Nous sommes le Dim Déc 08, 2019 11:40 am
(UTC - 5 heures )

Suivre le Domaine Bleu sur Twitter





 

 



Répondre au sujet  [ 91 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 MessagePublié: Mar Avr 21, 2009 2:59 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
«Nouvelle Star» : Amandine dévoile son disque
Propos recueillis par Emmanuel Marolle | 21.04.2009, 07h00
Elle avance à grand pas. Pendant que ses successeurs de la promo 2009 peinent à convaincre (lire ci-dessous), Amandine Bourgeois, gagnante de la « Nouvelle Star » 2008, a presque terminé son premier album, « 20 m 2 », qui sortira le 1 e r juin. Il sera porté par un single ultra efficace, « l’Homme de la situation », écrit par la Québécoise Ariane Moffatt.
Multimédia Video : Avec l'artiste en studio
http://videos.leparisien.fr/video/iLyROoafJaaj.html
Elle y chantera beaucoup ses propres chansons, et un peu celle des autres : Rose, Jeanne Cherhal, Joseph d’Anvers… Rencontre en avant-première.

Comment avez-vous préparé ce disque ?
Amandine Bourgeois. Après ma victoire à la « Nouvelle Star », je n’ai pas voulu changer de vie. Je suis retournée chez moi à Toulouse, dans mon petit appartement, pour continuer à composer. J’avais besoin de retrouver mes proches. J’étais un peu perdue, sonnée, après l’émission.

C’est-à-dire ?
J’étais heureuse de ce qui s’est passé. Mais je n’ai pas vraiment l’esprit de compétition, le côté jeux romains dans l’arène avec un participant qui disparaît chaque semaine, ce n’est pas mon truc.

Alors pourquoi avoir fait l’émission ?
La vraie raison, c’est qu’ils m’ont contactée via ma page Web My- Space. A l’époque, je chantais à Toulouse dans des bars. J’avais mes compositions, je vivais de la musique mais pas très bien. C’était donc pour moi un moyen de me faire connaître.

Comment cela s’est-il passé avec votre label ?
On ne s’est pas vus avant septembre. Je suis venue à Paris avec mes chansons. Je ne voulais pas être réduite à une grosse voix soul à la Janis Joplin telle que l’émission l’avait montrée. Je ne suis pas que cela. Il y aura des chansons de Jeanne Cherhal, de Rose, l’album est produit par Edith Fambuena, qui a travaillé avec Bashung ou Daho. Ce sont des artistes que j’ai beaucoup écoutés.

A-t-il été dur d’imposer vos chansons ?
Oui, cela a été un combat. Je suis passée pas loin de l’album de reprises. Seal vendait énormément le sien, et ma maison de disques a essayé de m’y pousser. Je pleurais, je n’avais pas fait tout ce chemin pour ça. Trois jours après, je suis revenue à Paris avec six nouvelles chansons. Ma réponse fut artistique.

Pourquoi ce titre, « 20 m 2 » ?
Parce que tout a été fait dans mon petit appart avec mon copain Guillaume Soulan, avec qui je compose, puis dans le petit studio d’Edith Fambuena. J’étais un peu chez moi, j’ai enregistré en chaussons.

Et la « Nouvelle Star » 2009 ?
J’ai raté pas mal d’émissions mais j’ai vu la toute première chez Philippe Manoeuvre avec André Manoukian et Thomas, un ancien candidat de l’an passé. C’était super rigolo et émouvant. Je me suis revue lors du premier casting à Toulouse. Je devrais chanter mon single le 2 juin en direct sur le plateau.
Le Parisien
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Avr 21, 2009 3:00 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Jules (Nouvelle Star 2008) reporter sur France 4

Image

Vous vous souvenez peut-être de Jules, jeune candidat de Nouvelle Star 2008 affublé d'un look de rocker et d'une mèche sur les yeux. Même s'il n'est pas parvenu jusqu'à la finale, son avenir semble serein. Il a été embauché par France 4 aux côtés de Louise Ekland dans l'émission musicale Louise attaque sur France 4.

Alors que la petite anglaise sera chargée des interviews sur le plateau itinérant, Jules se faufilera dans les coulisses des concerts, micro à la main.

Louise Attaque suit les grands festivals de l'été. Le top départ sera donné au Le Printemps de Bourges, le 25 avril, puis Solidays le 27 juin et Les Francofolies de La Rochelle le 13 juillet.

Mathilde Saez - vendredi 17 avril 2009 à 13h15
nouvelle-star.programme-tv.net
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Avr 21, 2009 3:16 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Hommage au premier gagnant de la Nouvelle Star, Jonatan Cerrada

Parmi les six gagnants de La Nouvelle Star, si nous nous souvenons très bien de Christophe Willem et de Julien Doré, on peut dire que les autres ont beaucoup moins bien tiré leur épingle du jeu.

Personne n’a oublié Steve, le rockeur, mais sa carrière est pourtant loin d’atteindre des sommets.

L’œuvre de Myriam Abel est, elle, restée assez confidentielle.

D’ailleurs, si le super best-of de la Nouvelle Star est revenu sur les carrières de deux gagnants, Julien et Christophe, et de deux outsiders, Dominique et Amel, il a obstinément boudé les autres vainqueurs.

Mais le cas de Jonatan Cerrada me paraît encore plus problématique. En effet, M6 essaie carrément de nous faire croire, en vain, que la saison 1 du programme n’a même pas existé.

Alors ok, elle n’avait pas le même titre que celles qui ont suivi et son jury n’a même pas été prolongé, mais bon quand même… Jonatan devrait au contraire être mis en valeur en tant que premier gagnant du programme, non ?

Image

Jonatan, je le sais, a actuellement une brillante actualité qui lui vaut même d’être invité dans les plus grandes émissions Vive les comédies musicales sur TF1 ou Mot de passe sur France 2. Mais c’est la chaîne W9 qui lui rend en ce moment un hommage vibrant, certainement malgré elle.





En effet, Jonatan encore tout auréolé de sa victoire dans le télé-crochet de la six a fait une remarquable apparition dans Un, dos, tres, le Fame espagnol, que rediffuse la petite soeur de M6. Je m’en suis aperçue hier en le découvrant en train de peloter la sœur de Penelope Cruz (une autre grande star). Il y interprète le cousin de l'une des héroïnes, Lola. Jonatan était une telle star à l’époque qu’il a même eu le droit de se doubler lui-même…

Voilà, c’était juste pour dire qu’on ne pourra plus dire que Jonatan Cerrada n’a rien fait dans sa vie….*


*Comme je sais que je vais être assaillie par les fans hystériques si je m'arrête là, je me dois de souligner que son premier album s’est quand même vendu à 150.000 exemplaires alors que la crise du disque avait presque démarré et qu’il a quand même campé Rimbaud dans une comédie musicale, passée globalement inaperçue.

Jonatan a également défendu la France à l’Eurovision et s’en est sorti, à cette occasion, comme n’importe quel chanteur français embarqué dans cette galère en finissant quinzième, ce qui ne lui a évidemment pas porté chance pour la suite.





Que dire d’autre sur Jonatan…
Il a collaboré avec les plus grands pour son deuxième album. Je songe évidemment à Jérémy Châtelain de la Star Ac’ 2, connu aussi pour être celui qui a collaboré à couler la carrière d’Alizée.



Euh, sinon, à l’époque d’A la recherche de la Nouvelle Star, sa marque de fabrique consistait à porter une cravate à la ceinture, voilà comme ça au moins vous le situerez.

http://www.lepost.fr/article/2009/04/04 ... rrada.html
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Avr 28, 2009 5:50 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Ecoutez le premier single d'Amandine Bourgeois !

Image

Le premier single d'Amandine Bourgeois, la "Nouvelle Star" de l'an dernier, est enfin dévoilé depuis ce lundi sur nos radios ! "L'homme de la situation" est le premier extrait officiel de son album, "20m²", à paraitre dès le 1er juin prochain : écoutez un extrait et découvrez également son site officiel !
Près d'un an après sa victoire lors de la sixième saison de "Nouvelle Star", Amandine Bourgeois proposera son premier opus, "20m²", un titre qui symbolise la taille de son appartement dans lequel elle a travaillé et enregistré son projet.
«Après "Nouvelle Star", je n'ai pas voulu changer de vie. J'étais un peu perdue, sonnée après l'émission. Tout a été fait dans mon petit appart avec mon copain Guillaume Soulan, avec qui je compose... J'ai enregistré en chaussons ! Imposer mes chansons a été un dur combat. Je suis passée pas loin de l'album de reprises, ma maison de disques a tenté de m'y pousser parce que Seal cartonne depuis des mois avec le sien. Je pleurais, je n'avais pas fait tout ce chemin pour ça...» précise-t-elle à nos confrères du "Parisien".

