’ai dû le lui dire lors du dernier post-mortem. Je pense aussi que les Académiciens sont extrêmement fatigués. Ils travaillent pendant des heures, ils sont soumis à une pression qu’ils n’ont jamais connue auparavant, et ils doivent livrer un résultat en direct, chaque dimanche. C’est normal qu’ils aient besoin d’une soupape. Néanmoins, on doit toujours canaliser nos forces vers le meilleur. Ce n’est pas facile de le dire, mais je le leur ai dit. Je leur ai répété, lors de ce post-mortem, que Star Académie, ce n’est pas Martine à la plage, mais ce n’est pas le bagne non plus. J’essaie toujours de trouver une formule qui permet d’engager une discussion, d’être en mode solution par rapport à ce qu’ils doivent apprendre.

Quel est votre cheminement pour faire vos choix de mises en évaluation et de mises en danger?
Ce n’est pas toujours la conséquence de ce qui a été difficile. Il y a quand même un facteur mathématique, dans le sens où il en faut cinq par semaine. Et, surtout, la mise en évaluation n’est pas la conséquence d’une erreur, mais l’occasion de poursuivre le travail. Rendus à mi-chemin, il faut qu’ils y passent tous.

On a parfois l’impression que vous oubliez qu’il s’agit d’une émission de télé. Est-ce réellement le cas?
C’est vrai. Une part de moi est surprise, mais l’autre ne serait pas d’accord avec ce qu’est la transmission si je ne le faisais pas. Si j’étais constamment en train de me regarder pendant que je les regarde, ça sonnerait tellement faux et décalé! Et je ne serais pas à la hauteur de ce que je considère être ma responsabilité. C’est vrai que c’est une émission de télé mais, pour moi, c’est beaucoup plus que ça. Je pense que c’était aussi la volonté de la production. C’est la raison pour laquelle ils nous ont choisis, Ariane, Greg et moi. On a tous les trois des aptitudes qui sont différentes, mais qui convergent et qui permettent d’aider concrètement ces jeunes au quotidien.

Comment analysez-vous la cohésion particulière qui existe à l’intérieur de ce groupe?
Les Académiciens forment un groupe éclectique, autant par leur talent que par leur humanité. Je crois aussi que le fait de vivre cette période historique, dans laquelle on n’a pas vraiment eu l’occasion d’être les uns avec les autres, permet de reprendre contact avec ce qui nous définit comme société, c’est-à-dire avoir des relations.

En tant que directrice de l’Académie, que diriez-vous que ce rôle vous apporte personnellement?
Cette envie de transmission a toujours été dans ma tête pour la seconde partie de ma vie et de ma carrière. Star Académie est donc un cadeau qui entre en adéquation avec mon souhait. Je suis dans une grande gratitude face à cet alignement d’étoiles. La seconde chose, c’est que ça m’apporte un sentiment d’utilité et de contribution. Je crois que beaucoup d’êtres humains cherchent à se sentir utiles. Et je dirais enfin qu’on traverse une époque historique sans précédent; beaucoup de mes collègues vivent de grandes difficultés. Participer à ce projet est comme une respiration au milieu de cette noirceur; c’est une soupape de respiration. J’ai donc une triple gratitude.

Plus jeune, de qui auriez-vous aimé avoir des cours ou des conseils?
J’ai eu la chance d’avoir une partie de mon entourage qui était bienveillante. Des femmes autour de moi ont été importantes. Il y avait ma mère ainsi que Lise Richard... C’est vrai que j’aurais aimé avoir quelqu’un dont le métier et l’expérience auraient pu être au service de mon démarrage, mais je ne l’ai pas eu. C’est quand même assez rare qu’un autre artiste t’aide pour te dire comment faire.

source:
https://www.7jours.ca/2021/03/31/lara-f ... -lacademie
Haut

 MessagePublié: Ven Avr 02, 2021 9:37 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 17 Avr 2003
Localisation: Québec
Très bel article! Ce qu'elle décrit est vraiment ce qu'on ressent en la voyant agir avec ces jeunes. On a fait un bon choix en la plaçant directrice de l'académie. Elle sait trouver les mots justes pour leur montrer ce qu'elle attend d'eux et ce, sans les blesser. Elle leur a inspiré la confiance en elle de la bonne façon. Ça a créé un bon match entre eux et elle. La bonne personne au bon moment! :top:

Merci Xilef! :)
Haut

 MessagePublié: Mer Avr 28, 2021 12:52 pm 
Manitou de la Parlotte

Inscrit le: 21 Mars 2009
Ariane et Lara ne sont pas sûre de revenir l'an prochain.

https://www.journaldemontreal.com/2021/ ... r-le-nid-1
Haut

 MessagePublié: Dim Mai 02, 2021 10:18 am 
Manitou de la Parlotte

Inscrit le: 21 Mars 2009
Article sur la diversité à Star Académie

https://montrealcampus.ca/2021/05/02/st ... -eliminee/
Haut

 MessagePublié: Jeu Juin 03, 2021 10:23 am 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Jan 2009
Localisation: Laval
Lara Fabian reprendra son rôle de directrice lors de la prochaine saison de Star Académie TVA!!
En plus, pas de déménagement! Le manoir Maplewood de Waterloo servira à nouveau d'Académie à la cuvée 2022.
À tous ceux qui souhaiteraient tenter leur chance, sachez que les auditions se dérouleront l'automne prochain, dès septembre, à Montréal, Québec, Gatineau, Rimouski, Saguenay, Sherbrooke et au Nouveau-Brunswick! Vous avez l'été pour vous préparer...

source:
Facebook officiel de Star Académie
Haut

 MessagePublié: Mer Juin 30, 2021 9:38 am 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Jan 2009
Localisation: Laval
Star Académie TVA

AUDITIONS – STAR ACADÉMIE 2022

La grande tournée des Auditions de Star Académie prendra la route en septembre. C’est le temps de s’inscrire pour vivre une expérience artistique et humaine extraordinaire, aux côtés de la directrice Lara Fabian et d’une équipe de créateurs formidables!

On recherche des chanteurs de 16 à 30 ans, de tous les styles, de tous les horizons et de toutes les régions!
La tournée s’arrêtera à MONTRÉAL, SHERBROOKE, GATINEAU, QUÉBEC, SAGUENAY, RIMOUSKI, MONCTON (N.-B.) et BATHURST (N.-B.).

Les Auditions sont sur rendez-vous seulement alors, n’attendez pas une seconde et inscrivez-vous dès maintenant au STARACADEMIE.CA

source:
https://www.facebook.com/staracademietv ... 670342030/
Haut

 MessagePublié: Jeu Juil 01, 2021 11:21 am 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Jan 2009
Localisation: Laval
C'est le temps de s'inscrire aux Auditions pour participer à Star Académie 2022!
L'équipe sillonnera le Québec et le Nouveau-Brunswick dès septembre, à la recherche des futurs Académiciens et Académiciennes.

Vous chantez? Vous avez entre 16 à 30 ans? Vous rêvez de travailler avec Lara Fabian et une équipe de créateurs exceptionnels? Vous voulez vivre l'expérience d'une vie?

Prenez rendez-vous dès aujourd'hui au STARACADEMIE.CA:

https://bit.ly/StarAcademieTVAFB

La tournée s'arrêtera à:
• MONTRÉAL (10, 11, 12 sept.)
• SHERBROOKE (17 sept.)
• GATINEAU (19 sept.)
• QUÉBEC (23, 24, 25 sept.)
• SAGUENAY (26, 27 sept.)
• RIMOUSKI (1er oct.)
• MONCTON (3 oct.)
• BATHURST (4 oct.)
Haut

 MessagePublié: Lun Août 02, 2021 7:41 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 17 Mai 2005
Bon je viens de voir la story de Jean-Philippe Dion et il annonce l'animateur de StarAcadémie. Première page cela dit : Les pieds de l'animateur de SA
deuxième page, on voit Marc Dupré qui se cache en arrière de JPDion.
Donc Marc Dupré serait l'animateur du prochain SA.
Haut
ImageImage ImageImage

 MessagePublié: Lun Août 02, 2021 10:41 pm 
Avatar du membre
Intronisé au Panthéon

Inscrit le: 17 Avr 2003
Localisation: Québec
Il y a eu une entrevue de J. Phlippe et Marc Dupré avec Marie-Andrée Poulin ce soir aux nouvelles. Je suis bien contente de ce choix. :)
Haut

 MessagePublié: Mar Août 31, 2021 4:19 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Jan 2009
Localisation: Laval
.... Petit rappel ... Inscrivez-vous... à ne pas manquer.


