Nous sommes le Dim Déc 15, 2019 5:20 am
(UTC - 5 heures )

Suivre le Domaine Bleu sur Twitter





 

 



Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 MessagePublié: Jeu Déc 13, 2012 7:12 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Nouvelle Star est bien de retour! Manoukian est pareil à lui-même, Sinclair semble plus heureux que lors de son précédetn passage dans le jury, Olivier Bas semble s'y connaître et plutôt sympathique. Maurane offre enfin un digne succession à Marianne James: franche et directe, parfois dure, mais toujours juste (contrairement à Marianne). La bande des 4 semble détendue.
Pour l'instant pas de coup de coeur mais en tout cas un niveau général qui promet d'être sans commune mesure avec celui des nouveaux Star Académiciens de NRJ12.
Haut
Image

 MessagePublié: Jeu Déc 13, 2012 7:13 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Star Ac et Nouvelle Star: qui a gagné la guerre des télé-crochets?
http://www.huffingtonpost.fr/julien-mie ... 85997.html

TÉLÉ-RÉALITÉ - Il ne devait en rester qu'un. Et après le carton -historique pour NRJ 12- de la Star Academy jeudi dernier, on pensait bien que Nouvelle Star allait vite retourner dans la boîte où M6 l'avait laissée. Raté.

Au palmarès des audiences, les deux télé-crochets ont fait une audience quasi-équivalente: 1,6 million de téléspectateurs en moyenne pour la Star Ac' de NRJ 12 et 1,5 million pour la Nouvelle Star de D8. Un des deux a bien été plus performant sur la cible chérie de la responsable des achats, l'ex-ménagère de moins de cinquante ans? Encore raté: 9,5% sur la 12 et 9,1% sur la 8.

Mais, à y regarder de plus près, si la force de frappe des deux programmes est équivalente, le ressenti des téléspectateurs ne l'est pas. D'abord parce que la courbe d'audience du prime de lancement de la Star Ac' fut décroissante en fin de soirée là où celle de la Nouvelle Star fut croissante tout au long du prime.

S'il fallait réellement trouver un gagnant, la Star Academy a largement écrasé Nouvelle Star en terme de bruit social: plus de 200.000 messages ont été échangés sur Twitter pour le retour de l'émission sur NRJ 12 contre plus de 30.000 pour D8. Une victoire sans appel mais une victoire surtout quantitative. Quand on se penche sur ce qu'on appelle le "sentiment social" des deux programmes, nul doute que NRJ 12 a surfé sur un "bad buzz" en accumulant les remarques négatives, là où le retour de la Nouvelle Star était majoritairement salué par les internautes.

Même verdict quand on prend pour chaque émission le message qui a été le plus retweeté de la soirée donc le plus largement diffusé. La palme pour la Star Academy revient au commentaire acerbe de Christophe Beaugrand, chroniqueur du groupe TF1, qui réagissait à la performance d'une des candidates:


christophe beaugrand
@Tof_Beaugrand #StarAc Manika, fallait pas faire StarAc fallait aller direct à Secret Story ! #aiemesoreilles
6 Dec 12
Le message qui a le plus de résonance sociale du côté de la Nouvelle Star revient à un chroniqueur et humoriste de D8, Camille Combal, qui salue le programme en plantant au passage le télé-crochet concurrent:


Camille Combal
@camillecombal C'est moi ou les casseroles de @NouvelleStar peuvent facile se faire une demi finale de la Star Ac?
11 Dec 12 ReplyRetweetFavorite

Des données à relativiser tant les internautes ont pour (mauvaise) habitude d'avoir le tweet acerbe. Les pics sociaux des deux télé-crochets concernent d'ailleurs les pires prestations des émissions. Star Academy a enregistré un pic de messages lors du ratage en direct d'une certaine Manika tandis que les téléspectateurs de Nouvelle Star ont massivement commenté le passage devant le jury de la lunaire Stéphanie qui avait choisi de mettre en avant d'autres atouts que sa voix. Mais "seule la voix compte" aime à rappeler un autre télé-crochet pas encore de retour dans la course, The Voice, bientôt sur TF1.

Retrouvez la prestation de Manika (Star Academy):

Retrouvez le casting de Stéphanie (Nouvelle Star):
Haut
Image

 MessagePublié: Jeu Déc 13, 2012 7:14 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Nouvelle Star : Retour gagnant pour cette nouvelle saison !
Attendue avec impatience, la neuvième saison de la célèbre émission, Nouvelle Star, est de retour et une chose est sûre : elle séduit toujours autant!
12 Décembre 2012 21h35

http://www.rtl.be/people/primetime/nouv ... le-saison-

Hier soir, vous avez pu découvrir les premiers castings de l’émission ont eu lieu à Marseille. Même si durant la première partie du programme, seuls deux candidats ont remporté le précieux ticket pour le théâtre. Les casseroles et les inoubliables étaient au rendez-vous.