L'opus sera dévoilé dans les bacs le 1er juin prochain, porté par un premier single dévoilé depuis ce lundi en radios, "L'homme de la situation", composé par Ariane Moffatt.

Il y aura des chansons de Jeanne Cherhal, de Rose, de Joseph D'Anvers, d'Ariane Moffatt, et j'ai écrit la plupart des textes. L'album est produit par Edith Fambuena, qui a travaillé avec Bashung ou Daho, et mixé par Philippe Weiss» poursuit la chanteuse angoumoisine.

Sa voix rock/soul vibre toujours autant, en petite sœur de Catherine Ringer ou d'Amy Winehouse. Parmi les morceaux de l'opus, notons également le plein d'humour "Chacun son truc", "Y'a des trous", "Tant de moi", "La fièvre acheteuse", ou "Les loustics".
Thierry CADET, le lundi 27 avril 2009
ChartsInFrance

http://www.chartsinfrance.net/actualite/news-67854.html


Dernière édition par Slenderframe le Mar Avr 28, 2009 5:50 am, édité 1 fois au total.
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Avr 28, 2009 5:52 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Christophe Willem, Berlin : le clip

http://www.youtube.com/watch?v=eOWKf5u2fhw

"Trash", duo avec Skye, extrait de l'album
http://www.youtube.com/watch?v=vnI77eBv1Uc
Haut
Image

 MessagePublié: Jeu Avr 30, 2009 2:46 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
News publiée Hier, Le Mercredi 29 Avril 2009 à 21:08

On a retrouvé Jean-Sébastien Lavoie, de la Nouvelle Star 1 ! Tabernacle !

Image

Les fans de l'émission s'en souviennent certainement. Jean-Sébastien Lavoie, 30 ans, participait à la toute première Nouvelle Star en 2003, présentée par Benjamin Castaldi. Eliminé aux portes de la finale, face à Thierry Amiel et Jonatan Cerrada, le gagnant de la saison, il sortira un premier album en 2004, Je me souviendrai, avant de disparaître.

Qu'est-il devenu ? Qu'a-t-il fait ? Quand le reverra t-on ? Il se confie dans l'émission sur le Grand Buzz, sur la radio Hit & Sport. Il a donné son interview du Canada par téléphone, ou il a d'abord expliqué qu'il ne regardait pas vraiment La Nouvelle Star, et que cette année, après avoir vu le premier prime, il pensait que les candidats ne s'investissaient pas assez.

Le Québécois à la voix magnifique, est retourné dans son pays, après avoir tenté - en vain - d'enregistrer un album collectif. Après cela, il a participé à une comédie musicale et monté sa propre société de production, afin de produire son nouveau disque. Depuis 2006, il se consacre donc à l'écriture de cet album...

Mais il sera de retour en France en mai prochain, dans l'émission Deuxième chance, sur Direct 8. Il affrontera des candidats de Star Academy, Nouvelle Star et Popstars, dans un combat musical... L'émission a été enregistré la semaine dernière, à Paris. Mais Jean-Sébastien n'a pas voulu en dire beaucoup plus !

Pour écouter son interview, cliquez ici

http://www.hit-sport.fr/modules/podcast ... 9&lid=1105

purepeople.com
Haut
Image

 MessagePublié: Jeu Mai 07, 2009 5:43 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Willem : "On s'oppose à ma venue à Nouvelle Star" (vidéo)

Publié par Julien Mielcarek
Jeudi 30 Avril 2009 19h23

xclu Ozap.com. Alors que son album "Caféine" sortira dans les bacs le 25 mai prochain, Christophe Willem ne passera pas sur le plateau de l'émission qui l'a révélée pour en faire la promotion. En effet, Nineteen, propriétaire du concept de Nouvelle Star et gestionnaire du management des chanteurs de l'émission, s'oppose à la venue du chanteur sur le plateau de Nouvelle Star depuis que ce dernier a décidé de rompre son contrat avec elle.

Dans un entretien accordé à Ozap, Christophe Willem raconte qu'il a souhaité modifier ce contrat à l'occasion de la sortie de son deuxième album, ce qu'a refusé Nineteen. « La vie est courte, je ne m'encombre pas de gens qui ne sont pas dans une vision commune » nous explique-t-il.


« J'irai avec plaisir si on me laisse y aller »
« Avec M6, Fremantle (producteur de Nouvelle Star, NDLR) et Sony (sa maison de disques, NDLR), on est otages de ça. Nineteen s'oppose au fait que je vienne dans l'émission parce que c'est leur programme. M6 appartient à des gens quand même donc M6 est normalement un peu libre de faire ce qu'ils veulent sur leur chaîne (...) Nineteen nous empêche d'aller dans l'émission mais continue de toucher des royalties sur tous mes disques (...), c'est un peu lunaire » nous précise le chanteur qui rappelle n'avoir aucun problème avec Nouvelle Star. « J'irai à l'émission avec beaucoup de plaisir si on me laisse y aller » lance-t-il.

Ozap vous propose de découvrir un extrait de cet entretien disponible prochainement en intégralité :
http://www.ozap.com/actu/willem-oppose- ... rat/273950


Album, télé, people... l'interview de Christophe Willem (vidéo)

Publié par Julien Mielcarek
Mercredi 6 Mai 2009 12h30

e 25 mai prochain, Christophe Willem sortira "Caféine", son deuxième album studio. Le gagnant de Nouvelle Star est attendu au tournant alors que son premier disque s'est écoulé à 900 000 exemplaires en 2007. Pour Ozap, il évoque ce nouveau disque résolument électro : « Le son de l'album est très différent du premier, c'est assez sophistiqué ». Le premier single, "Berlin" annonce d'ailleurs la couleur avec un clip délirant où apparait... Super Nanny : « Je suis fan, fan, fan ! Je la trouve démente ».

Sur Ozap, Christophe Willem évoque également ses trois favoris pour l'édition 2009 de Nouvelle Star. L'occasion pour lui de parler de l'évolution des variétés à la télé où on a pris, selon lui, la mauvaise habitude de « vouloir les artistes pour faire un karaoké ».

Enfin, l'artiste évoque l'actuel débat sur le piratage et la loi Hadopi en discussions à l'Assemblée nationale. Il se déclare contre la coupure de l'accès Internet voulu par le projet de loi.

Ozap vous propose de découvrir cet entretien inédit :

http://www.ozap.com/actu/interview-chri ... lin/274736

Christophe Willem est également revenu en détails sur son conflit avec Nineteen qui l'empêche d'être présent sur le plateau de Nouvelle Star sur M6.
Haut
Image

 MessagePublié: Jeu Mai 07, 2009 5:46 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Le premier album d'Amandine Bourgeois arrive le 1er juin Créé le 05/05/09 - Dernière mise à jour le 06/05/09 à 12h27

Le voilà ! Amandine Bourgeois, gagnante très rock de la Nouvelle Star 2008, qu’André Manoukian comparait volontiers à Janis Joplin, sort enfin son premier album, 20m², le 1er juin prochain. Un disque à son image qu’elle présente au micro d’Emmanuel Maubert pour Europe 1.
Souvenez-vous : Amandine c’était cette voix rauque, puissante qui s’attaquait à des titres de légende avec brio dans la saison précédente de la Nouvelle Star. The Beatles, Amy Winehouse, Queen… En quelques mois, elle épate le jury et devient la chouchoute du public, grâce auquel elle remporte l’émission.

Seulement depuis un an, pas vraiment de nouvelles d’elle. Normal, elle a travaillé d’arrache pied à l’élaboration de son premier album. Et elle s’est battue pour l’avoir : elle a d’abord refusé la proposition de son label de faire un album de reprises, car "cela ne lui ressemblait pas" avoue-t-elle. Résultat : beaucoup de travail et bingo ! Des collaborations avec la crème de la nouvelle scène française, de Jeanne Cherhal en passant par Joseph d’Anvers, Ariane Moffatt et Rose.

http://www.europe1.fr/Decouverte/Talent ... -juin/(gid)/221163
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Mai 19, 2009 5:14 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Clip : L'homme de la situation d'Amandine

Alors que le single L'homme de la situation passe sur les ondes, Amandine Bourgeois vient d'en dévoiler le clip. On retrouve la gagnante de Nouvelle Star 2008 jouer sa chanson dans un appartement avec son jeune groupe. Elle y critique son petit ami du moment pendant que celui-ci l'épie du toit d'un immeuble, et tente de l'éliminer.