LA TOURNÉE DES AUDITIONS : 8 CHOIX DE VILLES!
Vous rêvez de participer à Star Académie? Inscrivez-vous MAINTENANT en choisissant la ville et le jour de votre choix!
https://bit.ly/AuditionsSA2022

L'équipe de Star Académie s'arrêtera à...

MONTRÉAL : 10-11-12 sept.
Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth
SHERBROOKE : 17 sept.
Grand Times Hotel
GATINEAU : 19 sept.
Four Points Sheraton
QUÉBEC : 23-24-25 sept.
Hôtel Plaza
SAGUENAY : 26-27 sept.
La Saguenéenne Hôtel et Centre de congrès
RIMOUSKI : 1er oct.
Hôtel Rimouski Centre de congrès
MONCTON (N.-B.) : 3 oct.
Crowne Plaza Centreville
BATHURST (N.B.) : 4 oct.
Centre régional K. C. Irving


Dernière édition par xilef le Mar Août 31, 2021 4:20 pm, édité 1 fois au total.
Haut

 MessagePublié: Mar Août 31, 2021 8:22 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Jan 2009
Localisation: Laval
Ariane Moffatt ne sera pas de retour comme professeure à Star Académie : voici pourquoi

article à lire:

https://showbizz.net/tele/ariane-moffat ... i-pourquoi
Haut

 MessagePublié: Ven Sep 03, 2021 7:24 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Jan 2009
Localisation: Laval
**IMPORTANTE MISE À JOUR**

AUDITIONS STAR ACADÉMIE : PASSEPORT VACCINAL EXIGÉ

À la suite des récentes annonces du gouvernement du Québec concernant l’utilisation du passeport vaccinal, TVA, tous les chanteurs qui souhaitent prendre part aux Auditions de Star Académie doivent présenter la preuve qu’ils sont adéquatement vaccinés avant de se rendre devant les juges. L’application VaxiCode sera utilisée pour vérifier le statut vaccinal de tous les candidats dès leur arrivée.

Ceux et celles qui souhaitent participer aux Auditions, mais qui ne pourraient être adéquatement vaccinés dans les délais requis sont invités à communiquer par courriel avec la production à l’adresse auditions@staracademie.ca.

source:
https://auditionsstaracademie2022.com/v ... -F6MjfA0w0
Haut

 MessagePublié: Mer Sep 08, 2021 2:41 pm 
Avatar du membre
Immortel du Domaine

Inscrit le: 07 Jan 2009
Localisation: Laval
Star Académie TVA

GUYLAINE TREMBLAY À L’ACADÉMIE!

Le corps professoral de Star Académie a le bonheur d’accueillir l’une de nos plus grandes comédiennes : Guylaine Tremblay! L’actrice chouchou du Québec sera présente chaque semaine à l’Académie pour donner le nouveau cours d’interprétation.

Guylaine aidera les Académiciens à créer un lien authentique avec le public, à comprendre l’émotion qui habite leurs chansons, à se démarquer sur la scène et à devenir tout simplement de meilleurs interprètes. Elle sera aussi aux côtés de Lara Fabian et Gregory Charles lors de l’évaluation des candidats chaque semaine et sur le plateau du variété les dimanches soirs.

Pour cette grande fan de toujours de Star Académie, comme pour les Académiciens, une rencontre formidable s’annonce!

Encore une excellente raison de s’inscrire aux Auditions!
Bonne nouvelle : 2 supplémentaires s’ajoutent à Montréal, les 9 et 10 octobre.
INSCRIPTION → https://bit.ly/AuditionsSA2022
Haut

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet  [ 79 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4


Recherche dans le sujet:
Aller vers:  

© 2003-2018 Domaine Bleu enr.