Dans la seconde partie, parmi les candidats qui se sont présentés au casting, Stéphanie, la « Jean-Claude Van Damme marseillaise » qui se dit être toujours dans la lune, nous a proposé une version sexy et sensuelle du titre « Ma Benz ». Malheureusement pour la jeune femme, elle n’est pas arrivée à séduire le jury.

Un autre participant a aussi marqué les premières auditions. En effet, Gabriel, un jeune architecte de 24 ans, a interprété "Le Pornographe" de Georges Brassens, mais il n’est pas arrivé à convaincre le jury. Après mûre réflexion, Olivier Bas a décidé de faire revenir Gabriel pour une seconde chance. Le jeune homme a fait ses preuves et a remporté sa place pour la suite des évènements.

Que serait un épisode de la Nouvelle Star sans les phrases cultes du jury telles que « C’est le naufrage du Titanic », « Vous êtes un chiant-eur » ou encore « Elle était où sa sensualité ? Dans sa culotte ? »

À la fin de l’émission, un élément nous a manqué… En effet, durant cet épisode, on n’a pas vu une seule fois le nouvel animateur du programme, Cyril Hanouna. Un manque évident, mais malheureusement pour les téléspectateurs, celui-ci était beaucoup trop occupé avec ses autres émissions comme par exemple, « Touche pas à mon poste » pour participer aux tournages des castings.

Les castings à Marseille sont déjà terminés, mais on vous donne rendez-vous la semaine prochaine à Lyon et Paris pour la suite des auditions.
Haut
Image

 MessagePublié: Jeu Déc 13, 2012 7:16 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Nouvelle Star" sur D8 version 2012 : quel bonheur de live-tweeter les casseroles !
http://leplus.nouvelobs.com/contributio ... roles.html

LE PLUS. Très attendue (et un peu au tournant), la "Nouvelle Star" de D8 semble avoir séduit son public mardi soir. Pas vraiment de nouveautés par rapport à la version M6 et finalement, pourquoi changer une formule si efficace ? Notre contributrice Marie Sauvée est ravie. Parce qu'en plus, cette année, Twitter aussi s'est emballé.
Édité par Louise Pothier Auteur parrainé par Aude Baron

2012, c’est l’année du revival (sur la TNT) de toutes les émissions qui ont fait les années 2000 (et mon adolescence). La semaine dernière, NRJ12 a tenté de ressusciter "la Star Ac’", et le résultat était plutôt médiocre. "Le Bachelor" reviendra aussi très bientôt, cette fois sur NT1. Mais hier soir, c’était surtout le retour de "la Nouvelle Star". Le retour des "Je veux vous voir au Théâtre", des "Inoubliables" et du jury survolté… Bref, "Nouvelle Star" version D8 a tenu ses promesses et on a hâte d’en voir plus !



Un nouveau jury au top



"La Nouvelle Star", c’était d'abord un jury. Pour les nostalgiques, c’était Dédé, Dove, Marianne et Manu Katché. Pour les moins puristes, on acceptera Lio, Philippe Manœuvre et Sinclair.



Et bon, ok, le jury de D8 n’est pas si "nouveau" que cela. On retrouve d’ailleurs pour notre plus grand plaisir André Manoukian, Dédé pour les intimes, l’éternel de l’émission. Et ce bon vieux Dédé n’a pas changé en 9 éditions de "Nouvelle Star" : il est toujours aussi habité. On aimerait quand même parfois monter sur sa planète, histoire de comprendre ses choix.



À ses côtés, on retrouve un autre "ancien", Sinclair. Souvent blasé sur les primes, on retrouve sa marque "piquante" sur les castings. Le chanteur est toujours aussi bon dans son rôle. Il est aussi un précieux atout pour faire redescendre Dédé lorsqu'il s'envole dans son univers.



Place surtout aux deux petits nouveaux. "Nouvelle Star", c’est aussi une juré féminine, successivement Marianne James et Lio. Et qu’on ne s’y trompe pas : femme ne veut pas toujours dire douceur dans "Nouvelle Star". Cette année, c’est Maurane qui s’y colle. On peut dire que la chanteuse à voix de velours a largement sa place dans ce jury (une place d’ailleurs beaucoup plus légitime que Lio et son "Banana Split"). Ceux qui la connaissent un peu en tant qu’artiste savent qu’en plus d’avoir une énorme expérience, elle est aussi très drôle. Résultat : Maurane apporte nouvelle touche très sympathique dans ce jury. Elle semble encore avoir du mal à jouer les méchantes et ce n’est peut être pas plus mal.