L'album d'Amandine, intitulé 20m², sortira dans les bacs le 1er juin. Un autre titre, Les trous, est déjà en écoute sur le site de la chanteuse.

Découvrez le clip d'Amandine Bourgeois, L'homme de la situation :
http://nouvelle-star.programme-tv.net/n ... ituation/#

Mathilde Saez - lundi 18 mai 2009 à 18h50
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Mai 19, 2009 5:30 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Amandine Bourgeois, l’interview


Alors que l’édition 2009 du télé-crochet de M6 bat son plein, la gagnante de l’édition 2008 est en pleine promo de son premier album « 20 m² », mely.fr l’a rencontré pour qu’elle nous parle un peu plus de ce disque…

La Nouvelle Star et moi ce n’est pas une histoire d’amour, je vous parlais dernièrement du premier single d’Amandine « l’homme de la situation », un titre que je considérais et considère encore comme très décevant tant sa mélodie folk/pop m’avait paru insipide et ennuyeuse. Je ne donnais pas cher de ce « 20 m² » même avec le nouveau single de la chanteuse "les trous"... Alors je sais que vous m’attendez tous au tournant, de prime abord Amandine n’est pas et ne sera jamais le type d’artistes que j’affectionne musicalement, cependant son franc-parler, son humour et sa bonhommie sont ses grands points forts. Mais attendez, lisez l’interview pour savoir la suite…

Salut ! Tu t’es fait plutôt discrète ces derniers temps, pourquoi avoir attendu tant de temps pour sortit ton album « 20 m² ?
Après la Nouvelle Star tout s’est accéléré, mais je n’ai pas voulu aller trop vite, je suis retournée chez moi dans mon petit appartement de Toulouse avec mes proches, mes amis, ma famille. Je n’ai pas attendu trop ou pas assez pour cet album, j’ai attendu le temps qu’il fallait. Quand tu regardes Julien Doré qui avait sorti son premier album le 16 juin 2008, je ne pense pas avoir attendu trop longtemps non ? En fait, si tu n’a pas de chansons tu n’as pas d’exposition, c’est logique. Tu sais moi faire la potiche sur des plateaux télés ça ne m’intéresse pas vraiment… Et puis un album ça ne se fait pas comme ça, c’est un projet énorme.

En parlant de ce projet comment l’as-tu préparé ?
Ce disque a été produit par Edith Fambuena, qui a travaillé avec de grands noms de la chanson française comme Alain Bashung pour son album « Fantaisie Militaire », Tété, La Grande Sophie… Pour ce qui est de l’écriture, je l’ai conçu avec mon ami le guitariste Guillaumle Soulan dans mon appartement de 20 m², c’est un projet qu’on a maturé. Mon père y également participé, c’était aussi un moyen de se retrouver.

Image
Amandine Bourgeois, gagnante de la nouvelle star 2008 en pleine interview avec glouboux de melty.fr

J’ai vu que tu avais enregistré en pantoufles, qu’est ce que c’est que cette histoire ?
En fait lors de l’enregistrement dans le studio d’Edith Fambuena je m’étais mis en pantoufles, tu sais les grosses pantoufles bien moches roses avec de la peluche dessus (rires). C’était histoire d’être à l’aise ! Et peut être aussi de me mettre en condition aussi…

Venons-en au son de cet album, pourquoi avoir produit quelque chose de plus tamisé, de plus teinté folk au lieu d’exploiter à fond tes capacités vocales?
Oui je sais, mais ça correspond plus à mon univers, c’est plus moi tu vois. Je ne suis pas dans la performance à la Janis Joplin (elle se met à entamer des vocalises reprenant son style rauque devant ma mine hébétée). Je ne suis pas seulement une grosse voix telle que l’émission l’avait montré. Mais tu sais, il y a de nombreux morceaux qui sont pêchus comme « les loustics » avec ces influences technos. Les arrangements peuvent donner ce côté doux et intimiste avec des violons et de la flûte (c’est la patte Edith Fambuena). C’est aussi dû à mon âge, j’ai presque 30 ans, moi aussi j’ai eu 20 ans, moi aussi j’étais énervée j’avais besoin de trucs qui balançaient, j’écoutais System of A Down tu sais…

System Of A Down ! (rires). Bon revenons à nos moutons pourquoi ce tire « 20m² »
C’est un concours de circonstances, mon appartement à Toulouse où j’ai composé avec Guillaume Soulan fait 20 m², le studio faisait 20 m². C’est aussi histoire de dire qu’on n’a pas besoin de grands espaces pour être créatif.

Image
Le côté rock de l'album n'a pas été oublié.

Ton album sort le premier juin, as-tu la pression ?
Je dirais que je suis plutôt anxieuse, impatiente et excitée les trois à la fois ! C’est quand même mon bébé ce disque !

Et à propos de la Nouvelle Star de cette année ? On ne va pas y couper ! (rires)
Je dirais que j’ai deux « tops ». Un top quatre composé de Leila, Dalé, Camélia Jordana et de Soan. Mais aussi un top deux avec Camélia Jordana qui du haut de ses seize ans a énormément de personnalité et Soan qui a un univers très marqué et vraiment unique.

La chanteuse nous interprète en acoustique son premier single
http://www.melty.fr/amandine-bourgeois- ... 18268.html

Merci à Amandine d’avoir répondu à mes questions durant cette courte interview. Merci aussi aussi à William et au Post.fr pour avoir organisé cette rencontre . La chanteuse sera à Baltard le 2 juin et montrera aux candidats de cette année de quel bois elle se chauffe. Au final Amandine est quelqu’un de très agréable, accessible et drôle. Cependant, je garde mon point de vue originel : à savoir que cet album reste trop timide. A bon entendeur…

Crédits photos : acelayouts.com lepost.fr gloubloux


Dernière édition par Slenderframe le Mar Mai 19, 2009 5:30 am, édité 1 fois au total.
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Mai 19, 2009 5:42 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Miss Dominique : "Je suis une battante"

Près de trois ans après avoir perdu en finale de la Nouvelle Star face à Christophe Willem, Dominique, devenue "Miss Dominique", sort un deuxième album, "Si je n’étais pas moi ", dans les bacs le 8 juin. A cette occasion, la chanteuse de 31 ans m'a reçue au siège de Sony France.

Interview de Marie Desnos - Parismatch.com
Il est 17 heures. Moulée dans une petite robe en jean mettant en valeur ses nouvelles formes, Miss Dominique me reçoit au siège de Sony France, à Clichy (92). Elle en est à sa troisième interview (de la journée), il lui en reste deux après moi. Ce qui mérite bien une petite cigarette. « Ça ne vous dérange pas ? », s’enquiert-elle courtoisement. Souriante, la chanteuse de 31 ans d’origine martiniquaise s’est prêté au jeu des questions-réponses en toute décontraction et spontanéité. Une interview-confidences ponctuée des éclats de rires de cette optimiste qui préfère qu’on la qualifie de « battante ».

Quel souvenir gardez-vous de votre expérience à la Nouvelle star ?
Des supers souvenirs ! A part quand il y a eu le bug informatique (*), là j’ai vraiment flippé, mais sinon je n'ai que des bons souvenirs.

Vous entendiez-vous bien avec les candidats ? le jury ?
Ô oui ! Pas de problème, et puis même, toutes les prises de tête qu’on a eues, aujourd’hui, on en rigole : « tu te souviens, quand tu voulais pas porter telle robe, ou que tu t’enfermais dans les toilettes tant qu’on te donnait pas ta chanson… ». Ce sont des bons souvenirs.

Pas trop déçu d’avoir perdu ?
Non parce que j’avais trois objectifs en entrant à la Nouvelle star : le premier c’était de me faire connaître du grand public, le deuxième, d’aller jusqu’au bout de l’aventure, et le troisième, d’accrocher un producteur. Je n'espérais même pas une maison de disque ! Parce que d’où je viens -j’avais déjà fait deux petits albums avant, avec des petits producteurs- je n’avais jamais envoyé ma maquette dans une maison de disques, je ne savais même pas ce que c’était qu’une maison de disques alors je n’imaginais même pas signer dans une major.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire la Nouvelle star ?
Un soir, je regardais la Nouvelle star… non ! La Star ac’, et il y avait Tina Turner qui chantait avec une candidate, Hoda, et là je me suis dit : « Là y’a un truc que t’as pas compris, c’est que la vraie vie, elle se passe de l’autre côté de l’écran ! » (rires). J’adore Tina Turner, c’est mon idole, et de voir que ça permettait d’approcher de si près de si grandes stars… ça a été un déclic. Avant, je ne regardais jamais ce genre d’émissions, je me disais que c’était truqué, mais aujourd’hui je ne suis pas comme d’autres artistes qui disent : « oh non, je ne veux pas de cette étiquette », moi je n’ai aucun problème avec l’étiquette de la Nouvelle star.

Vous suivez l’émission depuis ?
J’ai suivi Julien Doré, puis cette année j’ai regardé un peu parce qu’il y avait un candidat que j’aimais bien mais bon là il est éliminé…

Qui était-ce ?
C’était Larry. Mais maintenant qu’il n'est plus là…

Que pensez-vous de l’édition de cette année, en général, qui est beaucoup critiquée ?
C’est ce que j’entends depuis hier, mais bon, chaque année c’est critiqué… il y en a bien un qui va se décrocher du lot, de toutes manières il faut bien, puisqu’il y aura un gagnant !

"Je n'ai pas fait ce
régime pour ma carrière"
Pour revenir à vous : pourquoi avoir fait ce régime spectaculaire ? pour votre bien-être personnel ou votre carrière ?
Ce n’était pas pour relancer ma carrière, au contraire, je prenais un risque, car mon image de femme ronde, c’était quelque chose que j’avais réussi à imposer. Dans la tête des gens, Miss Dominique, c’était la fille ronde, plantureuse, à la voix un peu comme ces chanteuses rondes américaines… c’était une image que j’avais réussi à stabiliser et à accepter. Mais quand j’ai commencé mon régime, pour des raisons médicales, je ne pensais pas perdre autant en fait ! Je me suis dit : « allez je vais perdre dix kilos », et puis finalement, dans la lancée…je n’ai pas su m’arrêter !

Comment vous y êtes-vous prise ?
J’ai fait beaucoup de sport, et puis j’ai fait régime sur régime, sur régime, sur régime !

Vous sortez votre nouvel album « Si je n’étais pas moi ». Êtes-vous satisfaite du résultat ? notamment par rapport au premier, « Une femme battante » ?
De toute façon, c’est grâce au succès d’un premier album qu’on peut faire un deuxième, donc je ne vais pas dire « le premier est nul » ; le premier, restera toujours celui qui m’a permis de me lancer chez Sony, d’être dans les bacs…

Vous êtes auteur-compositeur-interprète. Avez-vous composé toutes les chansons de ce nouvel album ?
J’ai écrit huit textes, sur douze.

Y a-t-il une chanson que vous affectionnez plus particulièrement ?
Elles sont toutes mes préférées ! Si, il y a « Les cinq doigts d’une main », parce qu’elle est plus personnelle. Elle évoque ma vie de famille, avec mes quatre frères et sœurs –je suis la dernière- et je dis que c’est dommage qu’on ait pas été plus unis ! On est cinq, aurait dû cinq fois plus s’entendre !

Vous avez des relations compliquées ?
On n’a pas de relation comme ça c’est pas compliqué ! (rires) Je suis une grande solitaire, vous savez ! Je suis orpheline, mes frères et sœurs je ne les vois pas, donc ça règle vite la question ! C’est pour ça, il y a une chanson qui s’appelle « Seule sous les projecteurs », à laquelle je tiens beaucoup aussi. Elle dit que la vie d’artiste ce n’est pas que les strass et les paillettes, c’est aussi se retrouver seule, dans la lumière…

Etes-vous stressée de l’accueil que réservera le public à votre album ?
Non parce que déjà les journalistes me font bon accueil, et comme ce sont eux qui font le pont entre l’artiste et son public, à partir du moment où ça se passe bien avec les médias, en principe derrière, ça suit !

Et puis vous êtes optimiste, il paraît ?
Je ne suis pas optimiste, je suis une battante ! Il faut allez de l’avant, car si on a peur, on fait rien !

Quels artistes ont influencé votre musique ?
J’aime les Jackson Five, Jennifer Hudson, Tina Turner, Aretha Franklin, les Temptations, mais la première fois que j’ai eu envie de chanter c’est en écoutant mon premier CD : celui de Judith Garland. Je devais avoir 12-13 ans, j’ai toujours été attirée par les grandes voix, bien rondes. Bon après je viens du Gospel donc il y a forcément des grandes chanteuses comme Mahalia Jackson, pour en citer une connue, mais vous savez moi je suis un peu à l’ancienne, un peu dans mon monde ! Je ne suis pas trop au courant de la nouvelle génération !

"Je n'ai pas
d'homme dans ma vie"
Vous vous faisiez appeler Beth-Shéba auparavant. Pourquoi avoir changé de nom de scène ?
Oh c’était il y a longtemps ! il y a plus de dix ans quand je faisais du gospel. Ce nom fait référence à la bible, c’est la femme du roi David. Et puis j’avais envie d’être moi ! et comme moi c’est Dominique ! (rires) Le « Miss » c’est juste parce que c’est joli, et puis c’est vrai qu’à la Nouvelle Orléans, on appelait beaucoup les chanteuses « miss untelle », et je trouvais ça charmant !

Et maintenant, quels sont vos projets ?
(Rires) Attendre que mon album arrive dans les bacs ! Et même qu’il sorte des bacs ! (rires) et qu’il aille chez les gens ! et dans leurs voitures…

Et vos projets personnels ?
Il faut être deux pour avoir des projets personnels ! (Rires)

Vous n‘avez toujours par rencontré votre prince charmant ?
Non, je suis seule au monde ! je n’ai pas d’homme dans ma vie (rires) ! Le jour où ça arrivera je ferai un communiqué de presse, ça fera la Une des journaux : « Dominique a ENFIN un homme dans sa vie », ça fera un énorme buzz ! Mais pour l’instant je n’ai pas encore trouvé ! ou peut-être que c’est lui qui ne me trouve pas ? pourquoi ça serait moi ?! ou ce n’est peut-être pas le bon moment, je ne sais pas, où je suis peut-être faite pour être seule.

(*) Lors du premier prime, Dominique, Joana, Stéphanie, Gaël et Valérie ont été désignés comme les malheureux perdants à l’issue du vote du public. « Vous avez de la merde dans les oreilles ! », s’était alors écriée Marianne James. Mais le jury, qui peut repêcher un candidat par prime, sauve finalement Dominique. Le lendemain, M6 annonce qu'un bug informatique a faussé les votes du public. La chaîne décide d'annuler les résultats et de redonner leur chance aux 14 candidats. L'argent récolté grâce aux appels des téléspectateurs est reversé au Sidaction.
http://www.parismatch.com/Culture-Match ... nte-96924/
Haut
Image

 MessagePublié: Jeu Mai 28, 2009 3:25 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Christophe Willem a présenté au Bataclan son nouvel album, mardi soir. Vivement la tournée

envoyée spéciale en France Isabelle Monnart

PARIS Tricorne de pirate sur la tête, noir et cuir de pied en cap, Christophe Willem empoigne son pied de micro à plume et de sa voix haut perchée, a cappella avec deux choristes, lance : "Quand je serai grand, je serai Bee Gees, ou bien pilote de Formule 1. En attendant, je me déguise, c'est vrai que tous les costumes me vont bien." Pour le coup, celui qu'il arbore, effectivement, lui va comme un gant. Et, pour le coup (bis), ces quelques phrases seront les seules exhumées de son premier album, Inventaire.

C'est qu'on n'est pas là pour faire du neuf avec du vieux, mais pour découvrir Caféine, le deuxième album au ton bien plus électro de celui que plus personne (et d'ailleurs pourquoi ?) n'appelle La tortue. Signe des temps, peut-être, que La nouvelle star est déjà loin derrière lui...

À peine en scène , donc, l'ami Christophe donne tout ce qu'il a, surtout de la voix (et laquelle !), pour se lancer dans des versions endiablées de Plus que tout, La demande et Berlin, son premier single, que musiciens et choristes interprètent dans des poses extatiques. Dans la salle, qui ne sera restée assise que le temps de deux morceaux, ça danse avec joie, les plus déchaînés n'étant pas les plus jeunes.