Enfin, à la place de PhilMan, c’est Olivier Bas. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, c’est un découvreur de talent renommé, qui possède une énorme carrière dans le monde du disque (les Rita Mitsouko, Étienne Daho… c’est en partie lui). Bref, si son nom ne vous dit pas grand chose, son expérience le rend très légitime dans sa place de juré. Et il s’est vite montré complémentaire aux autres, prenant ses marques petit à petit. Continue dans cette voie, Olivier !



Des castings comme on les aime



L’avantage de "la Nouvelle Star", c’était qu’on voyait l’ensemble du processus : les castings, le théâtre, puis les primes. Hier soir, on a donc eu droit à la première phase, avec tout ce qu’elle comprend de casseroles, de commentaires piquants et de (plus ou moins) bonnes surprises. Et D8 n’a pas dérogé à la règle : on a d’abord eu droit à des "Inoubliables" en or (qui massacraient au choix un peu de Kyo, du Ben l’Oncle Soul et beaucoup d’Adele).

Le principe des castings, c’est qu’on est, nous aussi, un peu juges du fond de notre canapé, et parfois on s’entend s’engueuler avec le jury sur leurs choix parfois douteux. C’était le cas pour un fan de Mika (qui avait eu au moins l’audace de chanter une chanson de son idole en français, je vous l'accorde). Quatre "oui" pour lui, alors que d’autres candidats au moins aussi bons se sont vus se faire recaler (je pense à la fameuse Violette de Toulouse).



"La Nouvelle Star", c'est aussi des moments de rebondissement, qui nous rappellent le sauvetage in extremis de Julien Doré : Gabriel, jeune hipster qui a interprété du Brassens, est passé de trois "non" à une invitation pour le théâtre en cinq minutes chrono. Belle surprise aussi pour Paul, qui faisait kéké avec sa casquette mais qui, dès qu’il s’est mis à chanter du Tété, nous a conquis. Aaaah, la magie de la télé, c’est beau.

Marseille n’a pourtant pas été un vivier de potentielles futures nouvelles stars : on a eu du mal à identifier les nouveaux Christophe Willem, Julien Doré, ou Amandine Bourgeois. Mais la plupart des candidats se révèlent par la suite et d’autres se cassent la gueule. Ainsi va "la Nouvelle Star". Et surtout, rendez-vous la semaine prochaine, car on a entendu un extrait d’une jeune fille qui m’a tout l’air d’avoir de quoi aller direct à Baltard.



La Nouvelle Star version 2.0



Ce qu’on n’avait peu en 2010 (date de la dernière édition) et qu’on a aujourd’hui, ce sont les réseaux sociaux et Twitter. Et quel bonheur de pouvoir live-tweeter les castings ! D’ailleurs, Maurane, Sinclair ou encore les anciens candidats de l’émission, comme François Raoult, finaliste de l’édition 2010, se sont amusés à commenter ces castings. C’est là la principale avancée de l’édition, qui sinon, est l’exacte réplique de la version de M6. Et tant pis, parce que finalement, la formule marchait déjà très bien.



Bref, cette première soirée était un vrai régal : tout ce qu’on aimait dans "la Nouvelle Star" made in M6 est de retour sur D8. Alors certains cracheront là-dessus : quel intérêt de refaire à l'identique une émission qui s’est arrêtée parce qu’elle ne faisait plus assez d’audience ? Eh bien, n'en déplaise aux rageux, moi, je suis bien contente que l’émission soit de retour.



Au moins, on ne détruit par le mythe de mon adolescence. Et les quelques changements que l’on a pu noter risquent de rendre l’édition de plus en plus passionnante : je suis déjà fan de Maurane, j’adore live-tweeter les casseroles (oui, ça fait du bien d'être mauvais de temps en temps), et surtout, surtout, j’ai hâte de voir Cyril Hanouna en animateur de prime… Bref, vivement la suite
Haut
Image

 MessagePublié: Jeu Déc 13, 2012 7:17 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
"La Nouvelle Star" sur D8 : pour moi, c'est 4 grands OUI

http://leplus.nouvelobs.com/contributio ... s-oui.html

LE PLUS. Mardi soir, D8 diffusait le premier épisode de la toute nouvelle saison de "La Nouvelle Star". Arrêté deux ans plus tôt, le retour du programme n’avait pourtant cessé d’être plébiscité par les fans, nombreux, de cette pépite télévisuelle. Avait-on raison d’exhumer le télé-crochet historique ? Mille fois oui pour Adèle Bréau ! Explications.