Car le public de Christophe Willem est pour le moins hétéroclite. Jeunes, moins jeunes, femmes, hommes, hétéros ou pas : il s'est créé un joyeux mélange au Bataclan, tout ce petit monde devisant en toute amitié.

L'homme en noir est l'occasion d'un léger retour au calme avant une nouvelle tempête, soulevée par le brillant Coffee, où ses choristes donnent toute leur mesure. Et avec le non moins musclé Trash, en duo avec Skye, "responsable à 70 % de cet album", dira-t-il. Et dire qu'il craignait de ne pas retrouver sur scène le son de l'album... Qu'il soit rassuré !

Après un ultime Yaourt et Lavabo, qu'il interprète sobrement, assis sur un tabouret, l'artiste prend congé. Non sans avoir remercié à peu près la terre entière et sa famille en particulier. "Je suis vraiment ému, en plus, c'est ridicule", dit-il. Pas du tout, vraiment pas du tout !

I. M.

Christophe Willem, Caféine, Sony.

http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_ ... ?id=941250
Haut
Image

 MessagePublié: Jeu Mai 28, 2009 3:26 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Interview de Christophe Willem sur une radio belge

http://video.radiocontact.be/category/7 ... eoID=18396
Haut
Image

 MessagePublié: Mer Juin 03, 2009 5:57 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Amandine de «Nouvelle star» se met à nu

Amandine Bourgeois revient sur les terres de son sacre. Il y a un an, le public faisait d'elle la «Nouvelle Star» de la saison 6. Ce soir, elle interprète au Pavillon Baltard «L'Homme de la situation», le single extrait de son très réussi premier album: «20 m2».

L'an dernier, la victoire semblait vous avoir sonné ?
Amandine Bourgeois : Complètement. J'étais contente et perdue à la fois. Rentrer à Toulouse m'a fait prendre du recul. Il m'a fallu attendre l'été pour vivre mon bonheur pleinement. Après, pendant neuf mois, j'ai bossé dans mon petit appartement toulousain de 20 m2. J'ai écrit ou composé une dizaine de titres. Je me suis mise à nu dans les textes.

Comment est née votre collaboration avec Jeanne Cherhal ?
Elle a craqué sur mon interprétation de «Ne me quitte pas» pendant le télé-crochet. Elle m'avait envoyé un petit mail pour me le dire. J'ai été profondément touchée. Quand elle m'a proposé «Étranger» pour mon album, j'ai pleuré. La chanson m'a prise aux tripes.

Sur la pochette, vous écrivez: «20 m2, c'est ma liberté». Est-ce dur de la conserver face à une maison de disques ?
Il faut se battre. À un moment donné, ils m'ont demandé de réfléchir à un album de reprises et je me sentais frustrée. À force d'acharnement, ils m'ont fait confiance. Ce n'est pas parce qu'on fait «Nouvelle Star» que c'est du tout cuit.

Avez-vous fait écouter votre album au jury ?
Pas encore. J'espère ne pas les décevoir parce qu'ils ont tous été à l'écoute. Philippe Manoeuvre m'a beaucoup soutenue. Parfois, j'avais des crises de panique et il était rassurant qu'un homme comme lui me dise de croire en moi. En fait, j'ai le trac parce qu'il m'a toujours dit «Amandine, tu es la Janis Joplin française», et là, ce n'est pas du tout ce que j'ai fait.

Certains pensent que le niveau de la saison 7 de «Nouvelle Star» est inférieur à celui de la promo précédente...
L'an dernier, nous avions tous fait de la scène avant l'émission. Cette année, ils ne sont pas moins bons, ils ont juste moins d'expérience. Ils sont beaucoup plus jeunes aussi. Camelia-Jordana n'a que 16 ans. Je suis très impressionnée parce qu'elle fait à son âge!
http://www.tvmag.com/programme-tv/artic ... -a-nu.html
Haut
Image

 MessagePublié: Jeu Juin 04, 2009 2:15 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Miss Dominique en interview

La "soul lady" made in France révélée par la "Nouvelle Star" est de retour dans les bacs avec un nouvel album disponible à partir du 8 juin, et un premier extrait intitulé "C'est trop". En quelques mois, Dominique s'est métamorphosée en passant de la taille 52 à la taille 38. Nous l'avons rencontrée.

Bonjour Dominique. Avant de parler de ce deuxième album, faisons un petit retour en arrière ? Tout est allé très vite. Comment peux-tu résumer toute cette aventure, les moments importants, ce premier album, et ce que tu as vécu après ce premier opus ? (Thierry Baumann, journaliste)
Miss Dominique : Je me souviens être dans la file d’attente au pré-casting de la "Nouvelle Star", toute mal fringuée, mal coiffée. Je me disais sans cesse, « Mais tu ne crois pas que tu vas entrer, chanter et être connue ! Rentre chez toi, va laver ton linge ! ». (rires) Je suis entrée, j’ai chanté, et aujourd’hui je suis là. Ce souvenir de Marianne James, son regard, me marquera à vie. Je me souviens aussi du premier prime où j’ai chanté "I Will Survive" et il y a eu ce buzz sur Internet. Je me suis redit « Tu ne croyais pas que tu allais arriver, chanter un prime et repartir avec un disque ! Tu as craqué ma pauvre fille ». Je me disais qu’il fallait que j’arrête de rêver. Et puis le soir même, on m’a dit que c’était une erreur... C’est le deuxième grand souvenir.

Le troisième grand souvenir est "It’s Raining Men", que j’ai fait avec ma robe blanche. On me disait « Quand on est ronde, on ne porte pas de blanc ». J’avais répondu : « Si, si, je la mets ». C’était une robe que je m’étais fait faire sur mesure. Après il y a eu "Calling You" : on me disait en répétition que je criais trop, qu’il fallait faire tout doucement. Je me souviens de cette image en grand, juste avant le début de la chanson. Je n’étais pas au courant mais ils ont diffusé la photo de mariage de mes parents. Au bout d’un moment, j’ai craqué, j’ai tout balancé.
Il y a cette fameuse finale où on a dit « Non ». En même temps, deux semaines avant, le PDG de Sony Music était venu à l’hôtel, je m’en souviendrais toujours. On m’avait dit : « Dominique apprête toi, il y a Monsieur Lameignère ». « Mr Qui ? Il veut quoi ? ». C’est juste le PDG de Sony-BMG. Je dis « Mais c’est qui Sony BMG ? ». « Tu sais, c’est la grosse tour quand tu es sur l’autoroute où il y a Michael Jackson, Beyoncé...». Je me souviens l'avoir fait attendre une heure, et il m’avait dit « Tu ne vas pas gagner ». Je me suis demandé ce qu’il me voulait, si c’était juste pour me dire que je n’allais pas gagner... Mais, il m'avoua : « Nous on te veut chez nous, on veut te faire un album ». C’était deux semaines avant la finale. Ensuite, il y a eu la finale et deux semaines après je me suis retrouvée dans les couloirs de chez Sony. Deux semaines avant, on avait fait une visite chez eux, avec tous ces portraits d’artiste sur les murs. Deux mois après je me retrouve en photo dans les couloirs à côté des stars de la chanson !
Ensuite, je me souviens qu’il y a eu les Victoires de la Musique, on m’a donné un petit coffret avec un disque en or dedans : « Tu es double disque d’or mais on n’en donne pas deux ». Je lui ai répondu : « Pourquoi ? J’en veux deux ! ». Aux Victoires de la Musique, je ne savais pas quoi dire, je me rappelle avoir dit « Merci la France » et avoir répondu à un journaliste en tenant mon trophée « Maintenant je peux maigrir ! ».

Image

D’où la métamorphose 2009. C’est incroyable, quel a été l'élément déclencheur ?
Les gens ont passé leur temps à me dire lors de la "Nouvelle Star" « Tu ne fais pas un petit régime ? ». J’ai refusé. Quand j’ai fait l’album, on m’a dit la même chose. Non ! Je ne fais aucun régime ! Pendant la tournée aussi. Quand j’ai eu la Victoire de la Musique, j’ai déclaré : « Si je veux, je peux maigrir ». C’était un défi, je voulais montrer qu’il n’y a pas de règles, qu’on peut tout faire. Certains sont handicapés, n’ont pas de jambe ou pas de bras. Ils y vont. J’avais énormément grossi entre le début de la "Nouvelle Star" et la suite. J’avais dû prendre une vingtaine de kilos, avec le stress. Je le dis souvent sur le ton de l’humour, comme je ne pouvais plus grossir, j’ai maigri... J’avais atteint le maximum.

Venons-en à ce deuxième album : tu fais référence à ce régime, affirmant que tu sens le poids de toute ta différence.
Le poids de ma différence est un subtil jeu de mot pour dénoncer, pour parler de ces personnes qui sont complexées, qui ont du mal avec le regard des autres. Je dis dans cette chanson que le plus lourd à porter n’est pas le poids mais le poids du regard et du jugement des gens sur notre différence. Quand je chante « Je pèse aujourd’hui le poids de toute ma différence », c’est une façon de dire que je me rends compte du poids que j’ai dû porté, le poids du jugement. On ne s’en rend pas compte. En maigrissant je vois que j’ai été ronde avant. Je me demande comme j’ai pu oser et faire tout ça à l'époque.

En tout cas, c’est le prolongement du premier album. C’est surtout vrai parce que ton vécu guide ton écriture.
Non, égoïstement je ne veux parler que de moi-même. J’ai besoin d’être sincère, j’ai l’impression que si on ne vit pas les choses, on ne l'est pas. Sur mon premier album, je parlais de la mort et pourtant je suis vivante. J’ai vraiment besoin d’être confrontée aux choses pour en parler.

Dans le titre "Seule sous les projecteurs", tu exprimes ton succès mais aussi la solitude et tes problèmes qui sont toujours là.
En fait, je veux dire plusieurs choses. Premièrement, quand on veut faire une carrière de soliste, logiquement on est seul et c'est pourquoi beaucoup de gens préfèrent évoluer en groupe. Ensuite, quand je me retrouve sur scène, j’ai une vision en trois dimensions : on a les musiciens, la production, tout ceux qui ont misé sur nous et qui sont en back stage. Devant, il y a le public, chaud bouillant, qui en attend beaucoup. Au milieu on est tout seul. Il y a plein de monde devant, plein de monde derrière. Au milieu, il n’y a que toi qui peux faire les choses. Je n’ai plus le droit d’avoir peur, on ne peut plus avoir peur, on n’a plus le droit à l’erreur. On nous a porté, on nous a mis là. On ne peut plus dire que ça ne va pas. On est sous les projecteurs en solitaire.

As-tu ressenti une pression particulière pour ce deuxième album ?
Pas du tout. On a pris le temps qu’il faut. Je voulais revenir avec un album d’inédits, c’était la seule pression que je m’étais fixée. J’ai vraiment lutté pour ça, parce qu’au départ on était parti sur un deuxième album de reprises. J’ai lutté et lutté, pour qu’ils me fassent confiance, parce que j’ai quand même écrit tout l’album, dix titres sur douze. Je suis arrivé avec "Les cinq doigts d’une main", les équipe de ma maison de disques ont lu le texte et ont dit qu’il y avait quelque chose, un potentiel. Je suis revenue avec "Chacun son tout petit bout d’étoile". Et ils m’ont dit donné leur accord. Je suis vraiment très contente de ça, parce que ce n’était pas gagné d'avance.


Peut-on dire que cet album fait référence à Motown ?
Il y a un groupe que j’aime beaucoup, c’est Temptations : c’est un groupe qui m’a marqué, leur histoire, leur vie, leur musique. Je voulais avoir un titre qui sonne comme ça. Dans "Comprendre les hommes", c’est vraiment ça, je vois tout de suite les images du film. Je suis très contente de ça. On a mis beaucoup de temps à choisir mais je suis contente parce qu’aucun titre ne se ressemble. Chaque titre a un univers. J’ai vu sur Charts in France que les internautes disaient que ça ressemble à Duffy ! Ce n’est pas plus mal, c’est bien de ressembler à quelqu’un.

Tu as l'air de t'être vraiment éclatée au niveau de la voix. Tu essaies de chanter tout ce que tu aimes.
Oui, et j’ai eu un groupe, Gospel Wave, avec lequel nous avons fait beaucoup de tournées d’ailleurs. J’ai été soliste dans « Les cent voix du gospel », un concert dernièrement. On retrouve tout ça. Dans mon rêve, on retrouve ce côté gospel, Jackson Five. Je suis très contente de cet album.

Le premier single de ce nouvel album est "C’est trop". Qu’est-ce qui est trop pour Miss Dominique, quelle est la frontière à ne pas franchir ?
"C’est trop" est encore un subtil jeu de mot, parce qu’on me dit toujours que j’en fais toujours trop. Arriver avec "C’est trop", c’est drôle. Et c’est la suite logique de "Une femme battante". Ça parle d’un couple au bord d’une rupture. Il y a deux profils de femmes dans la vie, celles qui se plaignent, qui subissent et celles qui disent « Là c’est trop, ça suffit, on arrête. » Il faut avoir le courage, c’est ça être une femme battante, avoir le courage d’accepter que ça puisse ne pas marcher, qu’on puisse ne pas s’en sortir, d’avoir le courage de se réinventer une vie, d’affronter de la solitude. J’espère que toutes les femmes qui écouteront cette chanson auront la force de se dire « C’est trop ». Il faut mettre des limites : soit on passe sa vie à se plaindre d’une situation, soit on se prend en main et on décide que ça suffit.


Ecoutez un extrait du titre :


Une chanson est chère à ton cœur dans cet album.
Il y en a plusieurs, "Les cinq doigts d’une main" est chère à mon cœur, "Seule sous les projecteurs" est chère à mon cœur... Mais c’est vrai que j’aime beaucoup "Chacun son tout petit bout d’étoile". Je n’avais même pas remarqué, surtout pour moi qui vient d’une émission de télé-réalité : tous les jeux de télé-réalité sont symbolisés par une petite étoile. Pour moi, la réussite, le bonheur, le succès, l’épanouissement, sont comme une grande étoile et on a tous droit à un petit bout. Chaque fois que j’ai un petit souci, quelque chose qui va mal, j’ai cette chanson qui me vient à l’esprit. On fait des choix, on se bat pour avoir son tout petit bout d’étoile. J’exprime tout dans cette chanson, quand je dis que je pourrais vivre, me suffire de de ce que je suis, fuir et oublier mes rêves de jeunesse, me laisser dire et faire comme tout le monde. Mais non, j’ai fait des choix et même seule je me bats pour avoir mon tout petit bout d’étoile. Ma vie c’est ça.

Quelle pochette Dominique !
Chanter, être artiste, monter sur scène, c’est se mettre à nu. Tout le monde le dit, moi je le fais ! C’est toujours trop. Je ne fais pas la différence entre le sens propre et le sens figuré. On me dit que chanter c’est se mettre nu, on y va ! C’était aussi une façon de tout donner et de dire, et ça va vraiment avec le titre « Et si je n’étais pas moi ». Je me montre telle que je suis avec mes défauts, mes imperfections, se mettre à nu, c’est dire ça. Je suis comme ça et j’assume le fait de ne pas être parfaite, ça prouve que j’ai du sang dans les veines. Je montre tout, dans mes bons côtés, dans mes mauvais côtés, dans mes excès. Au moins, on sait que je n’essaie pas d’être quelqu’un d’autre, ou d’être comme il faut, comme il faudrait être. J’essaie juste d’exister et d’être moi-même.

On attend la suite avec beaucoup d’impatience. Merci Dominique.
Merci !
http://www.chartsinfrance.net/actualite ... 49173.html
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Juin 09, 2009 3:58 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Nouvelle star / La stéphanoise Gaëtane abrial se livre avant la finale de demain soir

« J'ai appris la persévérance »
le 08.06.2009

Révélée par l'émission « La Nouvelle Star » en 2007, Gaëtane Abrial revient sur son parcours et un premier album boudé


Quel bilan dressez-vous un an après la sortie de votre premier album et deux ans après avoir terminé troisième de « La Nouvelle Star » ?
J'ai fait pas mal de concerts, notamment une quinzaine de premières parties de la tournée d'Élie Semoun et des salles intimistes. Je suis des cours dans une école de théâtre à Paris, où j'habite désormais. Et je suis en train de préparer un deuxième album. J'ai appris la guitare et commence à écrire progressivement mes textes par rapport à tout ce qui s'est passé dans ma vie, aux gens que j'ai rencontrés.