1. Parce que oui au retour d’un jury basheur



Le jury de "la Nouvelle Star" n’est à nulle autre pareil et a fait le succès du programme. Cash ("Allez, tire-toi maintenant"), grossier parfois ("Putain, j’ai que des tocards de ouf, merci les gars !"), franc ("A c’t’heure-là, je peux plus les saquer"), lettré, complice et attachant, ce jury-là n’a rien à voir avec les très policés "Voiciens", toujours prompts à s’enthousiasmer, la larme à l’œil, "embarqués" direct dans l’"univers" des apprentis-chanteurs qui ont eu l’élégance de rejoindre leur équipe.



Le retour du jury "Nouvelle Star" est une révolution dans le monde aujourd’hui normé de la télé-réalité, où même les Masterchefs ont été priés de ranger leurs sarcasmes et leurs couteaux, et où l’on distribue les 10 à la pelle aux people sur le retour de "Danse avec les stars". "La Nouvelle Star", c’est l’anti-école des fans. Les vannes, les sarcasmes, les skeuds fusent… Et ça fait du bien !



2. Parce que oui au retour du petit brun



Et du grand blond (Sinclair), dans une moindre mesure. Le génie de cette saison du retour est d’avoir réussi à convaincre (facilement a priori) André Manoukian, alias Dédé, la coqueluche des téléspectateurs. Sans Dédé, c’eût été comme refaire "les Grosses Têtes" sans Bouvard ou la "Star Ac'" sans Nikos (oups !).



En vieux briscard du jury, notre poète à l’œil qui frise séduit la téléspectatrice à coups de dragouillages lourdots que jamais on ne pardonnerait à un autre, mais qui font glousser les plus féministes (même lorsqu’il se réjouit d’auditionner à Marseille de la "super cagole cosmique"). Dédé survole la compétition, tente parfois désespérément de faire tenir sa mâchoire tombée sur son pupitre à l’arrivée d’une jeunette en fleur et part, comme à son habitude, dans quelques envolées lyriques que lui seul comprend.



"Peut-être que la beauté, elle a toujours besoin d'un voile sinon ça fait mal aux yeux", conta hier notre druide adoré à une jeune mineure. C’est clair, Dédé is back.



3. Parce que oui au rassemblement des "bobos, des branchés et de la ménagère de moins de 50 ans"



C’est encore à notre poète pouet que nous devons cette expression, qu’il avait utilisée pour expliquer le succès de Christophe Willem, vieille gloire du programme, que les producteurs ont eu l’élégance de ne pas nous coller dans le jury, laissant aux professionnels de la profession le soin de juger les candidats.



Eh oui, "la Nouvelle Star", c’est l’émission des potes (versus l’émission des familles type "The Voice"). Programme-raclette, si "la Nouvelle Star" "prend", comme je le pense, elle fera renouer les téléspectateurs avec les réunions du mardi, au cours desquels on se rassemble chez les uns et les autres, débriefant avec frénésie, attendant fébrilement le passage de la nouvelle star annoncée, toujours habilement programmée en fin d’émission par une prod’ toujours discrète, avec la possibilité de développer ensuite le lendemain ses analyses scientifico-chorales avec collègues et commerçants, eux-même scotchés au télé-crochet.



"La Nouvelle Star" plus forte que la Ligue des champions ? Trêve hivernale oblige, elle a quelques semaines pour prendre sa place dans les couples promis à de nombreuses rixes télécommandées.



4. Parce que oui, déjà une nouvelle nouvelle star annoncée



Malgré mon lamentable précédent, je tenterais malgré tout un nouveau pronostic en vous dévoilant qu’hier, à Marseille, nous n’avons pas rencontré la nouvelle star. Oh, quelques jeunes filles très douées (dont une orthophoniste à yukulélé qui devrait tranquillement tenir le cap jusqu’aux primes), quelques garçons branchés et énergumènes repêchés mais de voix coupe-sifflet point.



Et pourtant, ceux qui ont tenu jusqu’au teaser le savent : il y a bien du lourd qui va arriver, en témoigne l’incroyable extrait d’une reprise de "Super Bass" par une fluette jeune femme qui arracha au jury des grimaces de jouissance, et nous mit à nous, selon l’expression consacrée, "les poils".



En bref, un retour en grâce pour un programme bien loin des écœurantes télés-réalités du câble et qui devrait réjouir D8, qui peinait à trouver son public depuis son récent lancement. Hier soir, casseroles et miracles ont généré 33.000 tweets et rassemblé 1,5 millions de téléspectateurs.



Un conseil ? Laissez-vous "embarquer" dans l’"univers" de cette "aventure" musicale dont le credo historique a été respecté : "Restez vous-même."
Haut
Image

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet  [ 5 messages ] 


Recherche dans le sujet:
Aller vers:  

cron
© 2003-2018 Domaine Bleu enr.