Avez-vous été déçue du succès mesuré de votre premier album ?
J'en ai vendu plus de 30 000 exemplaires, je suis assez contente. Cela m'a appris beaucoup de choses. J'ai grandi musicalement et personnellement. Des portes se sont ouvertes, d'autres se sont fermées : j'y vois plus clair. J'appréhende mieux certaines choses du métier. Après l'émission, j'ai vécu en accéléré.

Comprenez-vous ce semi-échec ?
Il n'y a rien à comprendre. Il faut être là au bon moment. Sur le coup, cela a été un peu dur mais j'ai surmonté la déception. Je me porte très bien et ai une sensation de liberté. En France, les gens écoutent en général ce qu'on leur donne et n'essaient pas de découvrir de nouveaux artistes. Avoir été moins « commercialisée » ne me gêne pas. Je n'ai pas été mise sur un piédestal, je progresse discrètement et c'est tant mieux.

Avez-vous le sentiment que vos textes n'étaient pas assez matures ?
On me les a proposés, je les ai choisis, j'assume et ne regrette rien. J'aime vraiment ces textes d'apparence naïfs. Il faut creuser un peu, c'est tout. Mais aujourd'hui, c'est vrai, je souhaite écrire mes textes, composer un album différent avec des expériences et des histoires plus personnelles. Toujours avec le même style musical en revanche, autour du folk, du blues et de la country. Je veux davantage de rythmes marqués, m'amuser sur scène avec des chansons qui bougent.

Vous considérez-vous comme une artiste ?
Oui puisque j'arrive à vivre de mon métier. Ma vie a changé du tout au tout par rapport à celle que j'avais à Saint-Étienne mais je suis toujours la même. Je ne me vois pas comme une chanteuse. Il y a ma vie sur scène et en dehors.

Avez-vous suivi l'émission « La Nouvelle Star » cette année ?
Très peu. De ce que j'en ai vu, j'ai bien aimé Camelia-Jordana.

Et l'émergence d'un autre Stéphanois, Sliimy ?
J'en ai entendu parler. Cela prouve qu'en France, il y a de la place pour les jeunes artistes mais également que la médiatisation joue beaucoup dans la réussite d'un artiste. J'en ai rencontré beaucoup qui font des festivals et qui ne sont connus que dans certains milieux.

Allez-vous continuer à travailler avec votre producteur et juré de l'émission de M6 André Manoukian ?
Je ne sais pas. Je suppose que oui.

Êtes-vous surprise du succès actuel de Julien Doré ?
C'est clair qu'il a du talent et un vrai univers musical. Alors non, je ne suis pas surprise.

Avez-vous douté de votre propre talent ?
Il y a eu des moments difficiles. L'essentiel était de ne pas perdre ma passion pour la musique.

Je suis progressivement revenue aux vraies valeurs et à l'intérieur, ça vibre toujours. Dans ce milieu, cela peut parfois être très long pour éclore. J'ai appris la patience et la persévérance.

Quels enseignements tirez-vous de votre première expérience ?
Je veux prendre mon temps. Je ne vais pas hésiter à prendre un an ou dix-huit mois pour préparer ce second opus. Je n'ai pas de pression. Cette fois, j'aimerais faire des concerts avant d'enregistrer, roder mes chansons sur scène. J'ai découvert que c'était très important d'habiter ses chansons.

Pourquoi avoir choisi d'intégrer une école de théâtre ?
C'est très complémentaire avec le chant. La comédie me plaît beaucoup, c'est une nouvelle passion.

J'aimerais beaucoup décrocher un rôle au théâtre. En tout cas, je me sens bien et ne m'interdis aucun projet. Je choisis et je décide en m'entourant des bonnes personnes.

Propos recueillis par Fabien Burlinchon
leprogres.fr

http://www.leprogres.fr/fr/region/la-lo ... rance.html


Dernière édition par Slenderframe le Mar Juin 09, 2009 4:00 am, édité 1 fois au total.
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Juin 09, 2009 4:00 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Tigane: «Je voulais faire un album de pop soul!»
Finaliste de la «Nouvelle Star» 2007 face à Julien Doré, Tigane sort son premier album.

L’essentiel: Pourquoi avez-vous appelé votre premier album «Hédonisme»?

Tigane: J’ai très vite accroché à ce mot qui résume le fait d’aimer le plaisir et c’est une belle façon de définir la tonalité de l’album. Les chansons véhiculent un message positif. Ce disque me ressemble vraiment.
Vous avez été finaliste de la «Nouvelle Star». Quelles ont été vos motivations pour participer à cette émission?

C’est un tremplin formidable. C’est une émission dans laquelle il y a des vrais talents. J’étais un débutant en commençant cette aventure et j’y ai appris beaucoup de choses.

Comment avez-vous vécu votre défaite face à Julien Doré?/b>

Je l’ai bien vécue. Cela m’a permis de pouvoir prendre mon temps pour faire cet album. J’ai travaillé sans avoir de pression par rapport à certains délais. Ces deux ans m’ont également permis de rencontrer l’équipe qui m’accompagne sur ce disque. C’est une vraie chance de pouvoir travailler tranquillement ses chansons.

Êtes-vous resté en contact avec Julien Doré?

Je l’ai croisé quelques fois. Pendant la «Nouvelle Star», je savais déjà que je ne le reverrai pas beaucoup après l’émission. Nous avions un très bon feeling pendant le jeu mais je savais que cela n’allait pas faire de nous de grands amis. Nous sommes tout simplement très différents.

Vous avez sorti «Angélique» il y a quelques mois et le premier single de l’album est «Le temps d’une chanson». Pourquoi avoir diffusé «Angélique»?

Pour être sincère, ce n’était pas un choix venant de ma part. Il y a eu beaucoup de discussions avec la maison de disques et nous avons finalement décidé de ne mettre cette chanson que sur iTunes. Je suis très content d’avoir «Le temps d’une chanson» en premier single. J’assume pleinement ce titre.

Comment définissez-vous cette chanson?

Elle est très fraîche et positive. Cela donne vraiment la pêche. Les beaux jours sont là, l’été arrive bientôt donc elle correspond pleinement à cette période.

On retrouve des influences soul mais aussi pop dans votre album. Quelles touches musicales avez-vous souhaité y apporter?

C’est justement ça en fait. Je le définis comme un album de pop soul. La pop est très présente et j’ai également voulu que l’album ait un côté soul, avec des sons très Motown. Le travail sur les percussions et les cuivres est important. J’ai aussi pris beaucoup de plaisir à faire des ballades comme «Les jardins de la Seine» et «Fais confiance au temps». Je me reconnais dans ce mélange de ces genres différents et je trouve que cela définit bien ma musique.

Trouvez-vous que la soul est sous-représentée en Europe?

Je trouve que l’arrivée d’Amy Winehouse et de Duffy, entre autres, a permis d’ouvrir des portes. Cependant, il reste vrai que la soul en français existe peu. À la base, c’est une musique qui se fait en anglais et il n’est pas évident d’en faire en français. On peut y arriver et du moment que c’est de la musique, on peut avoir un même ressenti.

Vous n’avez pas écrit de chansons sur ce premier album. Cela a-t-il été difficile de confier les textes à des auteurs?

Non, car je n’ai aucun problème avec le fait de ne pas avoir écrit mon premier album. Je ne voulais pas écrire pour simplement avoir une justification. Certains ne considèrent que ça pour dire qu’un artiste a du talent ou pas et cela n’a aucun sens. Je préfère prendre le temps d’évoluer et de travailler ma plume. Mon but était de faire un beau premier album et j’ai confié ma vie à des auteurs. Nous avons parlé des thèmes que je souhaitais aborder. Je suis très heureux que des auteurs comme François Welgryn qui a écrit pour Sofia Essaïdi, Amel Bent, Nery qui a travaillé avec Olivia Ruiz… aient collaboré à mon album. Leurs textes me correspondent totalement.

Envisagez-vous d’écrire pour un prochain disque?

C’est en effet quelque chose qui me tient à cœur mais pour ce premier disque, j’ai préféré confié mes textes à des auteurs avec qui j’ai des affinités artistiques et humaines. Je leur ai fait confiance et ils ont compris mes envies. Ils m’ont fait du sur-mesure. Pour le second album, je vais très certainement écrire et coécrire les textes. Dans quelques années, j’espère être auteur-compositeur.

Quelles sont vos attentes avec ce premier album?

J’essaie déjà de ne pas me mettre trop de pression par rapport aux ventes à la rentrée dans le top Albums… J’ai vraiment envie de vivre la sortie du disque d’une manière assez sereine. J’aimerais que les gens viennent écouter mon univers et, si possible, faire un joli début de carrière.

Recueilli par Nikolas Lenoir
http://www.lessentiel.lu/entertainment/ ... y/23244319
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Juin 09, 2009 4:02 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Amandine Bourgeois : de MySpace à la Nouvelle Star

L'émission télévisée populaire et très prisée par les adeptes de la chanson et de la musique a donné une nouvelle fois naissance à une étoile lors de sa sixième saison : Amandine Bourgeois. Amandine est née à Angoulême le 12 juin 1979, a grandi au sein d'une famille de musiciens avec un père guitariste et un beau-père bassiste qui ont découvert ses talents de chanteuse dès l'âge de 4 ans. Elle entretient cette passion de la musique en étudiant le solfège à 7 ans et en intégrant le Conservatoire de Nice deux ans plus tard pour se former en une flûtiste professionnelle.

Plus tard à 16 ans, elle se lance directement dans la carrière de la chanson en créant son propre groupe de rock. Toutefois, son parcours de chanteuse a momentanément été interrompu par son travail en tant que serveuse dans différentes régions comme l'Angleterre et les Iles Baléares. Pourtant, cette interruption lui a fait comprendre que son destin était écrit dans le domaine de la musique alors elle décide de s'y consacrer en retournant à Toulouse. Dès lors, les représentations d'Amandine Bourgeois se sont succédées, entre Toulouse, Albi et Gaillac. Amandine dévoile alors ses talents sur scène en compagnie de « Tess » et « Zia », deux groupes respectivement de rock et de funk-soul. Elle a enchaîné en participant à la première partie de différents concerts, comme celui du groupe « Gold » et en jouant un rôle dans la comédie musicale « Le Casting » durant l'année 2005. Sa participation en 2006 à l'opéra rock intitulé « The wall » de Gilles Ramade n'a pas été moins remarquable.


Et c'est depuis son casting pour la Nouvelle Star en 2008 qu'Amandine Bourgeois s'est fait connaître auprès du grand public, notamment grâce à son interprétation des tubes « Andy » de Rita Mitsouko et « Knockin' on the heaven's door » de Bob Dylan. Durant le concours, elle n'a pas manqué de partager ses qualités de guitariste qui lui ont valu des surnoms dont « la Janis Joplin réincarnée » ou une « bête de scène », donnés par les juristes de la Nouvelle Star dont André Manoukian.


Amandine séduit les spectateurs par sa sensibilité et son côté fragile ainsi que sa capacité de véhiculer les émotions en chantant. L'émission d'avril durant laquelle elle a interprété « Nothing Compares 2 U » de Sinead O'Connor et le deuxième prime pendant lequel Amandine a fait trembler la scène en chantant la version de Joe Cocker de « Whith a little help from my friends » en témoignent et lui ont valu l'ovation totale du jury et du public. Sa capacité d'interpréter des styles musicaux différents et de toute génération ne font que confirmer son professionnalisme et lui ont bien fait mériter son titre de vainqueur de la Nouvelle Star 2008. Son premier album intitulé « 20 m² » est sorti en 2009, année qui a également connu la sortie de son single « L'homme de la situation ». Si son père a accompagné des vedettes de la chanson nationale et internationale comme Gilbert Montagné et Gloria Gaynor, Amandine Bourgeois a aussi ses propres idoles tel que Jamiroquai, Prince, Bjork, Fergie, Bashung, et Jim Morrison.

Son parcours aux côtés des chanteurs populaires est autrement marqué par sa participation à l'enregistrement d'albums comme ceux d'Hélène Rolles et de Fanny Gold, à la compilation de Zic Staf de Tarn-et-Garonne, à son interprétation des chansons d'Isabelle Lemauff, choriste de Nino Ferrer et d'Eric Casero du groupe Kasero qui l'ont eux-mêmes sollicitée. Les qualités d'Amandine Bourgeois s'étendent bien au-delà de sa voix : elle a écrit des contes, a développé cette autre passion en l'alliant à la chanson en chantant « les Fables de la Fontaine » et « Les plus beaux comptes » de Perrault et Grimm. Après sa finale face à Benjamin Siksou lors du concours la Nouvelle Star, Amandine Bourgeois a un avenir prometteur grâce au contrat avec Sony-BMG qu'elle a remporté. Cette année, elle a déjà pris part à des événements de renom comme la Fête de la Musique en France pendant laquelle elle a montré ses talents devant un public d'au moins 10 000 personnes qu'elle a envoûté en chantant « ça ne finira jamais » de Johnny Hallyday, une prestation réussie due à sa voix grave et digne d'une rock star. Pour en revenir à ses tubes et en attendant leurs prochaines sorties, vous pouvez déjà savourer ses duos avec Bettidjé, qui ont pour titre « Get Funky » et « Tous des stars » que vous pouvez retrouver sur MySpace. Amandine Bourgeois s'adapte à tous les genres musicaux et Marianne James voyait déjà son avenir tracé en rose.


Le Mardi 09 Juin 2009 à 09:56
Article écrit par Toli

http://www.web-libre.org/dossiers/amand ... ,7309.html
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Juin 09, 2009 4:04 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Benjamin Siksou sort un album live
08/06/2009 - 16h00

L'ancien concurrent de la Nouvelle Star sortira le 22 juin prochain un EP live intitulé Instantanés du 11/04/09 dans lequel on retrouve notamment son titre My Eternity et quelques reprises.

Il y a une vie après la Nouvelle Star. Benjamin Siksou, malheureux perdant de l'émission de télé-crochet en 2008, en a décidé ainsi.

En attendant l'album...

Le 22 juin, le jeune chanteur à la voix séduisante prendra sa revanche via la sortie sur toutes les plateformes de téléchargements d'un EP live. Intitulé Instantanés du 11/04/09, ce mini-album regroupe cinq titres enregistrés en live lors de son concert au Café de la Danse, à Paris, qui se tenait dans le cadre de sa tournée En attendant l'album.

Sur scène, Benjamin Siksou est accompagné de deux musiciens, Aurélien Barbolosi à la basse et de Benjamin Farrugia à la batterie et alterne entre chansons personnelles et quelques reprises. Le disque est agrémenté d'une collection de photos noir et blanc prises en backstage, sur scène et dans la vie, réalisées par Fred Stucin lors de cette journée.

Parmi les chansons figurant sur cet EP figure notamment le titre My Eternity, co-écrit avec le songwriter folk anglais Hugh Coltman et réalisé par Vincent Segal, violoncelliste et bassiste connu pour son travail au sein du duo Bumcello. Pour découvrir cet univers, oscillant entre pop, blues, funk et jazz, rendez-vous sur le MySpace de Benjamin Siksou.

http://www.nrj.fr/music/news/0/benjamin ... 38575.html
Haut
Image

 MessagePublié: Mar Juin 09, 2009 4:05 am 
Avatar du membre
Magicien des Mots

Inscrit le: 27 Juin 2005
Localisation: Liege, Belgique
Benjamin Siksou : Un EP live avant l'album

Avant de sortir son premier album à la rentrée, Benjamin Siksou proposera un EP live (définition du terme EP : c'est un format musical, trop long pour être qualifié de simple single, mais trop court pour être considéré comme un album, dixit Wikipédia). Il sera disponible dès le 22 juin sur toutes les plateformes de téléchargement.



Intitulée Instantanés du 11/04/09, cette captation comprendra cinq titres (des reprises mais également des compositions personnelles) enregistrés lors du concert donné par Benjamin Siksou au Café de la Danse en avril dernier.



Le finaliste malheureux de Nouvelle Star l'an passé (la victoire étant revenue à Amandine Bourgeois) fait le maximum pour entretenir son buzz en dévoilant régulièrement des nouveautés, comme le clip de son premier single, My Eternity.


Tele-Loisirs.fr vous propose de découvrir le teaser d'Instantanés du 11/04/09, l'EP live de Benjamin Siksou.
http://nouvelle-star.programme-tv.net/n ... -ep-live/#

Julien Thomas - lundi 08 juin 2009 à 16h13
Haut
Image

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet  [ 91 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant


Recherche dans le sujet:
Aller vers:  

© 2003-2018 Domaine Bleu enr.